17 avril 2021

1170 Saint George d’Oléron sous les Plantagenêt aux mains de Raoul de Faye

Saint George d’Oléron, Ecclesia Sancti Georgii in Insula Oleronis, donné à La Trinité de Vendôme, avant 1047, par Pierre, seigneur de Didonne. La nef fut terminée au XIIIe siècle et Aliénor d’Aquitaine en fit don à l’Abbaye aux Dames de Saintes, qui acheva les travaux. Vers 1146 Aliénor, reine de France, duchesse d’Aquitaine, affranchit les sujets du prieuré d’Oléron de la juridiction des officiers royaux. Abolitio quarandum pravarum consuetudinum insule Oleronis facta per ALIERNODEM REGINAM Ego Alienordis Dei gratia regina... [Lire la suite]

02 avril 2021

Georges Ier de la Trémoille

Quand La Trimouille survint auprès du roi, il se substitua de lui-même au Camus de Beaulieu. Le prince Charles hésitait à l'admettre dans cette privauté. Si l'on en croit Gruel, ce fut le connétable qui fixa son indécision. Le roi lui dit « Beau cousin, vous le me baillez, mais vous en repentirez car je le cognois mieux que vous! Et sur tant demeura la Trimouille, qui ne fit point le roy menteur car il fit le pis qu'il put à mon dit seigneur le connétable. » Georges de la Trimouille, habile, audacieux, expérimenté, puissant par sa... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 00:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
19 mars 2021

1190 Jugement devant la cour d'Aliénor d'Aquitaine et le sénéchal d'Anjou entre l'abbaye de Fontevraud et le prévôt de Saumur

Saumur au temps des Plantagenêts – 1190 Jugement rendu devant la cour d’Aliénor d’Aquitaine par le sénéchal d'Anjou  entre l'abbaye de Fontevraud et le prévôt de Saumur, relativement à la voirie de la place de la Bilange à Saumur En 1189, désormais veuve et reine-mère, Aliénor se retire dans son Poitou . Avant de partir à la croisade, Richard Cœur de Lion confie la régence du royaume à Aliénor. Elle travaille à affermir le pouvoir de Richard, contesté par son frère Jean sans Terre, qui s'est allié pour l'occasion à Philippe... [Lire la suite]
14 mars 2021

Fontevraud - Chinon entre le 19 et le 24 juin 1190, Richard Cœur de Lion, Aliénor d’Aquitaine - Charte de la Cigogne

Le prieuré des Soussis appelé des Hermitants est fondé par l’abbaye de Fontevraud avant le milieu du 12e siècle. Une charte d’Aliénor d’Aquitaine cite Bellevile (Deux-Sèvres) en 1169. Probablement en 1170, depuis Saint-Jean-d'Angély, elle concéda au prieuré des Soussis une terre sise tout auprès, àBelleville (79360 Plaine-d'Argenson), donnée par un certain Guillaume Board, et, du même coup, confirma aux moniales des droits d'usage en forêt de Chizé autrefois abandonnés au dit prieuré par son père Guillaume X  (Panorama... [Lire la suite]
18 février 2021

A Niort en 1221, Don de Savary de Mauléon aux Templiers Pélerin de Pouzauges en la mémoire du père de Belle Assez sa femme

Pierre Alon de Pouzauges, seigneur de la Roche-Loubet (Bourg Loubet), seigneur de Pareds (père de Belle Assez) (D. F., vol. LII, d'après l'orig. jadis scellé aux Arch. M Temple de Mauléon.) Avril 1221. Que geruntur in tempore ne labantur cum tempore poni solent in voce testium et scripture memorié comendari. Noverint ergo tam presentes quam futuri presentem cartulam inspecturi quod ego Savaricus de Malo Leone, dominus Alperusiensis, pro salute animarum domini P. de Alperusio et domini Willelmi de Canta Merula defunctorum, atque.... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 11:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
07 février 2021

1199 Fontevraud - Chartes en langue latine qu'Aliénor d'Aquitaine, reine d'Angleterre, donna à la Rochelle et à l'Ile d'Oléron

Les chartes latines d'Aliénor d'Aquitaine commençaient ainsi : « Aliénor, par la grâce de Dieu, reine d'Angleterre, duchesse de Normandie et d'Aquitaine, comtesse de Poitou et d'Anjou, aux archevêques, évêques, abbés, comtes, vicomtes, barons, sénéchaux, préposés, baillis et à tous les enfants de notre sainte mère l'Église, tant présents que futurs, auxquels parviendra cette charte, salut » (traduit du latin). Le chartrier de Ré ne possède pas de charte d'Aliénor, car la commune anglaise de l'Ile de Ré ne dura que trois ans,... [Lire la suite]

07 janvier 2021

DIPLOME DE CHARLES LE CHAUVE POUR SAINT-PHILIBERT DE TOURNUS (19 MARS 875)

Arrivé à Saint-Denis vers la mi-février de l'année 875, Charles le Chauve y passa le carême et s'y trouvait encore le 27 mars, jour de Pâques (1). Il décida pendant ce séjour de mettre un terme aux pérégrinations de la communauté qui, partie de Noirmoutier, transportait d'asile provisoire en asile provisoire les reliques de saint Philibert et la fixa définitivement sur les bords de la Saône dans les bâtiments d'un ancien monastère du diocèse de Chalon, le monastère de Saint-Valérien, à Tournus. Le texte du diplôme expédié à cette... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 00:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
21 décembre 2020

Raoul de Mauléon donne sa venaison (droit de chasse sur les animaux sauvages de l’ile de Ré) en 1199 à l'abbaye des Châteliers

Le droit de chasse qu'un grand nombre de seigneurs s'étaient réservé, non-seulement sur leurs propriétés immédiates, mais encore sur les terres de leurs vassaux et de leurs tenanciers, entraînait des abus monstrueux, contre lesquels les populations réclamèrent souvent, et dont elles obtinrent quelquefois l'abolition à prix d'argent. Les dégâts commis par les chasseurs étaient un des moindres inconvénients des garennes ouvertes. D'effroyables ravages étaient causés par le gibier, qui, réservé pour les plaisirs d'un seul, se... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 23:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
12 décembre 2020

La chapelle funéraire à Fontevraud l’Abbaye, lanterne des morts (1225 Charte de Berthe, abbesse)

  Il existe une classe de monuments funéraires dont on ne s'occupe que depuis un petit nombre d'années, et qui ne sont pas moins intéressants, au point de vue architectural, que sous le rapport de l'histoire des mœurs et coutumes au moyen âge : ce sont ceux auxquels on donne le nom de lanternes des morts, colonnes creuses ou fanaux de cimetières. Ces curieuses constructions furent sans doute d'un usage à peu près général, mais elles ont évidemment été beaucoup plus communes dans certaines contrées que dans d'autres : en effet... [Lire la suite]
09 décembre 2020

juillet l'an 1438. Désistement par Louis d’Amboise vicomte de Thouars de ses demandes contre Jean Riquien de Talmont

En 1437, après bien des tractations, Louis d’Amboise, vicomte de Thouars, prince de Talmont, seigneur d'Amboise, Bléré et Montrichard, Comtes de Guines, Marans, de l'Île de Ré, est réhabilité et rentre en possession de ses biens .Il retrouve sa vicomté de Thouars mais le roi garde pour lui le château d'Amboise.   Juillet de l'an 1438. Désistement par Louis d’Amboise vicomte de Thouars de ses demandes contre Jean Riquien, châtelain de Talmont.  Louys sire d'Amboise, vicomte de Thouars comte de Benon et seigneur de... [Lire la suite]