10 février 2021

10 février 1794 combat Saint Colombin (ou bataille de Pont-James), de Charette, Joly et Savin contre Duquesnoy

Le 10 février, Turreau ordonne au général Duquesnoy de se mettre à la poursuite des Vendéens avec sa colonne infernale. Après s'être emparés de Legé, les Vendéens commandés par Charette et Sapinaud gagnent Saint-Philbert-de-Grand-Lieu avec l'intention d'attaquer Machecoul, le lendemain. Cependant au matin, le 10 février, ils sont informés que les Républicains ravagent le bourg de La Limouzinière et ses environs. A une demi-lieue du pont des Noyer. Entre St Philbert de Grand-Lieu et la Rocheserviere; Duquesnoy rencontre l’armée de... [Lire la suite]

22 janvier 2021

Le 22 janvier 1794, deux colonnes infernales commandées par Étienne Cordellier et Joseph Crouzat partent de Brissac.

Le général, Cordelier avait annoncé, le 20, au général en chef, son arrivée à Brissac ou il avait trouvé le général Crouzat et sa troupe en assez bon ordre. Je compte, ajoutai-il, partir d’ici le 22, si tu ne me donnes pas l’ordre contraire. La force effective de ma division est de trois mille huit cent treize hommes, dont mille huit cent soixante-dix suelement présens sous les armes.” Le lendemain il écrivit à Turreau:  “ Je m’empresse de t’informer que deux mille hommes faisant partie des troupes venues du Nord à l’armée... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 22:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 janvier 2021

Vieux château de MORTAGNE pendant la Guerre de Vendée - Louis Sapinaud de La Verrie

Le 11 mars le tocsin sonnait un peu partout au clocher des églises du bocage. 12 mars 1793, soulèvement de Saint Florent le Vieil. 14 mars, le chevalier Louis Sapinaud de la Verrie, 1er chef de division de l'Armée du Centre, bat les garnisons de Tiffauges et des Herbiers et leur enlève 3 pièces de canon ; il établit son quartier général à l'Herbergement de l'Oie.  Mortagne, ville républicaine, est prise par Sapinaud de Boishuguet.Elle devient siège de l’artillerie vendéenne dirigée par MARIGNY, rassemblée sur la place du... [Lire la suite]
01 août 2020

Les opérations de la colonne des généraux Ferrand et Huché (Guerre de Vendée 1794)

On a beaucoup écrit sur les méfaits, "présumés" selon certains, des troupes républicaines en Vendée durant la Révolution et en 1994, un désormais vieux professeur d’histoire parisien, M. Jean-Clément Martin, rappelait que les éventuels massacres y ayant été perpétrés "ne furent tenus - faut-il le rappeler - que par des terroristes urbains dans l’hiver 1793-1794 et par des colonnes infernales dans le printemps 1794 . Il ajoutait que les comportements que ces troupes ont pu avoir, avant ou après cette période, ne sont à considérer que... [Lire la suite]
29 février 2020

Château féodal de Sigournais brulé par passage des colonnes infernales du général Beffroy (15 septembre 1793)

Le logis comporte deux ailes en équerre, dont l'une a été incendiée ainsi que le bourg  suite au passage des colonnes infernales du général Beffroy commandant de la division de Luçon, successeur de Tuncq après la défaite de Chantonnay le 8 septembre 1793. Le généralissime des Vendéens dans l'expédition d'outre-Loire, Larochejaquelein, avait été séparé de son armée devant Ancenis, avec trois autres chefs, Stofflet, Debaugé et de Langerie. Ils n'avaient avec eux qu'une vingtaine de soldats. Ils pénétrèrent jusqu'à Châtillon, où... [Lire la suite]
06 avril 2018

Ingrandes sur Loire, Révolution Française, Jean Chouan chef de brigands – Guerre de Vendée

L'Anjou appartenait aux pays de grande gabelle, avec l’achat annuel obligatoire d’une quantité de sel pour les habitants. Le village d'Ingrandes, dont la moitié appartenait à la Bretagne, pour sa part exonérée de l'impôt sur le sel, connut de nombreux conflits et des révoltes. Le Grenier à sel d'Ingrandes, installé depuis le XIVe siècle à la frontière, a entraîné une importante activité de contrebande ou « faux saunage ». La situation frontalière est restée en vigueur même après le rattachement de la Bretagne au Royaume, car... [Lire la suite]
29 décembre 2016

1793 Les Chemins de la Mémoire, Puy du Fou - Guerres de Vendée (in memoriam )

Il est 8 heures du soir De chemin creux en chemin creux, les chefs appellent au combat : Cathelineau...La Rochejacquelein...Charette...Stofflet.... Lescure.....     Et la bourrasque de 1793 va déferlée sur ce pays   En accord d’une lugubre désespérance   Ils ont proférés des blasphèmes contre la religion, ils ont proscrits les prêtres légitimes, ils ont indignés les cœurs   Ils sont venus jusqu’au pignon de la ferme, ils ont réquisitionnés les hommes et ont provoqués la révolte     ... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 09:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,