Qui est François-Athanase de Charette de La Contrie Logis-de-la-Chabotterie (1)

Beaucoup ne l'ont jamais vu et savent seulement qu'il appartient à une famille de gentilshommes bretons (6), qu'il a quitté le service (7) depuis trois ans et qu'il s'est marié avec la veuve d'un de ses cousins, la dame de Fonteclose (8).

L'ancien officier de marine ne donne point toujours l’exemple de la fidélité conjugale, cédant à des caprices d'occasion, courant les assemblées et les noces, trinquant avec les gars, dansant avec les filles.

Le plus souvent, il vit sur sa terre de Fonteclose, où il chasse avec frénésie, admiré des braconniers eux-mêmes pour son endurance et son adresse.

Sa physionomie semblait le reflet de cette singulière existence. Dans les réunions joyeuses qu'il affectionnait, son visage maigre, encadré de favoris blonds, taillés court selon la mode de l'époque, était éclairé par des yeux bleus un peu enfoncés et d'une expression enjouée et malicieuse. La bouche grande et bien garnie souriait et dissimulait la lourdeur du bas du visage. Au contraire, lorsqu'il se croyait seul, les traits de Charette revêtaient une énergie presque cruelle, les yeux brillaient avec intensité, la bouche se resserrait, le menton s'accusait plus lourd et plus carré, le front large et découvert restait superbe de fierté et de volonté.

Bien qu'il n'en parlât jamais, on n'ignorait point son émigration. Le bruit avait couru que, mal accueilli par la maladroite coterie de Coblentz, le chevalier était rentré à Paris, qu'il avait défendu les Tuileries dans la funeste journée du 10 août 1792, aux côtés de MM. d'Autichamp et de la Rochejaquelein. Ceux qui connaissaient son adresse de tireur affirmaient qu'il avait dû abattre plus d'un Marseillais ...

C'est cette légende de soldat intrépide, de chasseur épris de tous les affûts, qui le désigne pour prendre le commandement.

Qui est François-Athanase de Charette de La Contrie Logis-de-la-Chabotterie (2)

 

Scénographie sur les pas de Charette et la Guerre de Vendée au logis de la Chabotterie

 

L'espace interactif Charette

Cet espace vous présente grâce à une approche totalement renouvelée et sous des éclairages scientifiques nouveaux, les origines de la famille Charette, le contexte historique en 1793 et les raisons qui ont poussé les Vendéens à se soulever, les principaux chefs, l'organisation des armées en présence, les grandes étapes de la guerre, jusqu'à l'arrestation du général Charette et son exécution.

http://www.sitesculturels.vendee.fr

 

François Athanase Charette de La Contrie, officier de Marine Royale<==.... ....==> Guerre de Vendée, Tableau d' un chef de Guerre pas comme les autres. Histoire du Général Charette

 


 

(6) La famille Charette était fort ancienne et des plus considérées en Bretagne. D'après les preuves présentées devant le grand maître de Malte, elle remontait à l'un des compagnons de Philippe Auguste en Terre-Sainte. Au XIIIe siècle, Guyon Charette fut créé sénéchal du comté de Nantes; cette charge resta dans la famille jusqu'en 1742, comme l'attestent les registres de la commune de Nantes. Lors de la réformation de la noblesse de Bretagne, en 1670, les diverses branches de la famille Charette furent maintenues nobles. L'oncle même du général vendéen, M. Charette de la Gascherie, conseiller au Parlement de Bretagne, fut créé par le roi Louis XVI marquis de Charette, en raison de sa courageuse attitude dans l'affaire La Chalotais. (V. Le Bouvier-Desmortiers, Réfutation des calomnies contre le général Charette. Paris, 1800, 2 vol. in-8a. - V. aussi l'intéressant ouvrage du comte Alexandre de Monti de Rezé, Documents généalogiques sur la Maison de Charette. Nantes, Grimaud, édit.)

Le père de François-Athanase était capitaine d'infanterie, en garnison dans le Vivarais, lorsqu'il épousa Mlle de Lagarde de Montjus, d'une bonne famille du pays. De ce mariage naquirent deux fils et une fille.

(7) En 1790.

(8) M'lle Marie-Angélique Josnet de la Doussetière avait épousé en premières noces M. Charette de Boisfoucault, qu'on appelait aussi Charette du Moulin, qui mourut en 1786. De ce premier mariage était née une fille, qui devait épouser en 1797 M. de Sapinaud, le général vendéen de l'armée du Centre.

François-Athanase épousa en 1790 Mme de Boisfoucault, qui était un peu plus âgée que lui et dont il n'eut qu'un enfant mort en bas âge.

 

==> Les petits ponts de pierre de la voie romaine du Port la Claye (Charette – 1795 Bataille de Saint-Cyr-en-Talmondais)

==> Arrestation d’Athanase CHARRETTE ; de la CHABOTTERIE au PUY DU FOU (1793..1911… Voyage Virtuel dans le temps)