24 août 2022

28 au 30 mars 1582 Les conférences de la Mothe-Saint-Héray entre Henri de Navarre et Catherine de Médicis

S'il n'est pas prouvé que Calvin, traversant le Poitou, et lorsqu'il faisait retentir les bords du Clain des éclats de sa parole ardente (1535), ait abandonné, pour un temps, les grottes de Croutélle et de Saint-Benoit pour venir, au dire d'un historien poitevin (1), prêcher à la Mothe et convertir à ses idées les riverains de la Haute Sèvre, il est établi, par un témoignage contemporain, que « pendant tout le caresme » de l'année 1543, cette petite ville entendit discourir sous ses halles un fougueux zélateur de la nouvelle... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 22:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

22 août 2022

1576 Voyage vers la Guyenne, Henri de Navarre fuyant Paris avec son écuyer Agrippa d’Aubigné, se réfugie au château de Mursay

Parmi tant de châteaux de France qui se meurent et qui, dans quelques années, si l'on n'y prend garde, ne seront plus qu'un amas de ruines informes recouvertes par les ronces, celui de Mursay, en Poitou, par son isolement et son abandon, inspire particulièrement la pitié des amoureux de l'histoire et des vieilles pierres. Situé à quelques kilomètres de Niort, sur le territoire de la commune d'Echiré, il se dissimule au creux d'un vallon, dans une boucle de la Sèvre. Pour l'apercevoir, il faut être au rebord des coteaux qui... [Lire la suite]
14 juillet 2022

1610 Église Saint-Georges de Vivonne – Le couteau de RAVAILLAC

Au seuil de l’été dernier, j’ai vécu en Poitou quelques jours charmants auprès de Mélusine... cette troublante fée poitevine qui, par le thème de sa légende, s’associe à certains problèmes de notre destinée dont les hommes ne cesseront jamais de se préoccuper... Après avoir passé à Lusignan — où elle demeure si vivante — des heures délicieuses près de cette vaporeuse compagne, je me suis arrêté, entre deux trains, dans l’agréable bourg de Vivonne, niché au creux d’un pittoresque vallon à cinq lieues au sud de Poitiers, sur la route... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 12:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 juillet 2022

Pierre Chouppes (seigneur de, 1531-1603), gentilhomme du Poitou, un des plus vaillants capitaines du roi de Navarre

La famille de Chouppes est une de ces vieilles races mirebalaises qui n'ont jamais porté d'autre nom que celui de leur paroisse, et dont, par conséquent, l'origine remonte à une époque très reculée dans le moyen âge. Du XIIIe au XIXe siècle, tous ses membres ont pris, sans conteste, la qualification de varlet, écuyer, chevalier.  Si l'ancienneté d'une race ajoute à son illustration, ainsi que je l'ai dit ailleurs, à propos de la famille de Marconnay, également mirebalaise, les seigneurs de Chouppes n'ont eu, sous ce rapport,... [Lire la suite]
11 juin 2022

1596 Testament de Jean de Vivonne, marquis de Pisany, chevalier des ordres du roi, sénéchal de Saintonge

1596, 14 mai. Testament de Jean de Vivonne, marquis de Pisany, chevalier des ordres du roi et son ambassadeur à Rome et en Espagne, sénéchal de Saintonge, etc. L'un des articles de son testament fut une dernière prière à la couronne « d'avoir quelque égard commander aux officiers des finances paier ou faire paier ce qui a esté reconneu m'estre très loialement deub, aiant grande- ment incommodé mes biens et affaires par faute d'avoir esté satisfait, qui serait enfin la ruine de mes enfants » Le voici donc au grand instant où le... [Lire la suite]
23 février 2022

L’hôtel de Sully (duc Maximilien de Béthune) à Châtellerault et Charles Androuet du Cerceau Maitre-Architecte du Roi (1594-1606)

Les tours du Pont et l'hôtel Sully, à Châtellerault, d'un style architectural identique et saisissant, ne peuvent échapper à la curiosité du voyageur qui explore la seconde et riante ville du département de la Vienne ils semblent avoir été construits sous l'empire d'une idée commune dont la répercussion est évidente. L'aspect général et comparé de ces deux monuments autorise à croire que le plan de chacun d'eux a été conçu et mis à exécution à la fin du seizième siècle, au moment où le gros œuvre du pont allait être achevé.... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 10:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22 février 2022

La famille Androuet Du Cerceau à Châtellerault

Jacques Androuet Du Cerceau est né à Orléans vers 1515, plutôt avant. Dès 1537, il gravait des planches d'architecture et, en 1545, il obtint du roi un acte qui défendait de publier ses œuvres pendant trois ans.  En 1576, sa renommée et ses talents avaient atteint leur apogée. C'est alors qu'il présenta à Catherine de Médicis, sa protectrice, ses plus excellents bastiments de France. Il était déjà vieux, aussi dit-il à la reine, dans la dédicace du second volume (1579), alors qu'elle le pressait de publier ses travaux, qu'il... [Lire la suite]
20 février 2022

Les voies de communication terrestres et fluviales en Poitou sous le règne de Henri IV, Sully, Androuet du Cerceau

Tel est le tableau des voies ou grands chemins du Poitou que les documents contemporains d'Henri IV permettent de tracer. On peut, avec l'aide de quelques-uns d'entre eux, se rendre un compte précis de l'état technique de ces routes, de leur prix de revient et d'entretien et des ouvrages d'art, tels que les ponts, qui en jalonnaient le tracé. Les procédés modernes d'établissement des routes n'étaient pas encore en usage. Elles sont donc pavées, à la mode romaine, restée toute puissante jusqu'à l'invention du macadam. Au-dessous... [Lire la suite]
20 février 2022

Les voies de communication terrestres et fluviales en Poitou sous le règne de Henri IV et l’œuvre du Gouvernement Royal.

Avant les guerres de Religion, l'état des voies de communication en Poitou semble avoir été satisfaisant, eu égard aux besoins de la circulation encore restreinte de ce temps. Cette vaste province, l'une des plus fertiles de France, profitait des avantages de sa situation géographique. Elle était, comme on disait alors, l'un des « passages » les plus fréquentés du royaume (1). Nulle part, sauf dans la Gâtine et dans le Marais, ne se rencontraient d'obstacles sérieux pour le tracé des routes. Cent années de paix presque... [Lire la suite]
10 février 2022

Du 7 mars au 12 avril 1598, Henri IV fait d'Angers sa capitale d'un moment.

Entrée du roi Henri IV à Angers le 7 mars 1598, après avoir inspecté la milice bourgeoise en armes et dressée en ordre de bataille aux environs du début de l'actuelle rue de Brissac, il se rend, escorté, au portail Saint-Aubin où le maire lui présente les compliments et les clefs de la villeLe jeudi saint, Henri IV lave les pieds à treize pauvres au palais épiscopal. Il ne manque aucun office, touche les malades des écrouelles sur le parvis de la cathédrale suivant la tradition royale, pose la première pierre du couvent des Capucins... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 14:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,