28 août 2022

1619 Démission du Gouvernement de Maillezais, donnée par TH. Agrippa D’Aubigné en faveur de Henry de ROHAN

A l'extrémité occidentale de l'ile de Maillezais, au confluent de la Sèvre et de l'Autise, près de Maillé, se trouve une petite ile formée par la Sèvre, et qui commande les deux bords de cette rivière.  Cette île, appelée le Dognon ou le Doignon, est enveloppée de toutes parts par un réseau inextricable de canaux qui la rendent inabordable. Elle est couverte au nord par le grand canal de Vix, au midi par le grand canal de Banche, au levant par l'ile de Maillezais, au couchant par les cours de la Sèvre et de la Vendée, dont... [Lire la suite]

24 août 2022

28 au 30 mars 1582 Les conférences de la Mothe-Saint-Héray entre Henri de Navarre et Catherine de Médicis

S'il n'est pas prouvé que Calvin, traversant le Poitou, et lorsqu'il faisait retentir les bords du Clain des éclats de sa parole ardente (1535), ait abandonné, pour un temps, les grottes de Croutélle et de Saint-Benoit pour venir, au dire d'un historien poitevin (1), prêcher à la Mothe et convertir à ses idées les riverains de la Haute Sèvre, il est établi, par un témoignage contemporain, que « pendant tout le caresme » de l'année 1543, cette petite ville entendit discourir sous ses halles un fougueux zélateur de la nouvelle... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 22:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 juillet 2022

Pierre Chouppes (seigneur de, 1531-1603), gentilhomme du Poitou, un des plus vaillants capitaines du roi de Navarre

La famille de Chouppes est une de ces vieilles races mirebalaises qui n'ont jamais porté d'autre nom que celui de leur paroisse, et dont, par conséquent, l'origine remonte à une époque très reculée dans le moyen âge. Du XIIIe au XIXe siècle, tous ses membres ont pris, sans conteste, la qualification de varlet, écuyer, chevalier.  Si l'ancienneté d'une race ajoute à son illustration, ainsi que je l'ai dit ailleurs, à propos de la famille de Marconnay, également mirebalaise, les seigneurs de Chouppes n'ont eu, sous ce rapport,... [Lire la suite]
28 juin 2022

LE CHATEAU ET LES SEIGNEURS DE LA GARNACHE - MAISON DE ROHAN

Le château et la ville de la Garnache étaient situés à quatre ou cinq lieues de la mer. Le géographe Nicolas Tassin les a dessinés dans ses Plans et profils des villes et lieux considérables de France. On y voit que l'un et l'autre étaient entourés d'une même enceinte. Le château avait, de plus, son enceinte particulière inscrite dans la première, et était fortifié de tours et de courtines. Du côté de l'ouest, ses murs étaient baignés par un fossé qui faisait aussi le tour de la ville ; du côté opposé, l'enceinte plongeait dans un... [Lire la suite]
24 juin 2022

17 février 1569 GABRIEL de Rechignevoisin, seigneur de Guron et Commandant au château de Lusignan

Au commencement de l'année 1569, le château de Lusignan, au pouvoir des catholiques, avait pour gouverneur Gabriel de Rechignevoisin, seigneur de Guron et des Loges.  Une nuit, la garnison de cette petite mais forte place fit une sortie contre les troupes protestantes de Montgommery, qui avaient leur quartier général à la Mothe-Saint-Héraye. On ramena quelques prisonniers, parmi lesquels se trouvaient les deux frères Deserre, gentilhommes du pays, qui connaissaient Tesson et Usseau, l'un lieutenant et l'autre cornette du... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 14:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
05 mars 2022

Siège de Niort le 24 juin 1569- Le Fort Foucauld - Auguste Tolbecque 1875

Charles IX, pendant un voyage qu'il fit en Poitou en 1565, donne des lettres patentes qui établissent à Niort une Cour consulaire, à cause de l'immense commerce qui se faisait à Niort, surtout à l'époque des trois foires royales. Les guerres religieuses viennent interrompre la prospérité commerciale dont jouissait Niort. En 1568, d'Andelot pénètre en Poitou, à la tête d'une bande de calvinistes ; il fait sa jonction avec Coligny et menace Niort, qui se rend dès que les batteries sont établies pour ouvrir une brèche dans ses murs. ... [Lire la suite]

20 février 2022

Les voies de communication terrestres et fluviales en Poitou sous le règne de Henri IV et l’œuvre du Gouvernement Royal.

Avant les guerres de Religion, l'état des voies de communication en Poitou semble avoir été satisfaisant, eu égard aux besoins de la circulation encore restreinte de ce temps. Cette vaste province, l'une des plus fertiles de France, profitait des avantages de sa situation géographique. Elle était, comme on disait alors, l'un des « passages » les plus fréquentés du royaume (1). Nulle part, sauf dans la Gâtine et dans le Marais, ne se rencontraient d'obstacles sérieux pour le tracé des routes. Cent années de paix presque... [Lire la suite]
12 février 2022

LETTRES DE GARANTIE aux acquéreurs de biens ecclésiastiques, données à Niort par les chefs Huguenots le 29 janvier 1569.

Le grand Conseil des confédérés protestants, tenu à Niort, et auquel assistaient le Maire de la Rochelle et six membres du Corps de ville, qui y avaient accompagné Jeanne d'Albret, décrète que tous les biens ecclésiastiques, existant dans les provinces occupées par les protestants, seront vendus au profit de la cause, et, pour inspirer confiance aux acquéreurs, la reine de Navarre et son fils, Condé et les principaux seigneurs du parti, prennent l'engagement d'affecter à leur garantie tous leurs biens personnels. ( Arcère. – H.... [Lire la suite]
11 février 2022

En 1588, le duc de Mercœur vint assiéger Montaigu – Démantèlement des Fortifications en vertu du traité de Fleix

 A huit lieues de Nantes, sur les confins du Poitou, dans cette partie de la Vendée nommée le Bocage, est située la petite ville de Montaigu. Bâti dans un endroit assez pittoresque, au bord d’une petite rivière dont le rivage est couvert d’aulnes, Montaigu aujourd’hui n’a rien de remarquable, si ce n’est des restes de douves profondes encore bien conservées, et quelques maisons ruinées par le feu dans les guerres de la Vendée. On ne voit presque plus de vestiges du château fort, qui, bâti sur un rocher comme un nid d’aigle,... [Lire la suite]
10 février 2022

Du 7 mars au 12 avril 1598, Henri IV fait d'Angers sa capitale d'un moment.

Entrée du roi Henri IV à Angers le 7 mars 1598, après avoir inspecté la milice bourgeoise en armes et dressée en ordre de bataille aux environs du début de l'actuelle rue de Brissac, il se rend, escorté, au portail Saint-Aubin où le maire lui présente les compliments et les clefs de la villeLe jeudi saint, Henri IV lave les pieds à treize pauvres au palais épiscopal. Il ne manque aucun office, touche les malades des écrouelles sur le parvis de la cathédrale suivant la tradition royale, pose la première pierre du couvent des Capucins... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 14:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,