01 mars 2020

Note historique sur Aliénor d'Aquitaine

Il semble indispensable de faire connaître comment les provinces de Normandie, Anjou, Poitou et Aquitaine, passèrent de la couronne de France à la couronne d'Angleterre, pour l'intelligence des faits dont l'Ile de Ré fut le théâtre au XIIe et au XIIIe siècle. Guillaume, dernier comte de Poitou et duc d'Aquitaine, voulut, avant sa mort, faire un pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle, en Galice, sanctuaire très fréquenté à l'époque. Avant son départ, il institua sa fille Aliénor (née en 1123), légataire universelle de ses États,... [Lire la suite]

01 mars 2020

Juillet- Aout 1224 - Prise de Niort, Saint Jean-d’Angely et La Rochelle (Louis VIII – Savary de Mauléon)

Peu après et en 1223 Philippe-Auguste venait de mourir (le 14 juillet 1223), et son fils Louis VIII l'avait remplacé sur le trône de France. Sacré le 6 août 1223, avec la reine Blanche qu'il avait épousé 23 ans auparavant. La cérémonie à lieu à la Cathédrale de Reims et est célébrée par l'Archevêque Guillaume de Joinville. C’est pendant le règne de son père que Louis VIII fut Surnommé « le Lion » en remportant sur Jean sans Terre, roi d'Angleterre, la victoire de La Roche-aux-Moines en 1214. Alors ce prince qui jeune, s'était... [Lire la suite]
12 février 2020

Les sièges de Ré et La Rochelle, digue de Richelieu (Time Travel 1627)

La guerre, au commencement du dix-septième siècle, se faisait avec une férocité singulière. Cette férocité ne l'empêchait pas de prendre, de gentilhomme à gentilhomme, des allures chevaleresques qu'on n'eût point attendues de générations si souvent perfides et brutales. L'homme, suivant la juste remarque du poète, a été de tout temps un étrange problème : à quelle époque cependant a-t-on rencontré une physionomie aussi indéchiffrable que celle de Buckingham? La haine du peuple anglais lui réservait probablement le sort du maréchal... [Lire la suite]
02 janvier 2020

Histoire du Golfe du Poitou – Paddle back in time – Castle Richard Cœur de Lion Talmont Saint Hilaire

Au début du Xe siècle, une vaste baie marécageuse, couverte la plus grande partie de l'année par une eau saumâtre, se découpait dans le continent en face de l'île de Ré. Large d'une trentaine de kilomètres à son ouverture sur l'Océan, elle allait en se rétrécissant vers l'intérieur des terres, et finissait par se confondre avec le lit de la Sèvre Niortaise, à une dizaine de lieues de la côte (1). On retrouve aisément les contours capricieux qui la déterminaient, en suivant la limite des terres hautes dans les trois départements de... [Lire la suite]
06 novembre 2019

Géographie du Golfe du Castrum Alionis devenu la cité engloutie de Châtel-aillon

Durant l'ère des hommes de la préhistoire, il semble bien que le golfe était encore entièrement occupé par la mer, car les traces du passage des humains ne se retrouvent que sur les coteaux continentaux ou dans les principales îles de l'aufractuosité littorale (a) Par le même phénomène que pour le golfe de Poitou, la lumière ne se fait pas plus nettement à l'époque romaine. Les géographes grecs et latins ne prononcent d'autres noms que ceux du Canentèle, la Charente, fleuve auquel nous nous proposons de consacrer un examen... [Lire la suite]
16 mai 2019

L'île de Ré, avant-garde de l'Aunis et du Poitou contre les Vikings - L'érection en commune par les SIRES DE MAULÉON

Au XIIe et XIIIe siècle la seigneurie de l'Ile de Ré appartint à de puissants seigneurs, les sires de Mauléon, dont l'un d'eux, Savary, fut un des personnages de son époque qui eurent le plus d'influence dans les guerres entre la France et l'Angleterre. Les Mauléon furent les fondateurs de la grande abbaye de l'Ile de Ré, qui exerça, grâce à eux, des pouvoirs seigneuriaux sur une grande partie de l'île pendant plusieurs siècles et à laquelle ils donnèrent de nombreuses chartes de privilèges. Ils fondèrent également des forteresses... [Lire la suite]

12 mai 2019

Découverte : île de Ré, un navire Corsaire ou pirate de la fin du XVIIIe siècle refait surface

Île de Ré : le mystère de l'épave du XVIIIe siècle Un navire de la fin XVIIIe, à la fois marchand et corsaire ?  Mais les éléments en la possession de l'Aremparef permettent déjà de dresser un "portrait robot" plus précis du bateau. Il s'agirait d'un navire marchand, de la fin du XVIIIe siècle, certainement français qui faisait probablement du commerce transatlantique, entre La Rochelle, son port d'attache, le Canada, et les Antilles ou le Brésil. Le nombre de canons à bord permettrait de dire qu'il s'agissait peut... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 10:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 décembre 2018

Carte Marine des Côtes de l'Aunis, du Brouageais, du Bas Poitou et des Iles de Ré, d'Oléron, d'Aix, Dieu et Madame (1757)

 (Carte Marine des Côtes de l'Aunis, du Brouageais, du Bas Poitou et des Iles de Ré, d'Oléron, d'Aix, Dieu et Madame 1757) Description du Gouvernement d’Aunis Ce gouvernement contient deux Pays, l’Aunis et le Brouageais. La Rochelle est la capitale de l’Aunis. Elle a un port sur l’océan fort fréquenté des Marchands François, Anglois, Hollandoi, Allemands, Suedois, Danois, qui viennent chercher du sel, des eaux de vie et du vin. Cette Ville n’est pas grande, mais elle est bien bâtie et l’une des plus belles et des plus... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 14:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
03 octobre 2018

Péronnelle de Thouars, Vicomtesse de Thouars, comtesse de Benon, dame de Tiffauges, de Talmont....

Vicomtesse de Thouars, comtesse de Benon, dame de Tiffauges, de Talmont, de l’Ile de Ré, de Châtelaillon et de Marans. 1370-1397 I Louis Ier de Thouars épouse en 1330 Jeanne de Dreux, fille de Jean de Dreux et de Perronnelle de Sully. Les Vicomtes de Thouars sont puissants dans les pays d'Herbauge et de Tiffauges. A la mort du vicomte Louis, aucun héritier mâle ne restait à la vicomté de Thouars; il avait perdu ses deux fils : Johan, l'ainé: était mort en bas âge ; le cadet, Simon, était mort en 1365, blessé dans un... [Lire la suite]
22 juillet 2018

les sièges de Ré et La Rochelle, digue de Richelieu

De 1625 à 1627, des troupes françaises résistèrent dans la citadelle de Saint-Martin aux assauts des Anglais débarqués sur l'île de Ré pour venir en aide aux protestants retranchés dans La Rochelle. En 1628, Louis XIII fit venir de Lorraine Jacques Callot pour faire connaître ces faits d'armes par la gravure. L'artiste se rendit sur place et s'informa précisément sur les actions et leurs localisations ; les croquis et les annotations du verso en témoignent, et D. Ternois a établi qu'ils indiquent les positions le 8 novembre 1627. ... [Lire la suite]