Après son sacre à Chartres, le roi Henry IV établit en 1591 des foires à Maillezais pour remercier son évêque

En 1595, l’évêque de Maillezais, qui préférait sans doute à son diocèse, dévasté par les combats, les grands et faste des cours, fut reçu chevalier du Saint-Esprit dans l’église des Augustins de Paris. Cette faveur lui était due par Henri, qu’il avait toujours assisté, toujours accompagné dans les solennelles occasions de sa vie extraordinaire.

Après son sacre à Chartres, le roi Henry IV établit en 1591 des foires à Maillezais pour remercier son évêque

En effet, l’évêque de Maillezais, lors de la conversion de Henri dans l’église de Saint-Denis, se trouvait à l’entrée de la somptueuse  basilique, pour se presser dans la foule au milieu de ces hauts prélats, si fiers du nouveau converti qu’ils conduisaient avec tant de pompe dans le sein de leur église ; ensuite il avait été à Chartres acteur et témoin dans la cérémonie du sacre.

Après son sacre à Chartres, le roi Henry IV établit en 1591 des foires à Maillezais pour remercier son évêque

En effet, à la fin de la grande cérémonie, quand le chancelier de France messire Hurault, comte de Cheverny, s’était mis à l’autel pour appeler à haute voix tous les pairs selon leur dignité et leur ordre, on avait entendu : Monsieur l’évêque de Nantes, qui servez pour l’évêque comte de Laon, présentez-vous ; monsieur l’évêque de Maillezais, qui servez pour l’évêque comte de Beauvais,  présentez-vous.

Après son sacre à Chartres, le roi Henry IV établit en 1591 des foires à Maillezais pour remercier son évêque

En 1591, Henri IV établit des foires à Maillezais, parce que, dit-il dans ses lettres de création, le pays est commode et fertile en tous bien ; et puis il ajoute : « la contrée n’est pas tranquille encore, il existe toujours des troubles et des divisions qui empêchent au habitants d’aller en paix chercher ce dont ils ont besoin au foires de La Rochelle, de Fontenay et de Niort. En conséquence, les marchands pourront venir quatre fois par an étaler leurs denrées sous les halles de Maillezais.

Après son sacre à Chartres, le roi Henry IV établit en 1591 des foires à Maillezais pour remercier son évêque

D’Aubigné ne restait pas toujours enseveli dans son gouvernement de Maillezais ; il allait de temps en temps visiter ce Henri, pour qui son courage avait prodigué si souvent sa fortune et sa vie.

Une fois à la cour, le hardi capitaine faisait retentir  comme au milieu des camps de poignantes railleries, d’amères prédictions ;  aussi les grands le détestaient et s’écriaient : «  Les paroles de d’Aubigné le prophète sont inspirées par un mauvais génie, par son sourd-muet, ce démon familier, dont le regard est affreux et le visage livide. «  Alors poursuivi, maudit, d’Aubigné rentrait dans la forteresse de Maillezais pour transmettre à la postérité les combats qu’avait vus sa jeunesse.

Après son sacre à Chartres, le roi Henry IV établit en 1591 des foires à Maillezais pour remercier son évêque

C’est là qu’il écrivit ses livres et son histoire, où l’on retrouve tout entière la belliqueuse époque qu’il dépeint avec tant de verve, d’esprit et de mauvais vouloir peut-être.

Cette terre du Poitou qu’il avait adoptée, qu’il avait tant de fois parcourue les armes à la main, elle qui fut aussi, sur les rives de Murçay, son asile et son refuge. ==> Sur la Terre de nos ancêtres du Poitou - Aquitania

En décembre 1600, Henri IV, 47 ans, obtient l'annulation de son mariage avec la reine Marguerite de Valois (connue sous le nom de la «Reine Margot»), et épouse Marie de Médicis de 22 ans sa cadette, fille de François Ier de Médicis et de Jeanne d'Autriche, et nièce de Ferdinand Ier, grand-duc de Toscane.

 

 

Histoire de Maillezais depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours / par Charles Arnauld

Histoire de Chartres. Tome 2 / par E. de Lépinois

 

 

Time Travel 27 février 1594, Sacre du roi Henry IV dans la cathédrale Notre-Dame de Chartres  <==