Aldebert V fut le dernier comte de la Marche il vendit le comté en 1177 à Henri II, roi d'Angleterre, avant de partir pour la Croisade.

Il avait répudié sa femme et perdu son fils il n'avait pas été heureux dans la lutte qu'il soutenait contre Hugues VIII de Lusignan qui, aidé de son second fils Geoffroy, revendiquait la possession du comté, et ce fut pour se venger qu'au lieu de traiter avec Hugues il rendit au roi d'Angleterre, naguère son ennemi, ses droits sur le comté.

Ce honteux marché fut conclu par acte passé à Grandmont moyennant quinze livres monnaie d'Anjou, vingt mulets et vingt palefrois avec lesquels il partit pour la Terre Sainte mourut en revenant le 29 août 1180 à Constantinople.

Cette singulière vente ne fut pas considérée comme sérieuse. Geoffroy de Lusignan, au nom de son père, également parti pour la Croisade, et avec lui ses frères, se montrèrent disposés à défendre leur conquête les armes à la main, de telle façon que le roi d'Angleterre et son fils Richard ne songèrent à réclamer d'autres droits que ceux inhérents à leur qualité de ducs d'Aquitaine.

 C'est en 1199 que Hugues IX de Lusignan s'empara définitivement du comté de la Marche après la mort de Richard Cœur de Lion mais il dut encore entrer en lutte avec Jean-sans-Terre, frère de Richard.

 

1174 Don par Audebert, comte de la Marche, de la chapellenie fondée par lui au château du Dorat.

D, copie de 1670 pour Dom Estiennot, Bibl. Nat., ms. Nat. 12746, p. 603 ; d'après l'original scelle de cire blanche avec un lion rampant.

C, t.. I, fol. 474- — Inv., fol. 217 v°, sous la date de n64.

Aldebertus Marchie comes omnibus in perpetuum. Notum fieri volumus tam presentibus quam futuris quod ego Aldebertus Marchie comes et. Marquisius (a) filius meus volentes in capella castri nostri quod est juxta Doratum (b) divina celebrari, predicti castri capellaniam cum suis proventibus capitulo Doratensis ecclesie integro dedimus et concessimus, ita ut pretaxatum capitulum in prefata capella semper capellanum instituat.

Hanc autem donationem concessit uxor mea nomine Mirabilis et uxor Marquisii filii mei Geniosa vocata, Hujus rei testes sunt A. precentor, Thomas vicecapellanus, Guigo de Blon, Raymundus de Bernolio, magister Josbertus, et magister Johannes et plures ejusdem ecclesie alii canonici.

Huic iterum donationi interfuerunt milites Audebertus (c) seneschalcus et Aymericus Pictaviensis Cd) et Hugo de Agia et alii plures tarn clerici quam laici.

Carta ista facta fuit anno millesimo centesimo septuagesimo quarto ab Incarnatione Domini, Alexandra Romano pontifice, Ludovico rege Francorum, Geraldo Ithertoris (e) Lemovicensi episcopo.

a. Marchisius D. — b. Dor D. — c. et add. C. — d. Pictavinus D. e. IHierterii C.

(1) Cette mention fait allusion à une charte antérieure sur le même sujet de teneur différente, que nous n'avons pas.

 

 

==> Chronologie Historique des Comtes de la MARCHE - Liste des comtes de la Marche

==> Bertrand de Born, Richard Cœur de Lion les conjurés d'Aquitaine - ligue dite La Conjuration du Dorat (vers 1183)