31 juillet 2020

1372 Guerre de cent-Ans - les jeux des chevaliers pendant la campagne de Philippe le Hardi - Poitou, Angoumois, Aunis, Saintonge

Lorsque le roi Charles V eut décidé la guerre contre les Anglais, et résolu de les chasser des provinces qu'ils occupaient en Poitou, en Aquitaine, dans l'Aunis, la Saintonge, etc., Philippe-le-Hardi, duc de Bourgogne, qui avait contracté l'engagement de l'aider de toutes ses forces, partit le 15 juillet du château de Montbard (1), l'une de ses résidences au duché, pour prendre les derniers ordres de son frère. Il arriva le samedi 24 à Vincennes, et passa une dizaine de jours avec le roi. Aout 1372. Il en repartit le mercredi 4... [Lire la suite]

05 juin 2020

Introduction du christianisme chez les pictons, période marquant la fin de l’Antiquité et le début du Moyen-âge

Pendant que les Gaules voyaient s'élever sur leur sol humilié, les temples des divinités romaines ; qu'elles recevaient dans leurs propres sanctuaires, les dieux des conquérants à côté de leurs dieux vaincus, et que ceux des druides qui résistaient à l'introduction de ce culte bâtard dérobaient avec peine leurs têtes à la persécution, un enfant naissait à Bethléem, petite ville de Juda, grandissait à Nazareth, lui, fils des rois, dans un atelier de charpentier, puis tout à coup laissant la hache, la scie et le rabot, s'avançait au... [Lire la suite]
12 mai 2020

Visite pastorale dans le Poitou de Bertrand de Got (CLÉMENT V) du 17 MAI 1304 au 22 juin 1305

Au cours des années 1304 et 1305 Bertrand de Got ou d'Agout, archevêque de Bordeaux, qui devait être élevé au souverain Pontificat le 5 juin 1305 fut le premier des papes qui résidèrent à Avignon, visita les églises et les abbayes de son archidiocèse. Malheureusement le seul document qui relate son passage ne donne que les noms des localités où séjourna l'archevêque et un très court sommaire de chaque visite. Il a dû être rédigé au XVIe ou au XVIIe' siècle, au vu des procès-verbaux originaux qui paraissent perdus. Le registre... [Lire la suite]
10 avril 2020

MARGUERITE DE THOUARS, sœur de Pernelle dame de Talmont. (1398-1406)

Marguerite de Thouars, troisième et plus jeune fille de Louis, dame de la Chaize-le-Vicomte (1) et de Curzon, et, par conséquent, sœur de Pernelle, qui s'était mariée, vers 1375, en secondes noces à Guy V Turpin, seigneur de Crissé, de Vihiers et de Montoiron, prit, à la mort de sa sœur, le titre de dame de Talmond. Elle avait déjà eu bien des procès à soutenir contre elle et ses maris, au sujet de la succession de son père, dont elle réclamait un tiers. Elle transigea d'abord, le 7 juillet 137 l, avec Amaury, mais des... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
10 mars 2020

Château de Tiffauges, Mariage de Prégent de Coëtivy avec Marie de Montmorency-Laval dite Marie de Rais (Time Travel 1441)

D'après un privilège accordé aux provinces de Poitou et de Saintonge, la confiscation des biens n'y pouvait être prononcée que pour le crime de lèse-majesté 1. Les Plusqualec, ayant été pris les armes à la main, devaient donc subir le jugement rendu contre eux à La Rochelle le 10 mars 1441. S'ils échappèrent en partie aux conséquences de cette mesure rigoureuse, ils ne purent cependant pas s'y soustraire en ce qui concerne Taillebourg. Ils le détenaient d'ailleurs irrégulièrement, puisque leur oncle les en avait dépossédés par... [Lire la suite]
10 mars 2020

La Praguerie en Poitou pendant la Guerre de Cent ans

(Guerre de Cent ans - carte des positions en Poitou des Principaux Antagonistes de la Praguerie : 1 Montaigu ; 2 Tiffauges ; 3 Thouars ; 4 Loudun ; 5 Mirebeau ; 6 Châtellerault ; 7 Parthenay ; 8 Mervent ; 9 Vouvant ;  10 Fontenay le Comte ; 11 Sainte Hermine ; 12 Mareuil ; 13 La Rochelle ; 14 Niort ; 15 Chizé ; 16 Melle ; 17 Sainte Néomaye ; 18 Saint Maixent ; 19 Montreuil Bonnin ; 20 Poitiers ; 21 Lusignan ; 22... [Lire la suite]

14 février 2020

COMTE, du latin comes - Histoire du titre

Ce titre était donné, dès le temps de la république romaine, aux tribuns, préfets et scribes qui accompagnaient les proconsuls, les propréteurs envoyés dans les provinces. Ils formaient ce qu'on appelait la cohors de ces magistrats. Auguste appelait de même tous les officiers de la maison impériale choisis dans les familles sénatoriales. Le mot cornes eut souvent le sens d'aide de camp. On voit, d'après la Notitia Imperii Romani, qu'il devint un titre officiel, attribué à certains fonctionnaires, au temps de Dioclétien et de... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 10:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
31 octobre 2019

Les Marches communes du Poitou, d'Anjou, de Bretagne et l’organisation judiciaire et lois anciennes de la province du Poitou.

Les hommes avaient reconnu la nécessité de vivre en commun, et dès l'origine de leur réunion, ils adoptèrent des usages conformes à leurs mœurs. Ces usages consacrés par le temps et constamment observés par les peuples, devinrent pour eux des lois, et ce sont ces lois que depuis on a appelées Coutumes. Ces lois n'étaient cependant qu'un droit introduit par les mœurs, les usages et le consentement des peuples, mais leur longue observation a fait leur force, et tellement qu'en 1277, il intervint arrêt au Parlement portant défense aux... [Lire la suite]
30 octobre 2019

Tristan Rouault et Péronnelle de Thouars , l’héritière des terres de la vicomté de Thouars, de Talmont et de Tiffauges

Tristan Rouault eut l'honneur inespéré, vu sa noblesse toute récente, d'épouser, vers 1375, Peronnelle, héritière des terres de la vicomté de Thouars, et sous certaines conditions, après le procès qui prit fin en 1383, des châtellenies de Talmond, Olonne, Brandois, Curzon et Château-Gautier. Ce seigneur qui apparaît dans diverses pièces, depuis l'année 1385 jusqu'en 1392, toujours désigné, entre autres titres, sous celui de seigneur de Talmond (2). avait obtenu, le 19 mai 1383, des lettres de Charles VI qui lui accordaient 3,000... [Lire la suite]
30 octobre 2019

Amaury IV et de Peronnelle de Thouars pendant la guerre de cent ans.

En 1345, lorsque fut décidé le mariage d'Amaury IV et de Peronnelle de Thouars, nul ne pouvait prévoir à quelle haute fortune serait appelée Pernelle, que la possession du comté de Dreux et du vicomté de Thouars rendit un jour une des plus grandes dames de France. Du reste, à la haute situation qu'il tenait de ses pères, Amaury ne tarda pas à joindre la considérable importance des fonctions que les rois de France lui confièrent en 1350, Philippe de Valois lui donna le commandement de ses troupes en Anjou et au Maine puis, lorsque... [Lire la suite]