30 septembre 2022

9 juin 1242 Frontenay fut pris au bout de quinze jours et rasé par l’armée de Louis IX

La France, au XIIIe siècle, se trouvait, comme la majeure partie de l'Europe, couverte d'immenses forêts, coupées par des champs cultivés, des cités, des bourgs, des manoirs féodaux, et des abbayes ou monastères transformés en forteresses. Élevés à perte de vue sur la cime des montagnes, même entre les escarpements des rochers, ou situés dans les plaines, au bord des fleuves, les donjons se reconnaissaient de loin à leur triple enceinte crénelée, à l'ancienne tour saxonne, devenue comme l'épée, l'apanage de la noblesse : l'une... [Lire la suite]

15 avril 2022

Saint Louis, Blanche de Castille et toute la cour de France furent reçus au château de Clisson, en mai 1230

Dès le début des hostilités, le comte de la Marche, malgré ses attaches avec les Plantagenets, fut considéré par les Anglais comme gagné aux intérêts du roi de France. On avait pourtant le droit de le classer parmi ceux dont les sentiments étaient les plus incertains c'est avec lui que Blanche de Castille s'entendit tout d'abord. Au mois de mai 1230 intervint, à Clisson, entre le Roi et Hugues de Lusignan, un traité confirmatif de celui de Vendôme, dont les stipulations pécuniaires avaient été exécutées par saint Louis : par un... [Lire la suite]
05 avril 2022

10 Aout 1202, Jean Sans Terre annonce au gouverneur du château de Caen qu'il envoie Hugues de Lusignan pour être prisonnier

Hugues le Brun était vassal de Jean-Sans-Terre; dans les commencements de l'an 1200 , le 28 janvier , il était venu à Caen avec Raoul, comte d'Eu, et dans un acte qui nous a été conservé, passé devant Guillaume du Hommet, connétable de Normandie , Guillaume Maréchal, comte de Pembrock , Jean de Pratell, Geoffroi de Celle , Garin de Glapion et Guillaume de l'Etang , ces deux barons s'étaient reconnus hommes liges du roi d'Angleterre : « A tous présents et à venir, avaient-ils écrit, faisons savoir que moi, Hugues le Brun , comte de la... [Lire la suite]
23 mars 2022

Une charte méconnue d’Adémar Taillefer comte d’Angoulême

Le dernier des Taillefers fut Audomar ou Aymac. « Il fut héritier des querelles de son père pour le party de la France contre l'Anglois, dont il eut beaucoup à souffrir de son temps; combien que Philippes, roy de France, lui tint la main, si ne pouvoit-il faire qu'il ne se sentist bien souvent du voisinage d'un tel et si puissant ennemi (1). » J'ai trouvé aux Archives du Royaume un traité d'alliance entre Philippe-Auguste et Audomar. Comme je pense que cette charte curieuse est inédite, je la publie d'autant plus volontiers que... [Lire la suite]
07 février 2022

1241 Blanche de Castille, reine de France, Saint Louis et son frère Alphonse séjournent à Lusignan

Souvent on s'est plaint de la sécheresse de nos anciennes chroniques; souvent on a déploré la rareté ou même l'absence de ces correspondances intimes qui jettent de si vives lumières sur les événements d'un règne, en nous initiant aux secrets de la politique et en nous dévoilant les pensées et les intentions des personnages qui ont joué un rôle important sur la scène du monde. Ces plaintes et ces regrets sont malheureusement trop fondés : antérieurement au quatorzième siècle, nous sommes à peu près complètement dépourvus de ces... [Lire la suite]
05 novembre 2021

POURQUOI SAINT LOUIS A-T-IL FAIT LA PAIX AVEC HENRI III ?

Les chroniqueurs qui ont raconté comment avait été conclu le traité de Paris ont naturellement cherché à l'expliquer raisons qui auraient poussé saint Louis à traiter avec Henri III varient avec les auteurs, chacun d'eux n'exprimant à ce sujet qu'une opinion personnelle.  II nous reste à déterminer la valeur de ces informations diverses on contradictoires. Les historiens modernes se sont inspirés surtout de Mathieu de Paris et de Guillaume de Nangis. Or, ces deux chroniqueurs représentent saint Louis comme pris de remords,... [Lire la suite]

05 avril 2021

Le 16 mars 1227, le traité de Vendôme formalise la soumission des coalisés.

En présence de dangers chaque jour grandissants, la reine Blanche ne resta pas inactive; mais elle échoua dans ses efforts pour détacher de la ligue le comte de la Marche (1). Non seulement Hugues X de Lusignan et Pierre de Dreux étaient gagnés au parti des Anglais, mais la coalition dont Mauclerc était l'âme devint encore plus redoutable par l'accession du puissant comte de Champagne.  A une époque indéterminée, mais qui ne peut être postérieure aux premiers mois de 1227, Hugues de Lusignan s'engagea par serment à aider... [Lire la suite]
26 décembre 2020

Sceau d’Hugues X de Lusignan, d’ Isabelle d'Angoulême et famille

Ce que l'on sait, c'est qu'Angoulême a donné naissance à Isabelle Taillefer, qui devint reine d'Angleterre par son mariage avec Jean-sans-Terre. Ce que l'on sait peut-être moins bien, ce sont les circonstances dans lesquelles cette même Isabelle a associé sa fortune à celle des Plantagenets. Mais, avant d'en arriver à cet événement, remontons de quelques années dans l'histoire.   SES ORIGINES Aymar Taillefer, qui fut le quatorzième comte d'Angoulême, était, en même temps, le dernier héritier mâle des Taillefer. Il avait... [Lire la suite]
24 mai 2020

Ordonnance d'Alphonse pour la noblesse du Poitou-Jeanne de Toulouse fonde l'abbaye de Gercy en Brie pour le salut de leurs âmes

Alphonse, comte de Poitiers, fit cette année 1269, une ordonnance considérable. Car la coutume du Poitou était qu'après la mort d'un gentilhomme, celui dont il relevait prenait sur l'héritier ce qu'il voulait pour l'investir de la succession, ce qu'on appelait rachat à merci.  Alphonse voulant pourvoir à la paix et au soulagement de cette province, en fit assembler les principaux seigneurs, et, avec leur avis, ordonna qu'à l'avenir les seigneurs ne prendraient plus pour le droit de rachat que le revenu d'une année.  Il... [Lire la suite]
25 mars 2020

Histoire de l’Abbaye de Fontevraud - Réclamations de l'Angleterre des statues des rois Plantagenet en 1817 et 1819

Pour la troisième fois en moins d'un siècle, l'Angleterre demande au gouvernement français la cession des statues tombales de Henri II Plantagenet, de Richard Coeur-de-Lion, d'Eléonore de Guyenne et d'Isabelle d'Angoulême, conservées à Fontevraud.  Les négociations engagées par le Foreign-Office auraient, dit-on, des chances sérieuses d'aboutir; et le journal parisien qui, le premier a lancé la nouvelle prétend que « d'ici peu les quatre souverains en pierre, soigneusement emballés, traverseront le détroit ». Il en prend,... [Lire la suite]