01 février 2021

Au château d’Ardelay et dans les paroisses alentours sonnent le tocsin, la colonne de Grignon rejoint celle de Amey aux Herbiers

Le 12 (31 Janvier), la scène augmente d’horreurs, le général Grignon part avec sa colonne, incendie tous les villages, toutes les métairies, depuis la Flocelière jusqu’aux Herbiers, dans une distance de proche de trois lieues, ou rien n’est épargné, les hommes, les femmes, les enfans même à la mamelle, les femmes enceintes, tout périt par les mains de sa colonne ; envain de malheureux patriotes, leurs certificats de civisme à la mains, demandèrent la vie à ces forcenés ; ils ne sont pas écoutés ; on les égorge. Pour... [Lire la suite]

31 janvier 2021

L’abbaye La Grainetière incendiée pendant la Révolution, le dernier moine, Dom Charles-Philippe Billaud quitte son abbaye

Non loin des Herbiers et Saint Paul en Pareds, sur le bord d'une belle et vaste forêt du Parc Soubise, se dressent les ruines d'une des plus vieilles abbayes de la contrée la Grainetière est son nom. Des ruines ! toujours des ruines ! Et de fait, dans tous les tableaux qu'offrent à l'oeil les paysages si délicieusement pittoresques du Bocage vendéen, à côté de la splendeur peu commune des sites qui force l'admiration du touriste, il y a toujours cette inévitable note sombre. Et pourtant, les ruines ont leurs charmes,... [Lire la suite]
26 janvier 2021

Joseph Amand de Vasselot (1762 - 1796), dernier seigneur du château de Saint Mesmin - Saint-André-sur-Sèvre 26 janvier 1794

En 1766, Jacques-René-François-Marie de Vasselot donnait à ferme dans son ensemble le marquisat, terre et seigneurie de Saint-Mesmin. Dans cet acte, le bailleur est dit demeurant ordinairement en son château du Chasteigner, paroisse de Jazeneuil, près Lusignan. C'est là, en effet, que naquirent, sauf un seul, tous les enfants de dame Alexis-Françoise; c'est là qu'elle mourut le 5 février 1777. Dix ans après, son mari la suivit dans la tombe, et leur fils aîné devint seigneur de Saint-Mesmin. Il se nommait Jacques-Alexis-Marie,... [Lire la suite]
21 janvier 2021

La garnison de Mortagne du boucher de la Vendée (François-Pierre-Joseph Amey) arrive aux Herbiers le 21 Janvier 1794

François-Pierre-Joseph Amey "le boucher de la Vendée" arrive aux Herbiers le 21 janvier 1794 et investit la ville avec environ 3 000 hommes.  Il cantonne avec deux bataillons, installe son quartier général dans une maison près de la place du Petit marché. La municipalité des Herbiers le prévient d’un rassemblement à la Gaubretière. « Je te préviens, général (Turreau), que les subsistance dans ces cantons-ci touchent à leur fin. La municipalité se donne toutes les peines possibles pour en procurer à la troupe. ... [Lire la suite]
16 janvier 2021

Vieux château de MORTAGNE pendant la Guerre de Vendée - Louis Sapinaud de La Verrie

Le 11 mars le tocsin sonnait un peu partout au clocher des églises du bocage. 12 mars 1793, soulèvement de Saint Florent le Vieil. 14 mars, le chevalier Louis Sapinaud de la Verrie, 1er chef de division de l'Armée du Centre, bat les garnisons de Tiffauges et des Herbiers et leur enlève 3 pièces de canon ; il établit son quartier général à l'Herbergement de l'Oie.  Mortagne, ville républicaine, est prise par Sapinaud de Boishuguet.Elle devient siège de l’artillerie vendéenne dirigée par MARIGNY, rassemblée sur la place du... [Lire la suite]
04 janvier 2021

Après leur échec devant Nantes, les chefs vendéens se réunissent aux Herbiers le 6 septembre 1793 (élection de Charette)

LES HERBIERS Poyaud (N), curé. M. Poyaud était vicaire de Saint-Philibert de Pontcharault, lorsqu’il fut appelé, le 11 mars 1787, à succéder, comme curé de Saint-Pierre des Herbiers, à M. de Buor, décédé. D’un caractère doux et craintif, il prêta le serment constitutionnel, non sans certaines appréhensions, et vraisemblablement non sans réserves in petto, car, quelques mois plus tard, les patriotes, pour l’obliger à célébrer la messe dans une fête civique, l’arrachèrent de l’église, le traînèrent sur une petite place voisine... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 12:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

03 janvier 2021

Herbadilla 536 - hypothèses de la prophétie de l’abbé de Nantes, Martin de Vertou (Pagus herbadilicus, alias Herbauges)

En 536, on est au tout début du Moyen Âge, les superstitions païennes n'avaient pas encore complètement disparu de la Gaule, et les quelques écrits, notamment ceux des moines, nous racontent surtout les événements hors du commun, comme les éclipses. Autrefois, il y avait à la place du lac de Grand-Lieu en Bretagne un vallon délicieux et fertile qu’ombrageait la forêt de Vertou. Ce fut là que se réfugièrent les plus riches citoyens de Nantes, et qu’ils sauvèrent leurs trésors de la rapacité des légions de César. Ils y bâtirent une... [Lire la suite]
02 janvier 2021

La villa Mon désir, l’Hôtel de ville des Herbiers

Cette villa fut bâtie par Marie- Louis GRAFFARD (1) dans les années 1850. Il acheta une quantité considérable de pierres de l'Abbaye de la Grainetière dont quelques-une ornent encore l'entrée du parc. Mais la plupart de ces pierres furent acheminées à proximité du Mont des Alouettes au lieu- dit le Chaffaud. Là, dans un champ, il fit construire une tour carré (aujourd'hui disparue) avec à son sommet un belvédère permettant d'observer l'horizon.     Ce Notaire happé par une sorte de folie mystique, gravissait... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 23:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
01 janvier 2021

Le château du Landreau sert d’hebergement à Catherine du Puy du Fou, pendant la restauration du château du Puy du Fou

C’est une importante seigneurie avec maison noble, sise à cheval sur les paroisses Saint-Pierre et Notre-Dame des Herbiers. De l'ancien château incendié en 1794, il reste un vaste quadrilatère ceint de douves, flanqué d'une tour aux quatre coins et bordé d'un côté d'une série d'arcades de granit, restes d'une galerie probablement construite sous Louis XII. Il est fait mention pour la première fois du Landreau en 1358 (2). Un Jean Raoul en rendait aveu. Ces Raoul, de la famille des seigneurs de Gastines portaient : die geules à... [Lire la suite]
31 décembre 2020

Abbaye de La Grainetière, l’abbé Antoine François Prévost - l’âme de Manon et le chevalier des Grieux

Le soir tombe doucement, un soir de printemps, sur la campagne boquine. A travers les branches des arbres de l’abbaye de la Grainetière, le ciel se teinte de pourpre comme robe d’un cardinal, et tout là-bas, les alouettes et le mont Mercure, semblables aux pointes d’un bonnet d’évêque, se parent de bandes violettes et vieil or, comme les rubans et les glands de Mgr de Luçon. Dans l’ai tiède, la cloche sonne la fin de l’office. De ses notes argentines, elle accompagne le chant du Salve Regina cistercien, souligne l’appel pieux Eià... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,