31 août 2022

Il y a 780 ans, Saint-Louis, roi de France livrait Bataille à Taillebourg et Saintes (juillet 1242)

En 1851, la Société Archéologique avait eu l'heureuse idée d'élever une statue à saint Louis, à l'entrée du pont où il s'était couvert de gloire. Le projet ne put aboutir, le produit de la souscription portait à peine d'en édifier le piédestal. Mais, en 1891, quand on construisit un nouveau pont, il fallut faire disparaître ce monument tronqué. La Société des Archives historiques de Saintonge et d'Aunis reprit le projet; mais, limitée elle aussi aux ressources dont elle pouvait disposer, elle s'est contenté d'ériger un monument... [Lire la suite]

11 juin 2022

1596 Testament de Jean de Vivonne, marquis de Pisany, chevalier des ordres du roi, sénéchal de Saintonge

1596, 14 mai. Testament de Jean de Vivonne, marquis de Pisany, chevalier des ordres du roi et son ambassadeur à Rome et en Espagne, sénéchal de Saintonge, etc. L'un des articles de son testament fut une dernière prière à la couronne « d'avoir quelque égard commander aux officiers des finances paier ou faire paier ce qui a esté reconneu m'estre très loialement deub, aiant grande- ment incommodé mes biens et affaires par faute d'avoir esté satisfait, qui serait enfin la ruine de mes enfants » Le voici donc au grand instant où le... [Lire la suite]
27 avril 2022

En 1363, le prince de Galles parcourt sa nouvelle principauté d'Aquitaine pour recevoir les hommages féodaux.

Jean-le-Bon perdit la bataille de Poitiers [1356]. On vit alors son vainqueur traverser la haute Saintonge avec son royal prisonnier qu'il conduisait à Bordeaux. L'année suivante, après la trêve du 23 mars 1357, Cognac fut forcé d'ouvrir ses portes à des détachements Anglo-Gascons qui y tinrent garnison. Edouard III ne connut plus alors de limites dans l'exercice de son pouvoir souverain ; il confirma par ses lettres du 1er juillet 1358 données à Westminster, celles de son fils en faveur du captal de Buch (1). Il disposa aussi... [Lire la suite]
19 avril 2022

Saintes Juillet 1451, Charles VII octroie une lettre de rémission à Pierre Queyraud, détenu prisonnier à Commequiers

Saintes Juillet 1451, lettre de rémission octroyée à Pierre Queyraud, écuyer, détenu prisonnier à Commequiers pour complicité dans l’assassinat de Jean Lorson, prieur de Soullans, perpétré seize ans auparavant.   Charles, etc. Savoir faisons à tous, presens et avenir, nous avoir receue l’umble supplicacion de Pierre Queyraud (1), povre escuier puisné, contenant que, comme jà pieça icellui suppliant et autres manans et habitans de la parroisse de Soulans en nostre pays de Poictou, en laquelle il estoit demourant, ensemble sa... [Lire la suite]
30 janvier 2022

Le Patois de Rabelais et le pont de Mautrible à Saintes

La ville de Saintes, située sur la rive gauche de la Charente, était reliée, dès l'époque gallo-romaine, à la rive droite par un pont qui a souvent attiré l'attention des historiens et surtout des archéologues, parce qu'il portait un arc de triomphe (1).  Le pont a été démoli et remplacé par un pont moderne, mais l'arc se voit encore, réédifié avec les anciens matériaux, un peu en amont, sur les bords mêmes du fleuve. A l'extrémité du vieux pont, du côté de la ville, on éleva au moyen âge une tour à laquelle on donna le nom... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 10:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
14 janvier 2022

1385. Prise de Taillebourg par Louis II duc de Bourbon

Les trêves entre la France et l’Angleterre, prolongées de deux mois lors de l’entrevue qui eut lieu, au commencement de l’année 1385, entre les ducs de Bourgogne et de Berry, d’une part, le duc de Lancastre et le comte de Buckingham, d’autre, expirèrent le 1er mai. C’est à partir de ce moment que le duc de Bourbon put agir. Il réunit à Moulins les chevaliers de ses états et convoqua à Niort, pour le 1er juin, la noblesse de Poitou, de Berry, d’Auvergne, de Limousin, de Rouergue et de Saintonge. Là vinrent Jean 1er de... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 11:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 décembre 2021

Le siège de Royan en 1622 par le roi Louis XIII

Les grands événements dont la France fut successivement le théâtre, de 1562 à 1594, avaient réagi sur toutes les provinces à mesure qu’ils s’étaient développés. Nous avons vu ce que devint Royan pendant toutes ces luttes. Tour à tour au pouvoir des protestants et des catholiques, il souffrit bien des maux ; mais, sous le règne de Henri IV, la réconciliation des partis, par la promulgation de l’édit de Nantes, apporta le calme et la paix aux populations du littoral. Royan put se livrer à son commerce et à ses pêcheries, qu’il étendit... [Lire la suite]
04 décembre 2021

Les flibustiers de l'île de la Tortue (Saint-Domingue) - Bégon à Rochefort 1694

Le cardinal de Richelieu fut sans contredit l'un des hommes qui sentirent le mieux combien était important pour notre gloire nationale l'entretien d'une marine. Il avait apprécié tout le parti qu'on pouvait tirer des colonies, et son génie avait su entraîner Louis XIII dans le dessein de balancer la puissance espagnole sur les mers des Indes. Les origines de nos établissements à Saint-Domingue (alors appelé Hispaniola) sont modestes ; les premiers Français qui s'y installèrent furent des aventuriers connus sous la dénomination de... [Lire la suite]
02 octobre 2021

11 décembre 1484 LETTRES DU ROI CHARLES VIII RELATIVES AUX FORTIFICATIONS DES PORTES DE SAINTES

Charles, par la grâce de Dieu roi de France, au séneschal de Xainctonge, de Poitou ou à leurs lieutenans ou acsesseurs et a chascun deulx, salut.  Receu avons humble supplication de noz bien amez les jurez, eschevins, pers et bourgeois de nostre ville et cité de Xainctes, contenant que icelle ville est la principale et capitale ville du païs et conté de Xainctonge et en laquelle sont les sièges principaulx tant de la jurisdition spirituelle que de la seneschaussée, est assise icelle ville en païs de frontière et prez les ports... [Lire la suite]
21 septembre 2021

Guillaume 1er seigneur de Parthenay vend l'île de Vix située dans le golfe des Pictons à Agnès Comtesse de Poitou et d'Anjou

 La tutelle gênante, exercée par le duc d'Aquitaine à Parthenay, avait cessé avant l'année 1021. Guillaume, libre de toute entrave, administrait ses domaines, saisissant avec avidité, comme tous les seigneurs de cette époque, toutes les occasions d'augmenter son indépendance et d'étendre les limites de sa baronnie. La considération personnelle dont il jouissait et l'influence croissante de sa famille nous sont attestées par une bulle du pape Jean XIX du 1er mai 1031. L'intérêt, que ce souverain pontife portait au monastère... [Lire la suite]