29 août 2021

Time Travel 1346 - La chevauchée de Lancastre, comte de Derby dans la Saintonge, Aunis et Poitou

Mon intention est d'établir, d'une manière générale, que le seul fait d'armes de quelque importance qui ait occupé Derby, après la bataille d'Auberoche et avant l'entrée des Anglais dans La Réole, consiste dans le siège et la prise de Monségur, et que, par conséquent, tout ce que raconte Froissart touchant Sainte-Bazeille, la Roche-Million, Aiguillon et Segrat ou Ségart, appartient à une époque postérieure à l'entrée de Derby dans la ville de La Réole. Pour Castel-Sagrat, j'entre en discussion immédiatement. Entr'autres documents... [Lire la suite]

30 juin 2021

Châtellenie royale de Fontenay-le-Comte pendant la guerre de Cent Ans - Sir James Audley - Jean Chandos

AUDLEY ou AUDELEY (sir Jacques), Il a servi en France en 1346, à Crecy, où, il a combattu dans l'arrière-garde sous Richard Fitzalan, comte d'Arundel. En août 1350, il participe à la bataille navale de Winchelsea. Lorsque les hostilités ont repris entre l'Angleterre et la France en 1354, Sir James était constamment présent auprès du Prince noir et a acquis une grande réputation de valeur.  À la bataille de Poitiers, le 19 septembre 1356, il prend position devant l'armée anglaise et, après avoir longtemps combattu, est... [Lire la suite]
26 juin 2021

1362 Lettres d'Edouard III, roi d'Angleterre, enjoignant de reconnaître son fils le prince de Galles comme prince d'Aquitaine.

Après le traité de Brétigny, ayant transféré la province à Edouard III, Jean de France perdit son apanage poitevin, et reçu en échange le Berry érigé en duché-prairie (octobre 1360) Peu après la cession officielle de Poitiers et du comté au roi d'Angleterre (septembre 1361), Edouard III constituait à son tour le Poitou en apanage au profit de son fils, Edward de Woodstock, le Prince Noir, auquel était conféré le titre de « prince d'Aquitaine ». Il enjoignit par des lettres, qu'apportèrent aux habitants de Poitiers ses commissaires... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 20:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
10 mai 2021

Limoges, Fortifications sous les Plantagenêt (XIIe - XIIIe siècles)

Les murailles qui furent construites pour ceindre le Château, furent fortifiées de distance en distance par des tours; on en comptait 23, outre celles qui accompagnaient les portes ; leurs parements de face étaient en pierre de taille  presque toutes étaient couronnées de créneaux, et il y avait plusieurs canonnières à chacune. L'enceinte de la ville comprenait l'abbaye de saint Martial, et son cimetière jusqu'au Pont-Hérisson, joignant l'hôpital Saint-Martial, aujourd'hui l'Hôtel-des-Monnaies, delà au portail Imbert, où... [Lire la suite]
12 octobre 2020

Fondation du Prieuré du Petit Maillezais et de l’église de Dompierre sur Mer en Aunis – L'abbaye Saint-Léonard des Chaumes

  Le bourg de Dompierre sur Mer est situé à huit kilomètres du port de La Rochelle, à un kilomètre environ du canal maritime de La Rochelle à Marans et le long de la route  D202 de Paris à La Rochelle. Il est desservi par une gare du chemin de fer de Nantes à Bordeaux bâtie à 33 mètres d’altitude, au-dessus du tunnel, long de 900 mètres, par lequel le canal traverse la ligne des hauteurs qui forment le partage des eaux du pays d’Aunis. Ce bourg s’appelait autrefois simplement Dompierre ou Dompierre en Aunis. En 1868, pour... [Lire la suite]
07 mai 2020

Traité de Brétigny Conclu le 8 MAI 1360, Ratifié à Calais par Jean II et Edouard III le 24 Octobre 1360

Quand le traité de Londres eut été rejeté, le roi d'Angleterre, avec son fils, le prince de Galles, et son cousin, le duc de Lancastre (1), passa en France (novembre 1359) et marcha sur Reims, puis sur Paris. Il s'établit à Montlhéry le 31 mars 1360. Alors, les pourparlers recommencèrent. Il semble évident que les négociateurs anglais voulurent s'écarter le moins possible des conditions inscrites dans le traité de Londres. Le 1er avril, Jean II donna pleins pouvoirs à son fils aîné, Charles, duc de Normandie et régent du royaume,... [Lire la suite]
20 juillet 2018

Fontaine le Comte, l’abbaye Augustine des comtes du Poitou

Placé sur la voie de Tours ou Via Turonensis, Poitiers est un lieu de passage privilégié pour les pèlerins de Saint-Jacques venus du nord de la France et de l'Europe. La première mention de ce site est un acte de 1080 environ qui parle de la "fontaine du comte" (fons Comitis). L'origine de la commune remonte à un don de terres et de forêts fait entre 1127 et 1137 par Guillaume X, comte de Poitiers et duc d'Aquitaine, à Geoffroi de Loriol, archevêque de Bordeaux. Guillaume VIII de Poitiers le Paladin ou le Toulousain (1099-1137),... [Lire la suite]