14 juillet 2020

Situation du Poitou à l'avènement d'Alphonse. (Les grandes maisons seigneuriales du Poitou)

Un orage terrible s'amoncelait contre Alphonse: mais, avant de raconter la manière dont il éclata et la guerre qui en fut la suite, il est indispensable d'exposer la situation du Poitou au début du nouveau règne. Arrachée par Philippe-Auguste à la domination anglaise en 1204-1208, cette province était loin d'être définitivement acquise à la royauté capétienne. Les sympathies profondes qu'y avaient laissées parmi les populations les Plantagenets, princes d'origine à la fois angevine et poitevine, et par suite bien plus nationaux... [Lire la suite]

29 mai 2020

1217 Eglise Saint-Etienne de Marans - Charte Canal des Cinq Abbés - Saint-Michel, l’Absie, Saint Maixent, Maillezais, Nieul.

La conquête des marais côtiers et, plus généralement, les travaux de bonification des sols hydromorphes au cours du Moyen- Age ont, de longue date, retenu l'attention des historiens et suscité des études nombreuses quoique de valeur inégale. Replacée dans le cadre de l'immense mouvement d'extension des terres cultivées que connaît l'Europe Occidentale entre le Xe et le XIIIe siècle, la lutte de l'homme contre la mer et l'eau a été plus souvent envisagée sous l'angle des mutations économiques, des transformations du paysage et de... [Lire la suite]
05 avril 2020

JUSTICE DE POITOU. L'ancienne sénéchaussée de Poitou

L'ancienne sénéchaussée de Poitou contenoit autrefois toute la province, et n'avoit point d'autres bornes que les limites d'icelle. Le sénéchal de robe courte avoit plusieurs lieutenants : le premier, au principal siège qui est Poitiers, que l'on a toujours appelé le lieutenant-général de Poitou ; les autres, aux sièges de Châtellerault, Montmorillon, Civray, Lusignan, Saint-Maixent, Fontenay et Niort. De cette ancienne sénéchaussée on a tiré quatre petites, en différents temps : deux de robe courte, qui sont Châtellerault et... [Lire la suite]
03 avril 2020

ANGOULÊME 1028 – Le jugement de Dieu, un Duel Judiciaire

Jusqu'au concile de Latran de 1215, les ordalies furent admises et pratiquées par l'Eglise. Elles consistaient en épreuves ou en combats qui avaient valeur de preuves judiciaires. L'eau bouillante et le duel sont assez souvent mentionnés dans les documents historiques régionaux. Dans l'un et l'autre cas on faisait appel à l'intervention divine pour révéler la culpabilité ou l'innocence d'un prévenu, pour situer le bon droit dans les différends. Celui qui retirait son bras sans dommage d'une bassine d'eau bouillante était considéré... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 10:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 mars 2020

Fontenay le Comte – Terrasse du parc Baron - Panoramique du Temps - Alphonse de Poitiers maître du Poitou

  Alphonse, frère de Louis IX, avait reçu en apanage le comté de Poitou. L'investiture eut lieu à Saumur, le 24 juin 1241. Puis les princes vinrent à Poitiers. Le comte Alphonse confirma la commune, prit possession de son nouveau domaine et reçut l'hommage des vassaux. Un seul, mais le plus puissant, Hugues de Lusignan, marchanda sa soumission. Pendant quinze jours, le roi dut négocier avec lui. Une convention fut enfin signée à Poitiers (juillet 1241). Après le départ du roi, le sire de Lusignan, comte de la Marche, qui... [Lire la suite]
12 mars 2020

Le Château féodal de CLÉREMBAUD, de Saint Pompain - Bertrand du Guesclin à la conquête Bas-Poitou

M. Lièvre  signale la voie gallo-romaine de Rom à la mer par la Villedieu, Saint-Maxire, Pompain, Fontenay le Comte où elle recevait la voie venant de Limonum (Poitiers) ; de là, par Petosse, Mareuil, la Motte-Achard, la voie se dirigeait sur Saint-Gilles-sur-Vie où elle disparaît aujourd'hui en mer. Bertrand du Guesclin, le vainqueur des Anglais est passé à Saint-Pompain, avec les ducs du Berry, de Bourgogne, le comte de la Marche et la chevalerie française ; après la prise du château de Saint-Maixent, il se dirigea sur... [Lire la suite]

07 mars 2020

Notice Historique sur Paul Esprit Marie de la Bourdonnaye Comte de BLOSSAC et Recherche sur la Promenade qui porte son nom

(Jardin public aménagé au 18ème siècle par le Comte de Blossac, intendant du Poitou. Le jardin est aménagé dans le goût français, de part et d'autre d'une grande allée. Des allées perpendiculaires donnent des vues sur la vallée du Clain. Le parc occupe une superficie de 9,5 Ha à l'emplacement de l'ancienne nécropole antique de Blossac-Saint-Hilaire. Durant l’Antiquité, les nécropoles sont toujours situées à l’extérieur de la ville antique, généralement le long des axes principaux. Poitiers n’en compte pas moins de six, fouillées... [Lire la suite]
26 février 2020

Voyage au temps du siège de Poitiers par l'amiral Gaspard de Coligny en 1569, d’après une gravure Italienne et déroulé.

Représentation fidèle de la Noble Ville de Poitiers dans la Gaule Celtique appelé aujourd’hui (Nouvelle) Aquitaine et don César nomme les habitants Pictons, avec le redoutable siège que soutint cette ville depuis le XXVIIe jour de juillet de cette année MDLXIX contre Gaspard de Coligny, sieur de Chastillon, Amiral de France, Les Princes de Navarre et de Condé, et autres Seigneurs Français Vassaux du Roi et Chefs de l’armée Protestante soutenus par des troupes Allemandes , sous les ordres du Comte de Mansfelt, jusqu’au VII de... [Lire la suite]
16 février 2020

20 Novembre 1879, le rapport sur l'établissement d'une école de sous-officiers à Saint-Maixent.

M. Garnie lit : Messieurs, Dans la séance extraordinaire du Conseil général réuni à la date de, ce jour, une Commission nommée par cette assemblée a eu à examiner une question nouvelle pour le département. A la suite de projets conçus par M. le ministre de la guerre relativement à la création ou plutôt au déplacement d'une école de sous-officiers, l'attention a été attirée sur la ville de Saint-Maixent, où se trouve situé un vieux château qui fait partie du domaine de l'État, lequel, plusieurs fois, depuis de longues années, a... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 06:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 janvier 2020

Jean Calvin et les débuts de la Réforme calviniste

Ce n'est pas, en effet, un réformateur que Poitiers accueille dans ses murs quand Calvin y entre, et c'est un fondateur d'Eglise qui en sort quelques semaines plus tard. Esprit réfléchi et traditionnel, Calvin, en 1533, est encore nettement catholique. Il tient à l'église qui l'a baptisé autant qu'aux réformes qui sont nécessaires, et son ami Daniel songe à faire de lui un official, à le charger de rechercher les hérétiques. A lui, comme à tant d'autres, c'est la persécution qui a dessillé les yeux, persécution assez bénigne du reste... [Lire la suite]