13 juillet 2022

La navigation du Clain - le moulin de Chasseigne à Poitiers appartenant à l’abbaye de Nouaillé

Chassaigne, ou Chasseigne, est cité dans les actes de l’abbaye de Nouaillé. L’abbaye de Nouaillé possédait également des immeubles à Poitiers : le palais Galien ou hôtel des Vreux avec les anciennes arènes romaines; des bois en la paroisse d'Anché (canton de Couhé, Vienne), une terre à Fleuré (canton de la Villedieu, Vienne) et quelques biens de moindre importance dans une dizaine d'autres paroisses.   In loco qui vocatur Kassannas in suburbio Pictavis, 1013; Cassanas, v. 1027 (abb. de Nouaillé). Locus qui dicitur... [Lire la suite]

01 mai 2022

Le moulin du Pont de Gourgé - La Commanderie de la Lande de Gourgé dite de Saint-Georges

Le domaine de la Lande, situé dans la commune de Gourgé, au nord et à 7 km. de Parthenay (Deux-Sèvres), est aujourd'hui une grande ferme de 140 hectares qui présente la particularité de n'avoir pas été divisée, comme tant d'autres, et d'avoir conservé ses grands champs, comme autrefois. Les bâtiments sont tous affectés à l'exploitation agricole et ont l'aspect modeste delà plupart des fermes de la Gâtine. Mais on y voit çà et là des portions de mur en pierres de taille très anciennes ; on y remarque d'un côté une vieille tour... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 10:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
01 octobre 2021

Moulin à vent de Lignerolles à Patay Coinces

Moulin pivot ou chandelier C’est la version la plus ancienne de moulin recensé en France à partir du XIIe siècles. Il est composé d’une cage en bois qui peut tourner sur un pivot vertical central taillé dans un tronc de chêne. La cage, qui abrite le mécanisme et les meules, est composée de planches verticales (ou essentes), qui se recouvrent comme des ardoises. Une cavette maçonnée permettant d’entreposer les sacs de céréales ou de farines, entoure parfois le pivot. On le rencontre plus particulièrement dans la partie Nord... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 14:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
31 décembre 2020

1369, moulin de la Garde, Jean Belon, capitaine de la Roche sur Yon, livra la place forte à Jean Chandos

En 1360, le traité de Brétigny-Calais est signé, stipulant que toute place forte située dans l'Ouest et le Nord de la France(en somme les anciens fiefs perdus des Plantagenêt) vient à l'autorité anglaise.  Le château de la Roche sur Yon restera quand même sous autorité française, jusqu'en 1369. Jean Belon, capitaine de la Roche sur Yon pour le duc d’Anjou, livra la place forte aux Anglais contre 6000 livres. Arrêté peu après et conduit à Angers, accusé de félonie, il fut enfermé dans un sac et jeté dans la Loire, où il mourut... [Lire la suite]
18 décembre 2020

Retrouvez le roi de France Philippe-Auguste du haut des remparts de la forteresse de Parthenay en 1207

Après avoir porté le ravage et la désolation dans la vicomté de Thouars, le roi de France arriva devant Parthenay accompagné de son maréchal Henri-Clément de Metz et de Guillaume des Roches.  Le courage des défenseurs de Parthenay, les avantages de sa situation, la force de ses remparts furent des obstacles impuissants dont se joua l'invincible monarque. En peu de jours, la ville des Larchevêque tomba en son pouvoir ; Hugues fut fait prisonnier et expia dans les fers son courage téméraire et sa fidélité au roi Jean.   ... [Lire la suite]
11 décembre 2020

LA TOUR DE BROUE 1115-1789 ; En 1372, le château est assiégé par Bertrand Du Guesclin

Si vous avez à parcourir la triste et monotone campagne qui s'étend de Rochefort à Marennes, vous verrez se dresser au loin, dans les brumes de l'horizon, la haute silhouette de la tour de Broue ; arrêtez-vous un instant devant ces ruines rien de plus pittoresque que cette immense muraille tapissée d'un lierre gigantesque, et que semble grandir encore le sol uniforme et plat entourant l'éminence sur laquelle elle s'élève. Devant vous est Brouage, la forteresse aux remparts croulants, squelette d'une ville autrefois commerçante... [Lire la suite]

01 novembre 2020

Savary de Thouars, Vicomte de Fontenay - La fontaine des Illustres (Place Viète).

Fontenay fit partie du grand Pagus Pictavus. Vers le XIe siècle, quand on établit le Pagus Maireventis (pays de Mervent 1), son territoire se trouva probablement enclavé dans cette circonscription, jusqu'à ce qu'en dernier lieu, il fût compris dans le Pagus Niortensis. (Niort) Nous avons vu qu'une forteresse avait été construite pour défendre le passage de la Vendée. Elle servit aussi de rendez-vous de chasse aux premiers comtes de Poitou, et, par suite, sans doute, de la protection qu'ils accordèrent à la bourgade, elle prit... [Lire la suite]
11 septembre 2020

La veuve de Simon de Parthenay fait don des revenues des moulins de Secondigny chez le seigneur de Vouvant Geoffroy de Rancon

Guillaume IX le Troubadour eut pendant tout le cours de sa vie des guerres à soutenir contre les seigneurs de Parthenay ses vassaux et ne les soumit qu’avec beaucoup de peine. Après le décès de Simon l'archevêque, le comte de Poitou se porta subitement avec son armée devant les murs de Parthenay, et le 28 mars 1122 il se rendit maître de cette place. (Tour de la Porte Saint Jacques de Parthenay) Le jeune Guillaume Larchevêque, pris à l'improviste, eut pourtant le bonheur de s'échapper, et trouva un refuge chez les seigneurs de... [Lire la suite]
01 septembre 2020

Marais Poitevin, l’ancien régime de la propriété.

Le desséchement des marais, comme de juste, eut une influence très marquée sur le régime de la propriété dans les pays où s'exerça l'effort de l'entreprise. A qui allaient appartenir les nouveaux terrains sortis des eaux aux dessiccateurs, aux seigneurs fonciers, ou au roi ? La question était déjà difficile à trancher avant le desséchement. Un principe seul n'était pas douteux les atterrissements appartenaient au roi. Dès le XIe siècle, le problème est implicitement résolu dans la charte de Louis VII époux d'Aliénor concédant aux... [Lire la suite]
14 août 2020

Marie-Jeanne Catherine de la Rochefoucauld-Estissac - estimation et valeur du château et préclôture de Coulonges-les-Royaux.

Le magnifique château de la Renaissance de Coulonges-sur- l'Autise,  oeuvre de Liénard de La Réau  fut bâti par Louis d'Estissac en 1542 . Marie Catherine, née le 22 février 1637, dite mademoiselle de La Rochefoucauld, dame d’Estissac ép.1696 Henri Joseph de Lezay- Lusignan, marquis de Lusignan EN 1713, le seigneur de la Côte-au-Chapt avait nom Henri-Joseph, comte de Lusignan, seigneur du Marais, de Lezay, Maigné, Genest, Coulonges, etc. Il habitait au château du Marais, paroisse de Lezay en Poitou. (Ile de Maigné... [Lire la suite]