14 janvier 2020

Voyage dans le temps et l’Histoire d’Ularius (Ile d’Oléron) dans le Golfe d'Aquitaine

Aujourd'hui Oléron se situe face au littoral de la Charente-Maritime. Cette île est située dans le golfe de Gascogne. Elle est séparée du continent par une distance de 11 kilomètres. Sa longueur est de 30 kilomètres, et sa plus grande largeur, prise de la pointe des Saumonards jusqu'à la Cotinière, est de 10 kilomètres. On a assigné plusieurs étymologies à la dénomination de l'île d'Oléron : Île occupée pendant plus de 4 siècles par les romains et mentionnée dans l'Histoire Naturelle de Pline dans le Golfe d'Aquitaine. Appelée... [Lire la suite]

10 décembre 2019

Les Sceaux et Armoiries de la Ville de La Rochelle

En mai 1199, Aliénor d’Aquitaine a confirmé la charte de commune, et concédé à la ville des exonérations de taxes, ainsi que des pouvoirs politiques et judiciaires étendus. (Aliénor d’Aquitaine la concession des priviléges de franche-commune) Les habitants de La Rochelle élisent le premier maire dans l’histoire de France, en la personne de Guillaume de Montmirail. Le sceau de la Rochelle est un très bel exemple des bateaux viking qui ont servi de modèles à l’Europe du Nord au Moyen Age. Le Navire formant les armoiries de la ville... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 12:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
11 novembre 2019

Saint Martin de Tours le 11 Novembre 397 - Son tombeau, ses Reliques et les Normands.

Nous sommes le 315e jour de l'année – le jour de l’Armistice de 1918 et nous fêtons Saint-Martin. Patron des hôteliers, des cavaliers et des tailleurs, connu pour avoir taillé son manteau pour en donner la moitié à un pauvre.  La Saint-Martin est célébrée le 11 novembre en souvenir de saint Martin, la date correspond à la mise au tombeau de saint Martin en 397 à Tours. La réputation de sainteté que lui avait value, à son corps défendant, l'épiscopat dans la capitale des Turones (1) (371) 485 communes portent son nom et 3.600... [Lire la suite]
03 novembre 2019

Barfleur, La voie des Rois d’Angleterre

Geoffroy de Monmouth, dans le neuvième livre de son Historia regum Britanniae, fait partir le roi Arthur de Barfleur (1) pour combattre les Romains chez les Allobroges, peut-être a-t-il disposé de sources anciennes de la légende mentionnant le nom originel de Barfleur, sinon il aura donné cette localisation car ce port était à son époque le principal lien maritime entre le duché de Normandie et la Grande-Bretagne. Autrefois, Barfleur vit parader dans ses rues des cortèges somptueux de princes et de rois. Durant plusieurs siècles... [Lire la suite]
21 septembre 2019

L’Histoire millénaire de l’Abbaye Saint Philibert de Tournus

Du 17 mars au 8 novembre, les festivités tournusiennes vont être rythmées par le Millénaire de l'abbaye. Tournus et ses environs occupent une position très favorable sur la grande voie naturelle Saône-Rhône, par où, depuis la plus haute antiquité, les peuples du Nord et ceux du Midi se sont pénétrés. Ce coin de Bourgogne, coupé par le 46° 1 / 2 de latitude nord, est sensiblement à égale distance de Mâcon et de Chalon, de Lyon et de Dijon, de Marseille et de Paris. Il est abrité à l'ouest par les monts du Mâconnais, à l'est par le... [Lire la suite]
16 septembre 2019

L'Organisation administrative du Comté de Poitou au Xe siècle et l'avènement des Châtelains et des Châtellenies

La majeure partie du IXe siècle a été pour le Poitou une ère d'anarchie et de calamités. A la mort de Pépin Ier, roi d'Aquitaine, en 839, une guerre inexpiable s'engagea pour la possession du duché entre son fils Pépin II, à qui il devait normalement échoir, et Charles, fils de Louis le Pieux, en faveur duquel ce dernier en avait disposé. Le Poitou fut l'un des principaux-théâtres des hostilités avec lesquelles se conjuguèrent les incursions des normands. Les pays d'Herbauges et de Tiffauges furent réduits à l'état de solitude.... [Lire la suite]

02 août 2019

Saint-Philbert-de-Grand-Lieu : D’ Herdabilla à la naissance du monastère de Déas.

Il paraît important de savoir si Deas était desservie par quelques voies antiques, et si ces voies la mettaient en communication avec des localités plus ou moins rapprochées, dans lesquelles on aurait rencontré des restes de civilisation Romaine. J'ai cru ne pouvoir mieux faire, pour être sûrement renseigné sur cette question, que de consulter les écrits de M.L. Maître qui, je ne puis en douter, s'est entouré de tous les documents nécessaires à la confection de ses Villes disparues de la Loire-Inférieure et à celle des nombreuses... [Lire la suite]
26 juin 2019

La légende de Saint Philbert et les Vikings ou la véritable histoire des 1200 ans de l’abbaye de Déas

Un site unique en Europe. Un joyau architectural de plus de 1200 ans…c’est en pénétrant dans l’enceinte de l’ancien monastère par le prieuré, remanié au 18e siècle, que vous traverserez les siècles. La localité qui porte aujourd'hui le nom de Saint-Philbert-de-Grandlieu n'apparaît pas dans l'histoire avant le VIIe siècle. Elle s'appelait d'abord Deas. C'était une villa appartenant à l'évêque de Poitiers, Ansoaldus. Le 1er juillet 677, celui-ci la donna, avec trois autres villas, à saint Philibert, à l'occasion de la fondation de... [Lire la suite]
22 mai 2019

Saint Philbert de Grand Lieu, les Normands (Vikings) reviennent pour les 1 200 ans de l’abbatiale.

  Pour organiser cette grande fête médiévale sur les rives de la Boulogne, la Ville de Saint Philbert de Grand Lieu a fait appel à l'association de reconstitution historique Dreki Thoka. Ses membres font revivre la culture Vikings des 9e et 10e siècles et utilisent un campement comme lieu d'échanges avec le public, à travers des personnages commerçants ou combattants. samedi 15 et dimanche 16 juin Dreki Thoka a invité sept compagnies médiévales à séjourner sur le site pour proposer au public des découvertes de... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 10:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 mai 2019

Les Origines de l'Absie et de son Abbaye. (L'ABSIE détruite par les Normands)

Chassés de leur île par les Normands en 836, les bénédictins de Noirmoutiers s'étaient enfuis à Déas (Saint-Philbert-de-Grand-Lieu), où Louis le Pieux leur avait assuré un refuge. Ces pirates savaient qu'à piller les monastères il y avait généralement grand profit et petit danger. Ils saccagèrent donc Saint-Philbert (1), et les moines émigrèrent à Cunaud, à quinze kilomètres environ en aval de Saumur. Quelques années plus tard, solidement installés à Noirmoutiers, les Normands remontèrent chaque année la Loire, pillant ou... [Lire la suite]