29 février 2020

Château féodal de Sigournais brulé par passage des colonnes infernales du général Beffroy (15 septembre 1793)

Le logis comporte deux ailes en équerre, dont l'une a été incendiée ainsi que le bourg  suite au passage des colonnes infernales du général Beffroy commandant de la division de Luçon, successeur de Tuncq après la défaite de Chantonnay le 8 septembre 1793. Le généralissime des Vendéens dans l'expédition d'outre-Loire, Larochejaquelein, avait été séparé de son armée devant Ancenis, avec trois autres chefs, Stofflet, Debaugé et de Langerie. Ils n'avaient avec eux qu'une vingtaine de soldats. Ils pénétrèrent jusqu'à Châtillon, où... [Lire la suite]

23 novembre 2019

Angers - La maison de la Tour dite aussi logis du Croissant (ordre de chevalerie créé en 1448 par le roi René)

Le caractère et les idées du roi René se reflètent admirablement dans une institution à la fois militaire et religieuse, par laquelle il semble avoir voulu réveiller et vivifier la chevalerie expirante. L'ordre du Croissant, qui précéda d'une vingtaine d'années le premier ordre de chevalerie créé par les rois de France, celui de Saint-Michel, fut son œuvre personnelle; il paraît en avoir caressé longtemps le projet, et, une fois qu'il l'eut réalisé, il soutint sa fondation avec un amour de père. Peut-être l'idée lui en avait-elle... [Lire la suite]
23 novembre 2019

Installation de René en Anjou

La vie du roi René, à son retour de Naples, entre dans une phase nouvelle, Le bouillant chevalier, arrivé à l'âge de la maturité, déjà refroidi l'endroit de la gloire militaire, commence à faire place au prince débonnaire et pacifique, artiste et lettré, dont la physionomie s'est conservée davantage dans l'histoire et dans la tradition. Le gouvernement de ses États particuliers, le bien-être de ses sujets, les intérêts généraux de la France, les travaux de l'esprit, formeront désormais son occupation principale, et, s'il prend part... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 08:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
22 novembre 2019

Notes sur le château d'Angers

On sait que le château d'Angers a été bâti par saint Louis (1). Au commencement du XVe siècle, Yolande d'Aragon fit élever l'élégante chapelle qui s'y voit encore. Le petit château a été rebâti dans le style primitif, au commencement du XIXe siècle; c'est là que le roi René serait né le 16 janvier 1409. Yolande d'Aragon, duchesse d'Anjou, reine des Deux-Siciles, était la belle-mère de Charles VII. Un matin de mars 1429, elle apprend, dans son château d'Angers, qu'une jeune fille est venue de Lorraine frapper, sur la... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 23:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
20 novembre 2019

Le Roi René Ier d'Anjou, dit le « Bon Roi René », duc d’Anjou, comte de Provence…(Time Travel 1409-1480)

Le successeur de Louis III d’Anjou mort de la malaria le 12 novembre 1434 fut son jeune frère René, nommé ordinairement le Roi René, parce qu'en mourant, Jeanne Il lui avait transmis par son testament le royaume de Naples. Nous ne pouvons manquer d'arrêter un instant les regards du lecteur sur ce nom populaire, sur ce prince qui, après avoir connu la guerre et la captivité, trop malheureux dans son ambition pour rester ambitieux, se vit tour-à-tour dépouillé de ses possessions ou de ses espérances et ne garda intact qu'un... [Lire la suite]
10 novembre 2019

Le 5 septembre 1661, le surintendant des Finances, Nicolas Fouquet, est arrêté sur ordre de Louis XIV par d’Artagnan

Le 5 septembre 1661, le surintendant des Finances, Nicolas Fouquet, est arrêté sur ordre de Louis XIV par d’Artagnan et ses mousquetaires. Jean-Baptiste Colbert a organisé la chute de son rival motivée par la jalousie et la convoitise. Pour le renverser, tous les moyens lui parurent légitimes, et il mit tant d’acharnement et d’âpreté a sa besogne, qu’il finit par rendre sa victime intéressante. Chaque soir, Louis XIV communiquait à Colbert les états qu’il avait reçus le matin du surintendant. Colbert lui démontrait alors les... [Lire la suite]

31 octobre 2019

Les Marches communes du Poitou, d'Anjou, de Bretagne et l’organisation judiciaire et lois anciennes de la province du Poitou.

Les hommes avaient reconnu la nécessité de vivre en commun, et dès l'origine de leur réunion, ils adoptèrent des usages conformes à leurs mœurs. Ces usages consacrés par le temps et constamment observés par les peuples, devinrent pour eux des lois, et ce sont ces lois que depuis on a appelées Coutumes. Ces lois n'étaient cependant qu'un droit introduit par les mœurs, les usages et le consentement des peuples, mais leur longue observation a fait leur force, et tellement qu'en 1277, il intervint arrêt au Parlement portant défense aux... [Lire la suite]
29 octobre 2019

Time Travel – Dumnacus, Le Pont de Cé - de la dernière guerre des Gaules à aujourd’hui.

A cinq kilomètres environ au sud d'Angers, dans l'angle formé par la Loire et la Maine, s'étend un vaste terrain bien connu des antiquaires sous le nom de camp de Frémur. C'est là que la conquête romaine avait établi la plus importante peut-être et la plus forte des stations guerrières qui lui servirent de point d'appui dans sa marche sur l'Ouest; les légions impériales l'occupaient encore au IVe siècle, ainsi que l'établit la grande quantité de médailles de Constantin qu'on y a trouvées. La situation du camp de Frémur obligea... [Lire la suite]
27 octobre 2019

Le Voyage clunisien du pape Urbain II, l'appel à la première croisade.

Le voyage du pape Urbain II en France (août 1095-juillet 1096) 1 et le concile de Clermont qui en fut l'épisode majeur sont des événements assez connus pour qu'il ne soit pas indispensable de donner à cette étude un bien long préambule. Il s'agit surtout de présenter un certain nombre de faits relatifs à ce voyage, à la pensée qui l'a inspiré, à son itinéraire et à ses étapes, aux actes qui l'ont marqué en se bornant à ceux qui ont trait aux relations du pape avec le clergé régulier et séculier de la France du XIe siècle et des pays... [Lire la suite]
15 octobre 2019

Guerre de Vendée : Bataille de Châtillon-sur-Sèvre le 5 juillet 1793

La grande armée catholique était rentrée dans la Vendée après sa retraite de Nantes et se reformait à Cholet ; la division d'Anjou, accourue sous les ordres de d'Elbée et de Stofflet, se joignait le 5 juillet  à La Rochejaquelein et à Lescure, dont les paroisses s'étaient enfin rassemblées. Les Vendéens étaient pleins d'ardeur; ils désiraient vivement venger leurs compatriotes massacrés, délivrer le pays, et montrer aux Républicains qu'on ne brûlait pas impunément leurs villages et leurs châteaux. Le rendez-vous est à Cholet :... [Lire la suite]