Hugues VII le brun de Lusignan, né vers 1065, mort en 1151, seigneur de Lusignan, fils de Hugues VI le diable de Lusignan et d'Ildégarde de Thouars.

Hugues VII, continua la guerre contre la maison de Montgommery et s'empara de plusieurs places importantes du comté en litige.

De concert avec Sarrazine, sa femme, il fonda, en 1120, le monastère de Bonnevaux au diocèse de Poitiers. Hugues intervint dans la querelle qui eut lieu dix ans après entre Ulgrin et Géraud de Blaye à l'occasion du château de Montignac. A la tête de ses chevaliers, il vola au secours de la place attaquée par des forces considérables ; mais ses efforts furent vains, et les assiégés, épuisés par des pertes journalières, se virent contraints d'abandonner le château et de se sauver à la faveur de la nuit.

En 1127, Guillaume de Lezay, retenait près de lui Hugues VII, dit le Brun de Lusignan et plusieurs autres seigneurs de sa suite, avec l'audacieuse prétention de les garder prisonniers.

Hugues VII le Brun avec l'assentiment de sa femme Sarrasine renonce à toutes les mauvaises coutumes que lui et son père possédaient à Frontenay (1) sur les hommes de L'abbaye Saint-Junien de Nouaillé-Maupertuis. Il recevra-seulement, en cas de nécessité, ce qu'il plaira à l'abbé de livrer sur ses sujets et de lui donner.

Charte 1115 juillet —1140, septembre.

Ego in Dei nomine Ugo Brunusa (2) cum concessione uxoris mee Saracene et filiorum meorum pro animabus patris et matris mee et parentoram meorum et remissione delictorum meorum dono et omitto omnes malas consuetudines quas pater meus et ego habui apud Fronteniacum in hominibus Sancti Iuniani, in manu Radulfi abbatis, ita ut a modo ego nec prepositus seu missus meus aliquid ab eis per vim requirat ; si quando, necessitate cogente, a ceteris hommibus meis aliquit quëramus, abbas Sancti Iuniani secundum suam vor luntatem de suis hominibus quantum libuerit accipiet, et michi, quantum sibi placuerit, dabit. Fecit hoc donum Ugo Brunus videntibus istis quorum nomina subscripta sunt.

Je suis Au nom de Dieu, Hugues le Brun avec l'accord de ma femme aux Sarrasine et de mes enfants, pour les âmes de mon père et de ma mère et parentoram mes ancêtres, et la rémission de mes péchés, je donne et je ne dis rien de toutes les mauvaises coutumes que mon père et moi, j'avais avec le Frontenay chez les hommes de Saint-Junien présidaient, de la main de Raoul I l'abbé (1115-1133), qui a été envoyé au prévôt, ou pour que je n'ai jamais vu cela en chemin avec eux, par la force d'une certaine chose de mon enquête; Si, forcé par les autres êtres humains ont quoi que ce soit à se plaindre, l'Abbé de Junien par selon la volonté du peuple comme requis, et dira, le montant qu'ils souhaitent, elle le fera. Hugues le Brun a fait un cadeau à la vue des hommes dont les noms sont mentionnés ci-dessus.

Dans une charte de l’évêché de Poitiers, de l'an 1144, scellée de son sceau, ce seigneur est représenté à cheval, en habit de chasse, la trompe au cou, l'oiseau au poing, un chien sur la croupe du cheval; au contre-scel se trouve l'écu de Lusignan burelé d'argent et d'azur.

Veuf depuis quatre ans, Il fut l'un des nombreux croisés de la famille et accompagna le roi Louis-le-Jeune en Terre-Sainte à la croisade de 1146. On croit qu'il y mourut.

 

Ses enfants étaient :

1° Hugues VIII de Lusignan (1106 † 1172) ; 2° Guillaume de Lusignan, qui épouse Denise dame d'Angle, Robert de Lusignan qui a été l'auteur de la maison de Montbron ; Simon de Lusignan, seigneur de Lezay ; Valeran de Lusignan, mort sans enfants; Aénor, mariée à Geoffroy IV, vicomte de Thouars.

 

 

  Château de Talmont – Guillaume de Lezay - Guillaume IX- Hugues VII de Lusignan - Louis VII et Aliénor d’Aquitaine (Time Travel)<==

Généalogie - Maison des Hugues de Lusignan et Geoffroy la Grand' Dent.<==.... ....==> Guy de Lusignan Seigneur de Couhé, Acte d’échange des châtellenies de la Fere en Tardenois et de Frontenay, diocèse de Saintes1298

 

 


 

(1) Frontenay Rohan Rohan : Villa Frontaniacus in vicaria Basiacinse in pago Alienense, 936 (Cart. St Cyprien. 325); Fronteniacum, 1111 (arch. Hist. Saint.X) ; Sanctus Petrus de Franteniaco, 1119 (Font. XXI, 594) ; Frontenai, 1195. Id) ; Fruntenay, 1212 (roy.litt.pat. I,92) ; Fronteraium, 1242 (quer.rec.in Pict. Xanct. Dioc.); Fronteneium, 1242 (lay. Tr.ch. II, 476) ; Frontenetum, 1243 (compte d’Alphonse de Poitiers) ; Frontigniacum, v.1250 (enquête d’Alphonse de Poitiers) ; Frotenajacum, 1260 (hommage Alphonse de Poitiers) ; Castrum de Frontanayo, 1298 (cart. Châtellerault) ; Fronteny, 1324 (id) ; Frontenaium l’Abatu, 1340 (Font. V, 507) ; Frontenay-Labbatu, 1362 (arch. . Feuill.1.63) ; Fontenentum l’abattu, 1402 (panc. De Rochefort) ; Frontenai Labattu, 1546 (arch.V. Mont.I. 95)

2. Hugues Brun de Lusignan, mari de Sarrasine, devint seigneur de Lusignan en 1110 (Chronique de Saint Maixent, loc. cit.. p. 424) et vivait encore en 1151. Cousseau, Mémoire historique sur l'église Notre-Dame de Lusignan, dans Mém. de la Soc des Ant de l’Ouest. 1er série, t. XI, p. 403.  

 

Généalogie - Maison des Hugues de Lusignan et Geoffroy la Grand' Dent.