24 mai 2021

Domfront, Argentan en Normandie sous les Plantagenêt- Naissance d'Aliénor d’Angleterre mère de Blanche de Castille

La voie romaine qui part de Bayeux, Augustodurum à la ville de Jublain, Noviodunum, et dont les vestiges subsistent encore, aide à retrouver, par la seule distance que donne la Table de Peutinger pour Aregenuae, la position de ce lieu, que la Table désigne comme capitale, et fixe cette position à Argentan. Plus tard, cette ville fit partie du duché d'Alençon, et avait un château fort dont il ne reste plus que de faibles ruines. Mezeray dit que Henri 1er Beauclerc, après avoir ravagé le comté d'Hiesmes, brûla la petite ville... [Lire la suite]

22 mai 2021

Chinon 1179, Aliénor d’Aquitaine confirme une charte que son fils Richard a accordé au service de Pierre Ruffec de La Rochelle

Dans cette charte, Eleanor déclare au Sénéchal du Poitou Raoul de Faye et à tous les fonctionnaires et fidèles de La Rochelle et de l'Aquitaine que son fils Richard a accordé le service de Pierre de Ruffec, Bourgeois de La Rochelle, à l'église et au monastère de Fontevraud, libre de devoirs militaires et séculiers impôts, mais dû à Poitevin un paiement annuel de 100 shillings aux religieuses. A. regina Angliae et ducissa Aquitaniae et Normanniae, et comilissa Andegaviae, senescallo Pictavensi et omnibus prœpositis, baillivis,... [Lire la suite]
16 mai 2021

En 1174, poursuivant son fils Richard, Henri II Plantagenêt met le siège à Saintes endommageant l'église Saint Pierre

Henri le jeune est adoubé en 1173 par le chevalier Guillaume le Maréchal avant de se réfugié auprès du Roi Louis VII. Il entre alors en rébellion contre son père et entraine facilement à lui ses deux frères Richard et Geoffroy. En septembre après l'arrestation de sa mère, Richard prend la tête de la rébellion  en Aquitaine. Aussi le fils d'Aliénor, Richard d'Aquitaine, trouva-t-il de zélés partisans dans la Saintonge du sud. Toutefois les barons de cette contrée n'avaient pas cessé de voir en lui un Angevin, bien que le sang... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 16:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
13 mai 2021

ROSE MONDE Clifford et Aliénor d'Aquitaine, Anecdote Anglaise, historique, galante et tragique. (1140-1176)

La belle Rosemonde (suivant les Historiens Anglais av. 1140-1176), fille du Mylord Clifford, fut de toutes les Maîtresses de Henri II, Roi d'Angleterre (1), celle qu'il aima le plus, et qui excita le plus la jalousie de son épouse (2). Aliénor cette fière Princesse, avait, à cette époque, cinquante ans, des grossesses fréquentes, de fréquents voyages, tels surtout qu'on les faisait en ce temps-là, n'aident pas à la conservation de la beauté. Eléonore ne pouvait souffrir que le Roi, beaucoup plus jeune qu'elle, eût des galanteries... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 09:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
10 mai 2021

Limoges, Fortifications sous les Plantagenêt (XIIe - XIIIe siècles)

Les murailles qui furent construites pour ceindre le Château, furent fortifiées de distance en distance par des tours; on en comptait 23, outre celles qui accompagnaient les portes ; leurs parements de face étaient en pierre de taille  presque toutes étaient couronnées de créneaux, et il y avait plusieurs canonnières à chacune. L'enceinte de la ville comprenait l'abbaye de saint Martial, et son cimetière jusqu'au Pont-Hérisson, joignant l'hôpital Saint-Martial, aujourd'hui l'Hôtel-des-Monnaies, delà au portail Imbert, où... [Lire la suite]
09 mai 2021

Richard Cœur de Lion et le couronnement des ducs d'Aquitaine à Limoges.

Voici quel était le cérémonial en usage, depuis l'origine même de cette souveraineté extraite suivant des chroniques manuscrites terminées vers l'an 1650, dont l'auteur anonyme avait transcrit de manuscrits plus anciens tout ce qui concernait les cérémonies religieuses du couronnement des ducs d'Aquitaine à Limoges; il avait traduit, du latin en français de l'époque, les diverses oraisons prononcées par l'évêque. Nous croyons devoir les conserver, tant parce qu'elles éclaircissent le sens mystérieux de certains détails de cette... [Lire la suite]

16 avril 2021

Raoul de Châtellerault, Baron de Faye-la-Vineuse, oncle et protecteur d’Aliénor, Sénéchal d’Aquitaine

Aymeric 1er de Châtellerault et Maubergeonne de l’Ile Bouchard -          Hugues, succèda à son père comme vicomte de Châtellerault -         Raoul de Châtellerault qui suit, Radulfus Faia Faya, senescallus tunc temporis in Santonia -          Aenor ( c. 1103 - mars 1130), qui épousa Guillaume X, duc d'Aquitaine. Elle était la mère de la duchesse Aliénor, de Petronille et de Guillaume Aigret, mort à... [Lire la suite]
13 avril 2021

1838 - Regards sur le passé - Les Plantagenets à Fontevraud et à Rouen

Deux des fils de Henri II Plantagenet eurent leur effigie funéraire dans la Cathédrale de Rouen. L'un, Henri le Jeune, appelé quelquefois Court-Mantel, fils de Henri II et de l'Impératrice Mathilde, mourut avant son père. Né en 1155, il avait, en qualité de roi associé, gouverné par procuration la Normandie de 1170 jusqu'à sa mort, survenue en 1183 (1).   Il était tombé malade dans le Quercy. Raymond V, comte de Toulouse, Eudes, duc de Bourgogne, Bertrand, évêque d'Agen, venant vers lui avec l'intention de le réconcilier... [Lire la suite]
10 avril 2021

1224 trêve de Montreuil Bellay d’ Aimery VII vicomte de Thouars, accordée à Louis VIII le Lion, roi des Français

Aimery VII vicomte de Thouars, né vers 1152. Il est le fils aîné de Geoffroy IV et de Denise de Lusignan, fille d'Hugues VII le Brun et de Sarrazine de Lezay. . Il fut sénéchal de l'Anjou, puis sénéchal du Poitou. Il est fait mention de ce vicomte dans l’origine des Poitevins (chap32), et dans le cartulaire de Saint Laon de Thouars. Il est le 18e vicomte de Thouars, de 1173 à 1226. Si nous feuilletons l’histoire de nos pays, nous voyons qu’en 1182, le vicomte de Thouars Aimery VII, prit parti pour Richard Cœur de Lion, alors que... [Lire la suite]
20 mars 2021

Notre-Dame du Chevalier Béhuard sur une île de la Loire (Maine-et-Loire)

Plusieurs auteurs se sont évertués à discuter sur l'étymologie de Béhuard ; mais dès lors qu'aucune de leurs données ne parait certaine, il serait puéril de s'y arrêter. Faisons donc grâce au lecteur de ces élucubrations plus ou moins fictives ; passons à côté du pays des légendes pour entrer en plein dans le domaine de l'histoire. La suite du récit indiquera d'ailleurs l'opinion la plus probable. Que la dévotion à Notre-Dame de Béhuard remonte au temps de saint Maurille, évêque d'Angers, vers la fin du IVe siècle, c'est ce qu'il... [Lire la suite]