François Ier (roi de France) et le Puy du Fou (1)

EXTRAIT DES LETTRES PATANTES DU ROY FRANÇOYS PREMIER, PORTANT CONFIRMATION DES PRIVILEGES ACCORDEZ AUX MAIRE, ESCHEVINS, CONSEILLERS ET PAIRS DE NYORT.

FRANÇOYS par la grace de Dieu, roy de France, savoir faisons à tous presens et advenir, nous avoir receu l'humble supplicacion de noz chers et bien amez les maire, eschevins, conseillers et pers de nostre ville de Nyort en Poictou, contenant, etc.

A iceulx maire, échevins, conseillers et pers de ladite ville de Nyort, pour ces causes, consideracions et autres, à ce nous mouvans, avons loué, ratiffié, confermé et approuvé, et par la teneur de ces présentes, de nostre certaine science, grâce especial, pleine puissance et auctorité royal, louons, ratifiions , confermons et approuvons , tous et chacuns lesdits previleges , franchises , libertez , prérogatives, prééminences, droitz, us, coustumes et exemptions à eulx donnez, continuez et confermez par nosdits prédécesseurs , et mesmes par nostre dit feu tres-cher seigneur et beau-pere le roy Loys, dont ilz feront apparoir quant mestier sera : voulans et octroyans, qu'ilz en joyssent tout ainsi par la forme et maniéré qu'ilz en ont par cy-devant deuement et justement joy et usé, joyssent et usent, jaçoit ce que lesdits privileges, franchises et lihertez ne soient cy-autrement spécifiiez, et lesquelz nous y tenons pour declairez. Si donnons etc.

Donné à Paris on mois de février l'an de grâce mil cinq cens et quatorze, et de nostre regne le premier : signé sur le reply par le roy, à la relation du conseil, DESMOULINS, visa contentor, DEBOLZE , et au dos desquelles appert qu'elles ont esté montrées à Monsieur le lieutenant général de Poitou, commissaire de parle roy, le seize décembre l'an mil cinq cens dix sept. Signé M. DAVYAU commis du greffier, et sous le reply, DUTILLET.

Lesquelles lettres auraient esté verifiées par ANDRÉ DE VIVONNE chevallier seigneur de la Chastaigneraye, d'Anville et d'Ardellay, conseiller et chambellan ordinaire du roy , et son seneschal en Poitou, le treiziesme du mois de février de l'an mil cinq cens dix-sept. Signé LAYDET.

François Ier (roi de France) et le Puy du Fou (2)

EXTRAIT DES LETTRES PATANTES DU MESME ROY FRANÇOYS, FAISANS MENTION DE L'ANNORLISSEMENT DES MAIRE, ESCHEVINS ET CONSEILLERS DE NYORT.

FRANÇOYS par la grace de Dieu, roy de France : A tous ceulx qui ces présentes lettres verront , salut.

Receue avons l'humble supplication de nos chiers et bien arnez les maire, eschevins et conseillers de nostre ville de Nyort, contenant, que ladite ville de Nyort est clause et fermée de murailles , tours, portaulx et fossez, de belle et grosse fortification, et emparemens, et l'une des bonnes et fortes villes de nostre royaulme, et après Poitiers la meilleure et princippalle du pays de Poictou, assise à cinq lieues de la mer, etc.

Avons dit, declairé, et ordonné, et par la teneur de ces présentes, de nostre certaine science, plaine puissance et auctorité royal, disons, ordonnons et declarons que ce n'est nostre plaisir , vouloir , ne intention que au moyen de nosdites lettres et commandemens ainsy faictz par nous en vertu d'icelles nosdites lettres, generallement en nostredite conté de Poictou pour le faict de nosdits ban et arrièreban lesdits previleges, exemptions , franchises et libertez par nous et nos predecesseurs octroyez et confirmez ausdictz maire , eschevins et conseillers de ladite ville de Nyort et à leurs predecesseurs leur soyent aucunement corrompuz ne enfrains , ains que desdits previleges, exemptions, affranchissemens ilz joissent et usent plainement et paisiblement ores et pour le temps advenir , tant et si avant que eulx et leurs predecesseurs en ont par cy-devant deuement et justement joy et usé, et qu'ils en joissent et usent de presant, pourveu toutesfoys que iceulx subgects à nosdits ban et arriereban seront tenuz eulx presenter et faire leurs montres montez et armez , selon la nature de leurs fiefz, dedans troys moys prochainement venant devant le seneschal de Poictou, ou son lieutenant audit Nyort pour la garde et deffence de ladite ville. Si donnons etc.

Donné à la Rocheguyon le sixiesme jour de mars l'an de grace mil cinq cens trente-quatre , et de nostre regne le vingt-et-ungiesme.

 Signé sur le reply, par le roy BOCHETEL, et scellé du grand sceau à double queue.

Puy du Fou François Ier roi de France (1)

PAR autres lettres patantes du mesme roy Françoys premier, données à Lyon le quat. jour de juillet l'an de grâce mil cinq cens trente-six et de son regne le vingt-deuxiesme, signées par le roy à la relation du conseil DESLANDES et scellées, il auroit mandé au seneschal de Poitou de vérifier lesdites lettres qui ne l'avoient esté, nonobstant qu'elles fussent surannées et de faire jouir lesdits maire, eschevins et conseillers de l'effet d'icelles.

Vérification desquelles lettres auroit esté faite par ANTHOINE DESPREZ, chevallier de l'ordre, seigneur de Monpezat, et du Fou, conseiller et chambellan du roy nostre Sire, et son seneschal en Poitou, par registre fait par le lieutenant général dudit. sieur seneschal à Niort, le dix-huit aoust l 'an mil cinq cens trente-six. Signé, G. VIEILLESEIGLE, et MORIN pour registre,

Puy du Fou François Ier roi de France (2)

François II du Puy-du-Fou, chambellan du roi, chevalier de l'Ordre, fut gouverneur de la ville et du château de Nantes en 1544, et commanda le ban et l'arrière-ban d'une partie du Bas- Poitou et de la Bretagne.

 

==> 1887 Une visite au Puy du Fou