23 octobre 2020

La colline Saint-André, l'îlot Saint-Vaize de Niort

Alors que la mer se déroulait en un golfe immense au travers du Bas-Poitou et de l'Aunis, alors qu'elle recélait dans son sein le cours de la Sèvre inférieure, la montagne ou plutôt le promontoire de Saint-André s'élevait inaccessible de toutes parts et entouré d'eau au nord-ouest, au sud et à l'est. Malgré les travaux de nivellement qui ont eu lieu depuis la fondation de la ville, l'inclinaison des pentes est encore si rapide que, dans un grand nombre de rues, les voitures et les chevaux, ne sauraient circuler. La partie... [Lire la suite]

22 octobre 2020

Légendes des Marais, Pézenne, Colombe, Gargantua et Macrine Patronne du Marais Poitevin.

Ne pas savoir où l'on est, ne pas savoir où l'on va ; craindre une dent, craindre une flèche, craindre la faim, craindre la soif, craindre, de s'égarer pour toujours à travers les savanes ou les forêts vierges et persister quand même, dans la volonté d'atteindre le but rêvé, et vivre dans l'espoir d'entendre un jour la douce voix de l'homme, il parait que c'est terrible et délicieux. — En vous écrivant, je me sens l'âme d'un Stanley; j'éprouve une émotion d'anxiété espérante. — A part le petit coin que j'habite, et les minces... [Lire la suite]
14 octobre 2020

Le 17 juillet 1805, Napoléon 1er signe un décret ordonnant la construction d'un canal de navigation de Marans à La Rochelle

Le 28 messidor an XIII (17 juillet 1805), Napoléon 1er signait un décret ordonnant « la construction d'un canal de navigation de Niort à la Rochelle » (1). C'était l'aboutissement d'un très ancien projet. En effet, le 15 mars 1791, un Mémoire des membres de la Société rochelaise des Amis de la Constitution (2) rappelait que « depuis plus de cent ans, un million et plus de personnes n'a cessé de solliciter la confection d'un canal de navigation, de l'ancien pays d'Aunis à l'ancien Poitou ». A cette lointaine époque, les seuls... [Lire la suite]
08 octobre 2020

Les anciennes voies de communications dans le Marais Poitevin

Les droits seigneuriaux levés sur les voies publiques reposaient sur le même principe d'entretien. C'est pour subvenir aux frais des réparations qu'on levait un péage permanent (1) ou temporaire (2) sur les chaussées, les bots et les ponts, et qu'on percevait un droit de passage sur les rivières où un bac se tenait constamment à la disposition des voyageurs (3).   Dans le dédale de chaussées, de digues et de bots qui servaient à la circulation, il est difficile de retrouver le tracé des chemins de grande communication qui... [Lire la suite]
02 octobre 2020

Hôtel Chaumont ou Palais Royal à NIORT

Au nombre des maisons les plus intéressantes du vieux Niort, il faut ranger celle qui porte le numéro 5 de la rue du Pont, successivement dénommée hôtel Chardon, hôtel Chaumont, palais de justice et prison criminelle. Des remaniements successifs ont considérablement modifié les bâtiments, qui gardent cependant, dans une petite cour au fond du couloir d'entrée, quelques restes d'architecture de la fin du XIVe ou du début du XVe siècles. On peut donc faire honneur de la bâtisse à Jean Chardon, son premier possesseur connu, échevin... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 09:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
01 octobre 2020

A Niort, Henri Gelin recherche la maison natale de Françoise d'Aubigné dit Mme de Maintenon.

Françoise d'Aubigné dite Madame de Maintenon (1635-1719) Françoise d'Aubigné ou d'Aubigny, marquise de Maintenon, naquit le 27 novembre 1635, dans les prisons de la conciergerie de Niort. C'est un singulier berceau pour celle qui devait s'élever un jour presque sur le premier trône du monde. Hâtons-nous d'expliquer comment la future épouse de Louis XIV vint au monde dans un cachot. La famille d'Aubigné, à laquelle appartenait Mme de Maintenon, est originaire d'Anjou, où l'on en retrouve des traces authentiques dès le XIIe siècle. ... [Lire la suite]

22 septembre 2020

Pâques le 5 avril 1170, au château de Niort, Aliénor présente aux barons Poitevins, Richard comte de Poitou âgé de douze ans.

Une des premières préoccupations de la reine Aliénor fut de faire reconnaitre son Richard par ses vassaux ; dans ce but, elle l’emmena, lors des fêtes de Pâques 1170 à Niort, dans cette place, clé du Bas-Poitou, qu'Henry II a tenu à armer solidement en en reconstruisant le donjon. Lors de la cour plénière permettant de régler les litiges et d’apaiser les discordes, Aliénor au nom de son fils, annula toutes les confiscations par Henri II dans les comtés d’Angoulême et de la Marche et d’autres seigneuries en Aquitaine.   ... [Lire la suite]
17 août 2020

AUNIS (Pays d' Pagus Alnisus, Alienensis, Alniensis).

Ancien pays de la France, dont la capitale fut d'abord Chatel-Aillon, puis la Rochelle il était compris entre la Sèvre et la Charente borné au Nord par le Poitou, au Sud par le pays de Brouage et la Saintonge, à l'Ouest par l'Océan, à l'Est encore par la Saintonge.  On a beaucoup discuté sur l'origine de ce nom d'Aunis que l'on rencontre pour la première fois à la fin du VIIIe siècle. L'opinion la plus vraisemblable est celle qui le rapproche du nom de sa capitale: Castrum qui vocatur Allionis (Chatel-Aillon). Il n'existe... [Lire la suite]
14 août 2020

Marie-Jeanne Catherine de la Rochefoucauld-Estissac - estimation et valeur du château et préclôture de Coulonges-les-Royaux.

Le magnifique château de la Renaissance de Coulonges-sur-1'Autise,  oeuvre de Liénard de La Réau  fut bâti par Louis d'Estissac en 1542 . Marie Catherine, née le 22 février 1637, dite mademoiselle de La Rochefoucauld, dame d’Estissac ép.1696 Henri Joseph de Lezay- Lusignan, marquis de Lusignan EN 1713, le seigneur de la Côte-au-Chapt avait nom Henri-Joseph, comte de Lusignan, seigneur du Marais, de Lezay, Maigné, Genest, Coulonges, etc. Il habitait au château du Marais, paroisse de Lezay en Poitou. (Ile de Maigné en... [Lire la suite]
13 août 2020

Collégiale Sainte Catherine de Magné - Catherine de Coëtivy grande dame poitevine et petite-fille d'Agnés Sorel

L’église actuelle, de style gothique tardif, date du début du XVIe siècle et fut terminée vers 1521 grâce à un don de Dame Catherine de Coetivy, veuve du seigneur de Magné. Le portail renaissance est l’œuvre du célèbre architecte Mathurin Berthomé qui édifia le « pilori », l’ancien Hôtel de Ville de Niort. En 1508, un chapitre de six chanoines sous le nom de Sainte-Catherine est fondé par Catherine de Coëtivy, nièce du roi et épouse du seigneur de Magné. L’église est élevée en 1521 par l’architecte Mathurin Berthomé. ... [Lire la suite]