A la découverte des chemins du Poitou secret et mystérieux (2)

Le Poitou recèle de mystères et de légendes méconnus. Méconnu de la plupart des habitants de Poitiers, le chemin de Trainebot cache nombre de secrets et de trésors enfouis.

Placé sur la voie de Tours ou Via Turonensis, Poitiers est un lieu de passage privilégié pour les pèlerins de Saint-Jacques venus du nord de la France et de l'Europe.==>Pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle

À la découverte du Poitou Mystérieux (1) : le chemin de Trainebot à Poitiers

Sur les chemins du Poitou mystérieux : l'énigme de Civaux : Des légendes racontent que furent enterrés là les soldats Francs tués lors de la bataille de Vouillé qui opposa en 507 Clovis aux Wisigoths. Cette nécropole d'époque mérovingienne est exceptionnelle avec au moins 7 000 tombes et couvrait une superficie de plus de 3 hectares.

[SÉRIE 2/5] Sur les chemins du Poitou mystérieux : leveurs de maux et panseurs de secrets

[SÉRIE 3/5] Sur les chemins du Poitou mystérieux : dans les souterrains;  

Sainte Radegonde de Poitiers; la grande goule; Le souterrain refuge de Prinçay.

==>Histoire et légende de Sainte Radegonde, Reine des Francs et abbesse de Poitiers

==> La légende du Chevalier et du dragon dans le Marais Poitevin, Dans le recueil de Beaumesnil le dessin de la Grand'Goule de Poitiers précède immédiatement celui du tombeau au dragon du cimetière de l'hôpital de Niort. Beaumesnil a écrit au-dessus :

[SÉRIE 4/5] Sur les chemins du Poitou mystérieux : étonnants "voyages"

[SÉRIE 5/5] Sur les chemins du Poitou mystérieux : le trésor de Morthemer, il y aurait une vierge en or cachée et non découverte, laissée là par les Anglais durant la guerre de Cent Ans, dans un souterrain.

À la découverte du Poitou mystérieux (2) : les Lourdines

À la découverte du Poitou Mystérieux (3) : la Cour aux Moines des Trois-Moutiers

Cet ensemble troglodyte de plus de mille mètres carrés a été sauvegardé par Jean-Bernard Rousseau. Le mystère sur sa fonction n’est toujours pas levé.

Le fief de Bernazay dépendait de Berrie. Son église Saint-Pierre est citée en 1059. Le seigneur de Bernazay fut l'un des fondateurs de l'abbaye de Fontevraud. Il a fallu attendre la fin du XIV esiècle pour voir apparaître le nom Les Trois-Moutiers. Il y avait trois églises, Saint-Pierre, Saint-Hilaire, Notre-Dame avec chacune leur prieuré, nommé à l'époque moutiers, d'où le nom.

Au Moyen Age, la Cour aux Moines s'appelait la Cour du Maine. Elle a appartenu depuis 1580 à la riche et légendaire famille protestante des Malherbe, puis à la famille Montault des Isles..... https://www.lanouvellerepublique.fr/actu/le-mystere-de-la-cour-aux-moines

 

À la découverte du Poitou Mystérieux (4) : la forêt de Moulière

 

==> Les monuments religieux, militaires et civils du Poitou

==>Poitiers, Hôtel Fumée et les Légendes du Poitou - Mélusine, licorne et le dragon