07 novembre 2020

Château des Essarts – Complainte Véridique du Compère Guillery, Capitaine des voleurs du Bas-Poitou

Si nous en croyons le P. Arcère {Histoire de La Rochelle), le calvinisme s'était répandu dans le bocage bas- poitevin, dès l'année 1534. Il s'y introduisit par le ministère d'une fille du peuple nommée Marie Becaudelle ou Belaudelle (pour Becaudeau ou Belaudeau), autrement Gaborite, née aux Essarts. Cette fille ayant été placée en service à La Rochelle y entendit les prédications des novateurs et revint dans sa patrie apporter le nouveau symbole de Calvin. Elle alla plus loin et osa défier à une conférence doctrinale un religieux... [Lire la suite]

24 août 2020

Le 15 octobre 1646, intervenaient les statuts des marais du Petit-Poitou, homologués par arrêt du Parlement du 1er août 1654.

En 1654, une société de propriétaires et de capitalistes entreprit de dessécher toute la partie de ces marais située sur la rive droite de la Sèvre. Pour exécuter cette entreprise, il fallait trouver un moyen de conduire les eaux à la mer par des canaux dont la direction ne pouvait être que de l'est à l'ouest ; et, pour contenir le volume énorme des eaux, il fallait un canal très-large et très-profond, sur une longueur de plus de 30,000 mètres.  La direction de ce canal devait être parallèle au cours de la Sèvre, et par... [Lire la suite]
21 août 2020

C’est en 1599, que HENRI IV nomme un hollandais, Humphrey BRADLEY, Maître des digues et des canaux du Royaume.

Dans les dernières années du XVIe siècle, le calme revenu, on se décida à reprendre l'œuvre abandonnée depuis près de deux siècles et demi. En 1597 Pierre Brisson, sénéchal de Fontenay-le-Comte, procéda à la visite des marais. Puis on mit en demeure les intéressés, parmi lesquels figurait l'abbé de l'Absie, d'exécuter les travaux nécessaires pour la remise en état des canaux et des digues.  Presque tous cherchèrent, sous divers prétextes, à se dérober à leurs obligations. Le pouvoir central dut intervenir. Par deux édits du... [Lire la suite]
09 août 2020

VAINES TENTATIVES DE RESTAURATION AU XVIe SIÈCLE

Aux environs de 1507, tous les achenaux qui découpaient le marais entre l’Achenal de Bot-neuf et le canal de Luçon, étaient remplis de boue, les bots tombaient en ruine, l'eau circulait librement et, tous les hivers, inondait la contrée ; le marais retombait à l'état sauvage, uniquement pour défaut de réparations. Au bout de vingt ans seulement, l'autorité royale se décida à intervenir de façon énergique pour mettre fin au désastre. Le 11 août 1526, le roi manda au Sénéchal de Poitou ou à son lieutenant de Fontenay-le-Comte, de... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 21:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 juin 2020

Prieuré de Saint Etienne de Marans l'année 1562, cohabitation des Catholiques et Protestants

De même que tous les lieux habités du golfe poitevin, Marans est bâti sur une île à base rocheuse, à 10 kilomètres environ de l'Océan. Son nom de Marans lui vient de ce que cette ville, anciennement un bourg, simple châtellenie dont le seigneur et maître avait nom Porrechie, était environnée de Marais. Il est certain que cette île a été habitée il y a plus de deux mille ans. Le hasard y a fait découvrir, en 1868, et plus tard, en 1885, au lieu- dit « Les Justices », sur la rive droite du canal de la Banche, une couche de cendres... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 00:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 juin 2020

Guerre de Religion en Bas-Poitou - Benet et les travaux de dessèchement des marais Poitevin d’Henri IV.

 Quand le duc de Montpensier voulut, en 1574, s'emparer de Fontenay le Comte, c'est à Benet qu'il vint s'établir et c'est également sous les fenêtres de ce château qu'au lendemain de la reddition de la capitale du Bas-Poitou il fit pendre le fameux ministre protestant Claude du Moulin et quelques-uns des chefs les plus hardis du parti calviniste. Montpensier voulut, dit-on, tirer ainsi vengeance de la mort du Père Babelot, son confesseur, auquel les protestants avaient fait subir le même supplice à Champigny.  Benet... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

31 mai 2020

Notice historique sur la ville de Marans - Les Guerres de religion.

En 1568, les protestants se rendent maîtres de Marans après avoir attaqué Luçon. En 1569, les troupes catholiques reprennent le château, pourtant bien défendu car entouré d’eau et de marais. C’est aussi en traversant les marais que les protestants de La Noue reprennent Marans en 1570. En 1575, des propositions de paix se firent entre les deux partis ennemis; mais elles ne furent pas écoutées. Le baron de la Hunaudaye, délégué de Catherine de Médicis, promit l'évacuation immédiate des châteaux de Marans et de Benon. On ne voulut... [Lire la suite]
24 mai 2020

Vouvant 1588 au temps des guerres de Religion – Le seigneur de Malicorne gouverneur du Poitou

Au temps des guerres de religion, Vouvant tint pour les catholiques. Les seigneurs de la Trimouille et la Boulaye se présentèrent à la tête d'un parti protestant devant la ville, et attaquèrent deux des portes; repoussés une première fois ils tentèrent de mettre le feu, avant de tenter une escalade en plein jour, mais le comte de Malicorne qui commandait les assiégés; soutint l'assaut et les obligea à se retirer, laissant 200 morts sur le terrain. Jean de Chourses (seigneur de Malicorne et gouverneur du Poitou de 1585 à 1603). ... [Lire la suite]
30 avril 2020

La Porte de Cougnes – Entrée Solennelle des Souverains à la Rochelle

La première porte de Cougnes se situait à l’angle nord-est de l’enceinte médiévale. Elle fut construite en 1412 à l’emplacement où, dès le XIIe siècle, se situait l’entrée principale de la ville.  C'est par cette entrée que les souverains et les princes pénétraient dans la ville. Chaque entrée faisait l'objet d'une cérémonie solennelle. Elles étaient composées de deux grosses tours rondes. En 1558, l'ingénieur italien Scipion Vergano construit un ouvrage avancé. En 1576, la porte est réparée. Englobée dans les nouvelles... [Lire la suite]
11 avril 2020

La tour de la Boulaye à Fontenay le Comte érigée en 1595 - La famille Eschallard l'une des plus anciennes du Poitou.

La tour de la Boulaye, érigée en 1595 par Charles Eschallard, sieur de la Boulaye, gouverneur de Fontenay le Comte et de Taillebourg, chef du parti protestant durant les guerres de religions, de 1562 à 1600. Le roi de Navarre nomma gouverneur Charles Eschallard, seigneur de La Boulaye (1), l'un de ses meilleurs officiers. Deux ou trois jours après il prit Maillezais, qui n'était défendu que par un moine et les habitants de l'île, et y laissa d'Availles, parent de La Boulaye, auquel il donna le capitaine Tienne avec ordre de... [Lire la suite]