17 novembre 2020

Les Normands et la Bataille de Brillac 852 – 1035 charte de Geoffroy, vicomte de Thouars don de terre à Moutiers-sur-le-Lay

C’est particulièrement sur les bords des rivières que vécurent nos premiers pères dans un état de profonde misère. La demeure est une cavité naturelle, un abri sous roche, une caverne dont on défend l’entrée avec quelques blocs volumineux déplacés et remplacés en guise de porte. Dans de telles conditions, ils doivent soutenir des luttes terribles contre les animaux sauvages, contre les puissants de l’époque et contre un climat beaucoup plus froid qu’il ne l’est de nos jours. Une époque arrive ou la hache n’est plus un caillou, mais... [Lire la suite]

01 novembre 2020

Savary de Thouars, Vicomte de Fontenay - La fontaine des Illustres (Place Viète).

Fontenay fit partie du grand Pagus Pictavus. Vers le XIe siècle, quand on établit le Pagus Maireventis (pays de Mervent 1), son territoire se trouva probablement enclavé dans cette circonscription, jusqu'à ce qu'en dernier lieu, il fût compris dans le Pagus Niortensis. (Niort) Nous avons vu qu'une forteresse avait été construite pour défendre le passage de la Vendée. Elle servit aussi de rendez-vous de chasse aux premiers comtes de Poitou, et, par suite, sans doute, de la protection qu'ils accordèrent à la bourgade, elle prit... [Lire la suite]
23 octobre 2020

La colline Saint-André, l'îlot Saint-Vaize de Niort

Alors que la mer se déroulait en un golfe immense au travers du Bas-Poitou et de l'Aunis, alors qu'elle recélait dans son sein le cours de la Sèvre inférieure, la montagne ou plutôt le promontoire de Saint-André s'élevait inaccessible de toutes parts et entouré d'eau au nord-ouest, au sud et à l'est. Malgré les travaux de nivellement qui ont eu lieu depuis la fondation de la ville, l'inclinaison des pentes est encore si rapide que, dans un grand nombre de rues, les voitures et les chevaux, ne sauraient circuler. La partie... [Lire la suite]
29 septembre 2020

Des preuves de la christianisation des Vikings

La Scandinavie ne s’est pas christianisée du jour au lendemain – la conversion s’est faite à divers lieux et moments. Chaque région a réagi à la nouvelle religion à sa manière, selon la provenance des missionnaires, le moment, la politique locale et la longueur de la période d’exposition des individus à ces nouvelles idées. Les pierres funéraires découvertes constituent des preuves de l’arrivée de missionnaires catholiques romains. Les pierres faisaient partie de leurs petits autels portatifs. Des influences de l’Eglise orthodoxe... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 11:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 septembre 2020

Saint Trojan en Oléron : Quelques Faits d’Histoire locale avec TOTE l’Histoire de France ou GESTA FRANCORUM

Toute agglomération humaine a son histoire et si son passé se perd dans L'inconnu des siècles, elle raconte toujours avec intérêt - en les dénaturant parfois - les faits dont elle conserve le sou­venir dans sa tradition ou ses archives. Malheureusement la mémoire devient infidèle, Les documents épars ne résistent pas à l'action destructive dii temps et, de ces mille riens, qui ont été la vie d’un peuple, on ne trouve souvent que de très légères traces. Il serait cependant bien utile, parfois, de pouvoir comparer le passé au... [Lire la suite]
27 juillet 2020

Histoire de Soubise, ville sous le vent des îles de Charente-Maritime

Soubise est une petite ville, assez ancienne, située sur une éminence, au sud de la Charente et sur la rive droite du fleuve, à 15 kilomètres de Marennes ; elle a donné son nom, avec le titre de principauté, à une branche de l’illustre Maison de Rohan ; précédemment, elle avait appartenu, pendant longtemps, aux seigneurs de Parthenay, de la Maison royale de Lusignan. Soubise avait autrefois un château défensif, qui fut pris et repris, pendant les guerres du XIVe siècle, avec l’Angleterre, et que l’on rasa à l’époque de... [Lire la suite]

06 juillet 2020

Chronique de Maillezais – la translation des reliques de saint Rigomer demandées à Hugues, comte du Maine par l'abbé Théodelin.

Maillezais est aujourd'hui une petite ville, située dans une presqu'île marécageuse et malsaine, au confluent de la Sèvre et de l'Autize, elle semble n'avoir jamais été fort importante par sa population, mais elle fut très célèbre au moyen âge par l'abbaye de Saint-Pierre qu'y fonda, en 990, Guillaume Fier-à-Bras, duc d'Aquitaine.  Ce monastère, qui appartenait à l'Ordre de Saint-Benoît, fut d'abord construit dans une forêt dont il reste encore quelques parties, au lieu même où l'on voit aujourd'hui une église paroissiale... [Lire la suite]
02 juillet 2020

L’abbaye Saint-Jouin de Marnes, Mérimée - découverte archéologique des reliques portées par crainte des Normands

L’abbaye Saint-Jouin de Marnes, Mérimée - découverte archéologique des reliques portées par crainte des Normands de saint Martin de Vertou, saint Judicaël, Saint-Méen    L’abbaye Saint-Jouin de Marnes, une des plus anciennes fondations monastiques du Poitou, est principalement connue et étudiée pour la mise en oeuvre architecturale de son église ainsi que pour son programme sculpté, particulièrement de sa façade.  L’aménagement du cloître ainsi que l’ensemble des bâtiments qui l’accompagnent n’avaient quasiment... [Lire la suite]
12 juin 2020

L’existence d’une ville portant le nom d’Herbauges, d’Herbadilla, d’Herbadille est-elle constatée ?

Ils fondèrent les villes de Mauges, Tiffauges, Herbauges et Pouzauges… Oh ! Je vous en supplie, faites sonnez le tocsin, ouvrez votre chapelle, ouvrez votre donjon et ouvrez votre cœur, invoquez notre Saint, car ils ont quitté l’île très tôt dès ce matin, ils viennent par la Loire et la Sèvre, et les Mauges, ramant sans perdre haleine dans toutes nos rivières, au pays de Tiffauges, de Pouzauges et d’Herbauge. Aidez-nous à sauver notre Saint-Philibert ! Texte du spectacle des Vikings au Puy du Fou. Où est la ville... [Lire la suite]
10 juin 2020

Herbadilla - de Noirmoutier au Herbiers sur les traces du fleuve Yprésis

Lorsque Jules-César voulut soumettre les  peuples de l’Armorique,  qui s’étaient  révoltés, et notamment les Venètes, il marcha  d’abord vers Nantes, ville importante par sa position, sur la rive gauche du Liger (la Loire). L’effroi devança la marche rapide des légions Romaines ; une foule de Nantais abandonnèrent leur citè pour se soustraire au joug de vainqueur. Emmenant avec eux leurs femmes et leurs enfants, emportant leurs armes et leurs trésors, ils disent un long adieu à la ville natale, s’enfoncent... [Lire la suite]