01 août 2020

Pierre Monnereau et le Prieuré du Brouzils dans la forêt de Grasla au fond du bocage vendéen.

D'après l'étymologie communément reçue, Brouzils signifie broussailles et, à cette époque, la dénomination était juste sous plus d'un rapport. S'appuyant d'un côté à la forêt de Grasla, qui étendait sa masse d'ombre et de verdure sur la contrée (1),  les Brouzils formaient en quelque sorte le fond du bocage vendéen. Aux alentours du bourg, c'étaient des terrains couverts d'un fouillis d'arbustes, de ronces et d'ajoncs, en un mot les broussailles des abords de la forêt. En s'éloignant un peu, on se trouvait au milieu de vastes... [Lire la suite]

01 août 2020

Les opérations de la colonne des généraux Ferrand et Huché (Guerre de Vendée 1794)

On a beaucoup écrit sur les méfaits, "présumés" selon certains, des troupes républicaines en Vendée durant la Révolution et en 1994, un désormais vieux professeur d’histoire parisien, M. Jean-Clément Martin, rappelait que les éventuels massacres y ayant été perpétrés "ne furent tenus - faut-il le rappeler - que par des terroristes urbains dans l’hiver 1793-1794 et par des colonnes infernales dans le printemps 1794 . Il ajoutait que les comportements que ces troupes ont pu avoir, avant ou après cette période, ne sont à considérer... [Lire la suite]
23 juillet 2020

Armand Emmanuel du Plessis, comte de Chinon, duc de Fronsac, duc de Richelieu sous la Révolution

Le duc Armand-Emmanuel du Plessis de Richelieu  avait reçu la terre de Richelieu par son contrat de mariage de l'année 1782. A la mort du maréchal, son père, en 1791, il entra en pleine possession de tous ses droits; mais la situation était compliquée par suite des substitutions et du douaire de la maréchale. Les trois enfants acceptèrent l'héritage sous bénéfice d'inventaire, ainsi d'ailleurs que l'avait fait jadis leur père. Le duc reçut comme tuteur et curateur, Nicolas Dujardin, homme de loi, et Mlle Marie de Gallifet fut... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
22 juillet 2020

La « Marie-Jeanne» HISTOIRE D'UN CANON DE LA GUERRE DE VENDEE

C'est l'un des canons du Cardinal de Richelieu, dont trois sont donnés au comte de Sault, successeur de Duplessis-Mornay au Gouvernement de Saumur. Pendant de longues années, ces canons restent oubliés dans l'arsenal du château, jusqu'au jour où Louis XV en fait don à la Compagnie des Vétérans de l'Armée de Hanovre qui y tenaient garnison, en souvenir de leurs exploits (P. Ratouis, 1875). Au début de la Révolution, M. Dupetit-Thouars les retrouve, lorsqu'il est question d'organiser la Garde nationale et, le 20 août 1789, lors de la... [Lire la suite]
22 juillet 2020

Château du Plessis Bourré - Honoré Charles Michel Joseph REILLE, comte de l’empire (1775-1860 Time Travel)

Le château du Plessis demeura dans la même famille, descendant de Jean Bourré jusqu’en 1751, où il est acheté par la famille de Ruillé. Malheureusement, un des précédents propriétaires a échangé contre des portraits de famille qu'un peintre devait faire avec plus ou moins de succès, les deux charmants vitraux à couleur jaune et à petits sujets, qui ornaient la chapelle du manoir. L'un représentait Jean Bourré, l'autre la châtelaine sa femme. Au nombre des précédents propriétaires, on doit signaler avec douleur Jean-Guillaume de La... [Lire la suite]
29 février 2020

Château féodal de Sigournais brulé par passage des colonnes infernales du général Beffroy (15 septembre 1793)

Le logis comporte deux ailes en équerre, dont l'une a été incendiée ainsi que le bourg  suite au passage des colonnes infernales du général Beffroy commandant de la division de Luçon, successeur de Tuncq après la défaite de Chantonnay le 8 septembre 1793. Le généralissime des Vendéens dans l'expédition d'outre-Loire, Larochejaquelein, avait été séparé de son armée devant Ancenis, avec trois autres chefs, Stofflet, Debaugé et de Langerie. Ils n'avaient avec eux qu'une vingtaine de soldats. Ils pénétrèrent jusqu'à Châtillon, où... [Lire la suite]

26 février 2020

Guerres de Vendée : Les colonnes infernales au château du Parc-Soubise (Time Travel 31 janvier 1794)

Le château du Parc-Soubise, situé dans la commune de Mouchamps, est un des lieux historiques de la Vendée. Ce fut là que naquit, le 22 mars 1554, et que mourut, le 26 octobre 1631, la fameuse calviniste Catherine de Parthenay, dame de Rohan-Soubise, celle que les huguenots bas-poitevins appelaient la grande Catherine. Fille de Jean de Parthenay l'Archevêque, successivement mariée à deux chefs protestants et deux fois veuve, la rigide douairière de Rohan- Soubise est doublement célèbre, d'abord comme femme de Lettres, et ensuite... [Lire la suite]
19 février 2020

Fontenay le Comte, Place BELLIARD (Augustin-Daniel, comte de Plock), général de division, pair de France.

BELLIARD (Augustin-Daniel, comte de Plock), général de division, pair de France, ambassadeur à Vienne et à Bruxelles, grand cordon de la Légion d'honneur, est né à Fontenay-le-Comte, le 15 mai 1769, fils du procureur ès cour royale de Fontenay. Une des causes qui lui fit embrasser la carrière militaire fut le premier soulèvement de la Vendée. (Guerres de Vendée) A vingt-deux ans, il fut élu capitaine d'un bataillon formé par la ville de Fontenay. — Il occupait déjà un grade supérieur dans l'armée de Dumouriez lors de la défection... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 20:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
10 février 2020

L'Hermenault, Château épiscopal des évêques de Maillezais (Time Travel)

On est peut-être d'accord sur l'étymologie de l'Hermenault. Cette dénomination vient-elle d'heremus, lieu désert et inculte, d'heremani, hommes pourvus d'un bénéfice, ou est-elle un dérivé de celle d'Ernenoald portée par un abbé mentionné dans la notice d'un jugement rendu le 5 mai 692 par Clovis III, ou d'Hermamvald, empruntée à quelque Franc qui établit sa demeure sur l'emplacement où les abbés de Maillezais élevèrent plus tard leur maison de plaisance 1)? Il serait téméraire d'émettre une opinion définitive. Il nous est plus... [Lire la suite]
07 février 2020

L’histoire de la Vendée - TIME TRAVEL

Toute l’histoire générale de la Vendée s’efface devant ce que les chouans ont appelé « La grande Guerre », et il est difficile de prononcer ce mot de « Vendée » sans qu’aussitôt l’esprit se reporte aux luttes sanglantes de la période révolutionnaire. Nous ne ferons donc qu’esquisser à traits rapides les principaux faits de l’histoire générale, réservant nos plus amples développements pour l’insurrection vendéenne. Qui connaissait la Vendée avant 1793?  Aucune grande tradition, aucun passé. Les invasions, la civilisation... [Lire la suite]