Compagnie Capalle Château de Talmont Richard Coeur de Lion

La présence d'un port au Moyen-Age a été révélé sous l'emplacement du futur siège communautaire, non loin du château. En 2021, des fouilles sont réalisées.

À Talmont-Saint-Hilaire, fouilles archéologiques sur l’ancien port médiéval (Portu castellanus Thalemundi) (4)

À Talmont-Saint-Hilaire, fouilles archéologiques sur l’ancien port médiéval (Portu castellanus Thalemundi) (3)

Depuis le 3 août, une dizaine d’archéologues fouille les vestiges d’un port du Moyen-Âge à Talmont-Saint-Hilaire (Vendée). Mille ans après sa probable création, il en impose encore avec ses 2 500 m² au cœur du bourg. Le chantier a déjà révélé de « remarquables » découvertes. « Je ne sais pas si j’en fouillerai beaucoup des comme ça dans ma carrière d’archéologue », avoue même Stéphane Augry, le responsable d’opération à l’Inrap, l’Institut national de recherches en archéologie préventive. Car ces vestiges sont vraiment « uniques ». 

En fait, ils se trouvent « sur un ancien marais » et donc « les bois, les graines, le cuir de l’époque sont conservés », ce qui est « très très rare sur le territoire métropolitain », insiste le spécialiste. Habituellement, « avec l’oxygène, tous ces matériaux disparaissent ». Il en est persuadé, « cela va vraiment donner un coup d’accélérateur à la recherche et à nos connaissances scientifiques et patrimoniales ». S’il fallait comparer avec des ports similaires, « où les bois sont aussi bien conservés », il faudrait aller « à Dublin, Londres ou Hambourg ».

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/talmont-saint-hilaire-85440/video-un-pont-medieval-decouvert-par-une-equipe-d-archeologues-en-vendee-

 

À Talmont-Saint-Hilaire, fouilles archéologiques sur l’ancien port médiéval (Portu castellanus Thalemundi) (2)

À Talmont-Saint-Hilaire, fouilles archéologiques sur l’ancien port médiéval (Portu castellanus Thalemundi) (6)

À Talmont-Saint-Hilaire, fouilles archéologiques sur l’ancien port médiéval (Portu castellanus Thalemundi) (5)

fin moyen age de l'océan au château de Talmon

Légende : 1 ria du Payré; 2 port de Talmont; 3 la Vinière; 4 la Guitière; 5 forêt de Talmont

Un port lié au château

« Les fouilles révèlent l’organisation et l’évolution depuis l’An Mil. Installé dans l’estuaire du Payré, le port mis au jour est intimement lié à l’évolution du château qui le surplombe. Si la phase d’étude qui va suivre l’intervention sur le terrain permettra d’affiner les datations et la compréhension des vestiges découverts, l’opération actuelle met déjà en exergue un site hors du commun« , fait savoir l’Inrap, classant ainsi le chantier comme nul autre pareil en France

Ont ainsi été découverts de nombreux matériaux organiques, tels que du bois, du cuir ou encore des graines, qui sont la plupart du temps, très difficilement conservables.....https://actu.fr/pays-de-la-loire/talmont-saint-hilaire_85288/vendee-des-archeologues-revelent-les-riches-vestiges-dun-port-medieval_45893928.html

 

 

 

PÊCHE. – COMMERCE.

Il n'est pas question seulement des fruits de la terre dans le Cartulaire de l'abbaye de Talmont, ceux de la mer y tiennent aussi une grande place.

Les marins du littoral cultivaient la grande et la petite pêche avec les mêmes énergies et habileté qui distinguent toujours les enfants de ces vaillantes populations.

A côté de nombreuses mentions générales sur la pêche, on en trouve de plus spéciales ayant trait à la prise de baleines et de grands squales, et à celle des sèches, des mulets, des dorades, etc. .

L'industrie des salines était florissante; en 1056,.la dime d'une partie de celles du Talmondais valait plus de mille sous, somme énorme pour l'époque.

La construction de parcs à huîtres, d'endiguements pour conquérir des relais de mer et d'écluses pour la pêche côtière. ainsi que de marais à poissons, témoignent de travaux intelligents et fructueux pour utiliser les produits de l'Océan.

Cause ou effet de la valeur de leurs matelots, le mouvement de la navigation dans tous les petits ports de la cote était fort actif. Les offrandes des marins entrant dans le port des Sables formaient un des revenus importants d'une des églises d'Olonne.

La perception d'un droit de douane, payé par les navires entrant ou sortant des ports du Talmondais, à provenance ou destination d'Angleterre, était assez considérable pour être donnée en fief, et, vers 1070, on voit celui qui le possédait en concéder l'exemption aux navires de l'abbaye (1).

 On ne trouve malheureusement aucun détail sur la nature du commerce que révèlent ces faits mais un sait, par d'autres documents, que les sels et les vins du Poitou étaient l'objet d'importantes exportations.

 

 

2022-Talmont-Saint-Hilaire, fouilles archéologiques sur l’ancien port médiéval (Portu castellanus Thalemundi)

==> Diplôme de Richard, roi d'Angleterre, fondateur de Lieu-Dieu-en-Jard, 1196. — Donné au Château de Talmont, le 4 novembre, l'an VIII de notre règne.

 

Voyage dans le Temps des Chevaliers du Poitou ; DESCRIPTION DE LA VILLE DE TALMONT SES CHATEAUX  <==

Château de Talmont – Guillaume de Lezay - Guillaume IX- Hugues VII de Lusignan - Louis VII et Aliénor d’Aquitaine (Time Travel) <==

DES BAILLIS ET DES SÉNÉCHAUX. LISTE DES GRANDS SÉNÉCHAUX DU POITOU.  <==

==> Archéologie et sauvegarde du Patrimoine, remontez le temps au château de Talmont St Hilaire

1182  Les ports de Richard Coeur de Lion <==

 

 


 

(1)    Habet in feodo decimam cujuscumque navis quae transit Thalamonensi regione ad Britanniam vel de Britannia ad Thalmundum.

 

CARTULARIUM.  . De fundamento ipsius cenobii. Circa annum 1049.

 

Ad hec et navem unam concessi liberam et quietam et solutam ab omni consuetudine in portu Talemontis et in omnibus portubus mei honoris.

Sur la fondation du monastère lui-même. Vers l'an 1049

A ceux-ci j'ai accordé un navire libre, tranquille et libre de toute coutume, dans le port de Talemont et dans tous les ports de mon honneur.

Addidi, omnibus optimatibus meis audientibus et subfirmantibus ut si quis ex isto omni meo honore voluerit loco Sancte Crucis ac monachis ibidem Deo famulantibus de possessionibus suis dare vel vendere non prohibeatur sed potius commoveatur tantum illo interdicto ut dominus suus inde suum non perdat servitium.

J'ai ajouté, dans l'audience et le soutien de tous mes nobles, que si quelqu'un de tout mon honneur souhaite de ce lieu de la Sainte-Croix et des moines qui y servent Dieu, il ne lui est pas interdit de donner ou de vendre ses biens, mais plutôt être troublé par cet interdit au point que son seigneur n'en perde pas son service.

Superest adhuc conventio, quam dominice cruci contuli, quod si homo Sancte Crucis prelietur in campo, sive vincat, sive vincatur, bannum non reddat nisi Sancte Cruci et ejus abbati.

Il reste encore l'accord que j'ai conféré à la croix du Seigneur, que si un homme de la Sainte-Croix combat dans la plaine, qu'il soit vainqueur ou vaincu, il ne rendra d'interdit qu'à la Sainte-Croix et à ses abbé.

 Si homo Sancte Crucis, quod absit, eventu hominem occiderit aut vulneraverit, in castello sive foris castellum, in toto meo honore, bannum non reddat, neque banlegum, neque aliquam aliam consuetudinem, nisi solummodo Sancte Cruci et ejus abbati.

Si un homme de la Sainte-Croix, à Dieu ne plaise, a tué ou blessé un homme dans l'événement, dans le village ou hors du village, en tout mon honneur, il ne rendra pas une interdiction, ni un banlegum, ni aucune autre coutume , mais seulement la Sainte Croix et son abbé......

 

.