04 août 2021

Découvrez la Sèvre Niortaise et ses paysages au fil de l'eau : Le château de la Tiffardière, son port et son écluse.

Plus de mille ans se sont écoulés sans que des faits historiques aient été mentionnés sur ce coteau de la Tiffardière où s'étaient installés des Taïfales (Tiffauges- Mauges) pendant la domination romaine. Quelle construction la féodalité éleva-t-elle là pour défendre la Sèvre et le gué qui la coupait et donnait communication avec Saint-Liguaire? Les incendies allumés au cours des luttes entre Guillaume VII, comte de Poitou, et Geoffroy Martel, comte d'Anjou, consumèrent-ils la Tiffardière en même temps que les châteaux de Magné,... [Lire la suite]

07 mars 2021

Le Pont Henri IV de Châtellerault, monument Historique du XVIe siècle.

Les monuments anciens, consacrés à un usage public, doivent être envisagés sous divers aspects dont l'ensemble, réuni, condensé et soumis à une étude approfondie, conduit à des déductions profitables à la vérité. Et les faits sont d'autant plus certains qu'ils sont justifiés par des textes contemporains dont l'authenticité défie la critique. Tout d'abord il convient d'étudier ces monuments au point de vue de leur forme et de leurs dispositions architecturales appliquées à l'usage, aux besoins et à la destination auxquels ils... [Lire la suite]
14 janvier 2021

Après l'assassinat d'Henri de Lorraine, duc de Guise, le cardinal de Bourbon (Charles X), est conduit à Chinon

Henri III, pour se venger des audaces de la Ligue, qui cherchait à proclamer sa déchéance, avait fait massacrer, dans son château de Blois, le 23 décembre 1588, Henri de Guise et son frère, l'archevêque de Reims, et arrêter l'archevêque de Lyon, Pierre d'Epinac, en même temps que celui de Rouen. Bouleversé par les événements des derniers jours, Charles de Bourbon tomba malade et fut pris « d'une difficulté et ardeur d'urine qu'il jettoit rouge comme sang ». Un jour, la Reine-Mère Catherine de Médicis vint prendre de ses nouvelles... [Lire la suite]
07 novembre 2020

Château des Essarts – Complainte Véridique du Compère Guillery, Capitaine des voleurs du Bas-Poitou

Si nous en croyons le P. Arcère {Histoire de La Rochelle), le calvinisme s'était répandu dans le bocage bas- poitevin, dès l'année 1534. Il s'y introduisit par le ministère d'une fille du peuple nommée Marie Becaudelle ou Belaudelle (pour Becaudeau ou Belaudeau), autrement Gaborite, née aux Essarts. Cette fille ayant été placée en service à La Rochelle y entendit les prédications des novateurs et revint dans sa patrie apporter le nouveau symbole de Calvin. Elle alla plus loin et osa défier à une conférence doctrinale un religieux... [Lire la suite]
24 août 2020

Le 15 octobre 1646, intervenaient les statuts des marais du Petit-Poitou, homologués par arrêt du Parlement du 1er août 1654.

En 1654, une société de propriétaires et de capitalistes entreprit de dessécher toute la partie de ces marais située sur la rive droite de la Sèvre. Pour exécuter cette entreprise, il fallait trouver un moyen de conduire les eaux à la mer par des canaux dont la direction ne pouvait être que de l'est à l'ouest ; et, pour contenir le volume énorme des eaux, il fallait un canal très-large et très-profond, sur une longueur de plus de 30,000 mètres.  La direction de ce canal devait être parallèle au cours de la Sèvre, et par... [Lire la suite]
21 août 2020

C’est en 1599, que HENRI IV nomme un hollandais, Humphrey BRADLEY, Maître des digues et des canaux du Royaume.

Dans les dernières années du XVIe siècle, le calme revenu, on se décida à reprendre l'œuvre abandonnée depuis près de deux siècles et demi. En 1597 Pierre Brisson, sénéchal de Fontenay-le-Comte, procéda à la visite des marais. Puis on mit en demeure les intéressés, parmi lesquels figurait l'abbé de l'Absie, d'exécuter les travaux nécessaires pour la remise en état des canaux et des digues.  Presque tous cherchèrent, sous divers prétextes, à se dérober à leurs obligations. Le pouvoir central dut intervenir. Par deux édits du... [Lire la suite]

09 août 2020

VAINES TENTATIVES DE RESTAURATION AU XVIe SIÈCLE

Aux environs de 1507, tous les achenaux qui découpaient le marais entre l’Achenal de Bot-neuf et le canal de Luçon, étaient remplis de boue, les bots tombaient en ruine, l'eau circulait librement et, tous les hivers, inondait la contrée ; le marais retombait à l'état sauvage, uniquement pour défaut de réparations. Au bout de vingt ans seulement, l'autorité royale se décida à intervenir de façon énergique pour mettre fin au désastre. Le 11 août 1526, le roi manda au Sénéchal de Poitou ou à son lieutenant de Fontenay-le-Comte, de... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 21:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
08 juin 2020

Marans et son patrimoine : le pont en pierre de la route royale 137

En traversant la commune de Marans d'est en ouest, la Sèvre Niortaise se divise en plusieurs bras d'origine naturelle ou artificielle. Depuis le Moyen Âge, leur franchissement a toujours été un enjeu majeur, surtout lorsqu'il a fallu relier l'Aunis et le Poitou, la Charente-Maritime et la Vendée, selon un axe nord-sud. (de la Rochelle à Luçon)   Cette route sert principalement à la communication des communes riveraines avec la Rochelle et Marans : la partie qui se trouve dans le marais de Villedoux, sert à l’exploitation... [Lire la suite]
07 juin 2020

Prieuré de Saint Etienne de Marans l'année 1562, cohabitation des Catholiques et Protestants

De même que tous les lieux habités du golfe poitevin, Marans est bâti sur une île à base rocheuse, à 10 kilomètres environ de l'Océan. Son nom de Marans lui vient de ce que cette ville, anciennement un bourg, simple châtellenie dont le seigneur et maître avait nom Porrechie, était environnée de Marais. Il est certain que cette île a été habitée il y a plus de deux mille ans. Le hasard y a fait découvrir, en 1868, et plus tard, en 1885, au lieu- dit « Les Justices », sur la rive droite du canal de la Banche, une couche de cendres... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 00:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 juin 2020

Guerre de Religion en Bas-Poitou - Benet et les travaux de dessèchement des marais Poitevin d’Henri IV.

 Quand le duc de Montpensier voulut, en 1574, s'emparer de Fontenay le Comte, c'est à Benet qu'il vint s'établir et c'est également sous les fenêtres de ce château qu'au lendemain de la reddition de la capitale du Bas-Poitou il fit pendre le fameux ministre protestant Claude du Moulin et quelques-uns des chefs les plus hardis du parti calviniste. Montpensier voulut, dit-on, tirer ainsi vengeance de la mort du Père Babelot, son confesseur, auquel les protestants avaient fait subir le même supplice à Champigny.  Benet... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,