30 octobre 2022

LA VENDÉE CONTRE-RÉVOLUTIONNAIRE - COLLECTION BENJAMIN FILLON

Le savant archéologue Benjamin Fillon, mort au mois de mai 1881, avait réuni dans son château de Saint-Cyr-en-Valmondais les autographes les plus précieux. Depuis trois ans, Etienne Charavay, l'expert le plus autorisé en pareille matière, accumule ventes sur ventes pour liquider cette remarquable collection où tous ceux qui avaient un nom dans le passé figuraient par une lettre ou par une signature. Cinq ventes successives ont déjà produit plus de deux cent mille francs. Hier avait lieu la sixième et dernière vacation et ce n'était... [Lire la suite]

28 juin 2022

LE CHATEAU ET LES SEIGNEURS DE LA GARNACHE - MAISON DE ROHAN

Le château et la ville de la Garnache étaient situés à quatre ou cinq lieues de la mer. Le géographe Nicolas Tassin les a dessinés dans ses Plans et profils des villes et lieux considérables de France. On y voit que l'un et l'autre étaient entourés d'une même enceinte. Le château avait, de plus, son enceinte particulière inscrite dans la première, et était fortifié de tours et de courtines. Du côté de l'ouest, ses murs étaient baignés par un fossé qui faisait aussi le tour de la ville ; du côté opposé, l'enceinte plongeait dans un... [Lire la suite]
15 mai 2022

Charette à Legé. — Le grand combat de Palluau 15 mai 1793 - Le poison de la Révolution

Le 5 mai 1793, la ville de Legé est prise par quatre colonnes républicaines: celle de Beysser partie de Machecoul, celle de Boulard partie de Palluau, celle de Baudry d'Asson partie de Challans et celle de Laborie partie de Saint-Colombin. Les républicains ne rencontrent presque aucune résistance et se replient ensuite sur leurs cantonnements initiaux, ne laissant à Legé qu'une petite garnison de 320 hommes sous les ordres du chef de brigade Prat. Mais le 7 mai, la colonne de Laborie, de retour à Saint-Colombin, est écrasée par... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 21:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 février 2022

Bonaparte, général de brigade, Note sur les opérations militaires exécutées à Paris, pendant le mois d'Octobre 1795

Le 13 vendémiaire (5 octobre) à 5 heures du matin, le Représentant du peuple Baras fut nommé commendant en chef de l'armée de l'intérieur. Le général Bonaparte fut nommé pour commender en second. - L'artillerie de position étoit encore au camp des Sablons gardée seulement par 150 hommes; le reste étoit à Marly avec 200 hommes. Le dépôt de Meudon étoit sans aucune garde. Il n'y avoit aux Feuillans que quelques pièces de 4 sans canoniers et seulement 80 mille cartouches. Les magasins des vivres étoient disséminés dans Paris. Dans... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 12:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
07 septembre 2021

En 1828, Marie-Caroline de Bourbon-Sicile, duchesse de Berry, entame un voyage en Vendée

Marie-Caroline, duchesse de Berry, entame en 1828 un voyage destiné à « ranimer les fidélités à la Couronne » et qui la mène du 1er au 11 juillet en Vendée. Jusqu'à ce moment, l'illustre voyeuse avait suivi les grandes routes, et n'avait Visité que des villes de facile abord …..mais à dater du 1er juillet 1828, à date de son en­trée dans Je Bocage, Madame s'était faite Vendéenne. Les mauvais chemins, les dis­tances sans relais, les obstacles ne l'arrête­ront plus; vêtue d'une amazone verte, coif­fée d'un feutre gris, et... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
07 août 2021

Athanase Charles Marie de Charette sur les chemins creux des Batailles Patay - Loigny

Après l'occupation de Rome par les troupes piémontaises (septembre 1870), Charette embarque pour Marseille avec ses troupes. Il négocia avec Gambetta l'emploi des Zouaves français au service de la France contre l'Allemagne et fut autorisé à les organiser sous le nom de Légion des volontaires de l'Ouest, corps remarquablement discipliné qui fut attaché au 17e corps d'armée, et se battit « bravement » avec elle aux batailles de Patay et de Loigny (2 décembre), où il fut grièvement blessé, fait prisonnier, mais s'évada. C'est lors de... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 16:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 février 2021

RAPPORT de Faurès, vice-président de la commission militaire, à Fontenay-le-Peuple, par Lequinio, représentant du peuple.

RAPPORT de Faurès, gendarme national de la commune de Xantes, créé vice-président de la commission militaire, à Fontenay-le-Peuple, par Lequinio, représentant du peuple. En peu de mots, voici mon opinion sur la guerre de la Vendée et sur la non destruction des rebelles. Depuis environ cinq mois, personne n'ignore que ce malheureux pays ayant été le théâtre de la plus atroce des guerres, depuis l'an dernier, les patriotes de l'un et l'autre sexe des communes insurgées furent obligés de se réfugier, soit aux Sables, soit à Luçon,... [Lire la suite]
10 février 2021

10 février 1794 combat Saint Colombin (ou bataille de Pont-James), de Charette, Joly et Savin contre Duquesnoy

Le 10 février, Turreau ordonne au général Duquesnoy de se mettre à la poursuite des Vendéens avec sa colonne infernale. Après s'être emparés de Legé, les Vendéens commandés par Charette et Sapinaud gagnent Saint-Philbert-de-Grand-Lieu avec l'intention d'attaquer Machecoul, le lendemain. Cependant au matin, le 10 février, ils sont informés que les Républicains ravagent le bourg de La Limouzinière et ses environs. A une demi-lieue du pont des Noyer. Entre St Philbert de Grand-Lieu et la Rocheserviere; Duquesnoy rencontre l’armée de... [Lire la suite]
09 février 2021

À Rochefort, les représentants Lequinio et Laignelot instaurent en octobre 1793 un tribunal révolutionnaire

Avant la Révolution, « la douceur de vivre » entretenait à Rochefort la facilité des relations et l'aménité des moeurs.  Un des plus grands ingénieurs de la Monarchie, Toufaire, qui, de 1784 à 1789, séjourna dans la cité de Colbert pour y construire le plus fastueux hôpital peut-être de l'ancienne France, a laissé sur la société rochefortaise d'alors des notes où se révèle un monde exquis, que ne brûlent ni nos fièvres, ni nos haines. Dès le lendemain de la mort du Roi, la Convention le charge d'aller républicaniser... [Lire la suite]
02 février 2021

2 et 3 février 1794, Les trois batailles de Chauché ; Charles Sapinaud de La Rairie, Charette et Grignon.

Fuyant les colonnes d'Haxo, Charette est de nouveau attaqué par Joba avec 1 500 hommes et est battu à deux reprises à Saint-Fulgent le 9 janvier et aux Brouzils trois jours plus tard. Légèrement blessé par une balle à l'épaule et n'ayant plus que 400 à 1 000 hommes, il se cache fin janvier au couvent du Val de Morière, à Touvois. Plusieurs fois Charette et les officiers de son état-major vinrent se faire soigner chez les religieuses du Val-Morière. La division du général Grignon occupe alors Saint-Fulgent et Les Essarts. Rescapé... [Lire la suite]