COMTE, du latin comes - Histoire du titre (5)

Ce titre était donné, dès le temps de la république romaine, aux tribuns, préfets et scribes qui accompagnaient les proconsuls, les propréteurs envoyés dans les provinces. Ils formaient ce qu'on appelait la cohors de ces magistrats. Auguste appelait de même tous les officiers de la maison impériale choisis dans les familles sénatoriales. Le mot cornes eut souvent le sens d'aide de camp. On voit, d'après la Notitia Imperii Romani, qu'il devint un titre officiel, attribué à certains fonctionnaires, au temps de Dioclétien et de Constantin ; il s'appliquait à un certain nombre de ministres : le cornes ou prœpositus sacri cubiculi était une sorte de grand chambellan, de grand maître du palais; le cornes sacrarum largitionum présidait aux finances, à la perception des impôts et à l'administration des revenus publics ; le cornes rernmprivatarum avait l'intendance du domaine impérial et du fisc ou trésor particulier de l'empereur ; deux comtes domesticorum commandaient les domestici ou gardes de l'empereur, qui avaient remplacé les prétoriens.

Le titre de comte appartint aussi à certains commandants militaires des provinces. Les comtes, sous les rois mérovingiens et carolingiens, furent aussi les gouverneurs des provinces; ils avaient l'autorité administrative, judiciaire, financière et militaire. Ce cumul de fonctions leur donna une puissance excessive. Charlemagne établit, pour les maintenir dans le devoir, les missi dominici ou envoyés royaux.

COMTE, du latin comes - Histoire du titre (2)

Mais, sous les faibles successeurs de ce prince, cette institution fut abandonnée, et les comtes, qui étaient grands propriétaires en même temps qu'investis de fonctions très étendues,finirent par se rendre indépendants. Le capitulaire de Kiersy-sur-Oise, 877, leur reconnut le droit de transmettre leur dignité à leurs descendants.

Depuis cette époque, le titre de comte a été un des plus élevés de la hiérarchie féodale : les comtes viennent après les ducs et les marquis. Lorsque les rois eurent enlevé la puissance aux seigneurs féodaux, il ne resta aux comtes qu'un titre et des privilèges honorifiques. Le titre de comte est en usage dans tous les États monarchiques de l'Europe. - En France il fut porté par les chanoines de Lyon. On l'attribua aussi à certaines professions; ainsi il fut employé pour désigner les avocats des églises cathédrales ; un professeur de droit s'appelait comte des lois, comes legum. Au dernier siècle, le commandant des bagnes portait le titre de comité.

COMTE, du latin comes - Histoire du titre (4)

Dictionnaire général de biographie et d'histoire, de mythologie, de géographie ancienne moderne et comparée.... par Ch. Dezobry, Th. Bachelet,...

 

 

Grades de l'armée romaine Dux Bellorum signifie "chef des batailles" <==.... ....==> L'Organisation administrative du Comté de Poitou au Xe siècle et l'avènement des Châtelains et des Châtellenies