01 janvier 2020

Conséquences de la mort d'Arthur Plantagenêt

La mort d'Arthur, quelle qu'en eût été la cause, fit grand bruit, surtout en Bretagne, où elle fut regardée comme une calamité nationale. La même ardeur d'imagination qui avait fait croire aux Bretons que leur destinée future était liée à celle de cet enfant, les jeta dans une affection exagérée pour le roi de France, parce qu'il était l'ennemi du meurtrier d'Arthur. C'est à lui qu'ils en appelaient pour demander vengeance, promettant de l'aider de tous leurs moyens dans ce qu'il entreprendrait contre le roi d'Angleterre. Jamais le... [Lire la suite]

21 décembre 2019

Poitiers : Histoire de l’église Saint-Hilaire-le-Grand reconstruite avec des subsides accordés par Clovis.

Le Temple ou Baptistère Saint-Jean, où saint Hilaire, dut recevoir le baptême, et où, probablement aussi, saint Haire baptisa son disciple saint Martin, la plus ancienne église de Poitiers est celle de Saint-Hilaire-le-Grand, située au sud-ouest de la ville, presque au bord du plateau escarpé qui domine la vallée de la Boivre et la ligne de la voie ferrée. En cet endroit, dans la seconde moitié du IVe siècle, le vaillant évêque des Gaules, à son retour de Phrygie, éleva lui-même un modeste oratoire, qu'il dédia à deux généreux... [Lire la suite]
05 novembre 2019

Généalogie des Seigneurs de Mauléon

Cette famille descend par mâles d'Haton ou Natonis, deuxième fils d'Eudes, duc d'Aquitaine. Hunolt duc d'Aquitaine (tige des rois de Navarre et dont descendent les Aranda et les d'Esclignac) son frère, lui fit arracher les yeux en 745.  L'on sait que ce duc Eudes était fils de Boggis, lequel l'était de Caribert, roi de Toulouse et d'Aquitaine et que ce roi Caribert était le deuxième fils de Clotaire II; roi de France et frère de Dagobert. Cette origine est constatée par tous les auteurs contemporains des premiers rois de la... [Lire la suite]
29 octobre 2019

Des ponts de la Gaule franque depuis la chute de l'Empire romain jusqu'à la fin du VIIIe siècle

Sur la fin du Ve siècle, la puissance romaine penchait vers son déclin ; l'étoile des Césars, qui avait projeté de lumineux rayons sur la terre des Gaules, perdait chaque jour de son éclat avant de disparaître pour faire place à un astre nouveau. Les Francs victorieux allaient essayer de relever le sceptre d'Occident que les mains débiles des derniers successeurs d'Auguste n'avaient plus la force de porter. Aux prises avec les difficultés matérielles de la conquête et avec les obstacles politiques et religieux qui se dressaient... [Lire la suite]
24 octobre 2019

Le palais des Comtes de Poitou-ducs, l’une des architectures emblématique du Moyen Âge de Poitiers

Ce vaste monument est situé sur le point culminant du plateau où s'étage la ville de Poitiers. Le voyageur qui arrive de la gare doit gravir d'abord la voie d'accession, puis la rue Boncenne, qui porte le nom d'un éminent avocat et jurisconsulte de Poitiers, mort en 1840. Il longe ensuite à gauche, l'Hôtel du Palais, où apparaissent en cariatides les bustes de plusieurs hommes célèbres du Poitou, et arrive en face d'un haut et large escalier de granit, que domine un péristyle grec à fronton triangulaire : c'est le Palais de... [Lire la suite]
30 septembre 2019

Histoire de Nieul-sur-l'Autize et de l’abbaye royale Saint Vincent dans le Bas Poitou

Abbatia Sancti Vincentii de Niolio super Altisiam, Ordinis Sancti Augustini prioratus Sancti Vincentii de Niolio super Altisiam; Niolium; Nioeil; Nioeuil; Nieuil-sur-l'Autise. L’origine du nom de Nieul remonte à l’époque gauloise : « Novioialos » qui est composé de novio (nouveau) et ialo (endroit) sur la rivière de l’Autize Le onzième siècle a été parmi les périodes religieuses l'une des plus remarquables sous le rapport de l'art. De tous côtés on érige des monastères, partout on bâtit des églises. « Dans tout... [Lire la suite]

28 septembre 2019

Abbaye Saint-Jean de Montierneuf de Poitiers fondée au 11e siècle par Guy-Geoffroy-Guillaume comte de Poitou et duc d’Aquitaine

L'église abbatiale Saint-Jean-de-Montierneuf à Poitiers a été fondée, au 11e siècle, par Guy-Geoffroy-Guillaume. D'une grande qualité architecturale, l'édifice est entièrement construit en pierre de taille et ce pour la première fois en Poitou. Au nord de Poitiers, près du boulevard Chasseigne, et englobée en partie dans les dépendances du quartier d'artillerie Dalesmes, s'élève l'église paroissiale de Montierneuf. A ne considérer que son clocher aux trois quarts détruit, sa modeste façade, du XVlle siècle, donnant sur une petite... [Lire la suite]
11 juillet 2019

Historia Francorum Chronique d’Adémar de Chabannes (Ademarus Cabanensis)

Chroniqueur, auteur de la chronique portant dans certains manuscrits le titre "Historia Francorum" ou "Gesta regum Francorum", en 3 livres, et de poèmes. Il se consacre à la rédaction d'une chronique d'Aquitaine, qu'il couple très vite à sa chronique des Francs. Moine de Saint-Martial à Limoges et de Saint-Cybard à Angoulême. Meurt en Terre Sainte.   La Chronique (Historiae ou Chronicon) d’Adémar de Chabannes retrace en trois livres l’histoire des Francs, depuis leur origine troyenne jusqu’à 1027. En fait, c’est une œuvre... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 21:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 mai 2019

An Mil Talmont Saint Hilaire - Les premiers Seigneurs du Poitou contre L’INVASION DES NORMANDS (Les Forteresses de la Mer)

Le Camp antique, carolingien, est cité vers 1020 sous le nom de Talamondum Castrum. Le nom de Talamontus (Charte de 1035), est fourni par le Prieuré de La Roche-sur-Yon. On a beaucoup discuté jusqu'à ce jour, pour savoir si ie nom de Talmond venait de Talus montis, Talus mumli, des deux mots celtiques Tal, qui veut dire élevé, et Mon, courbure de rivière ; du mot grec Tala, qui se traduit par grand, ou enfin de la forme étalée du mont sur lequel a été élevé le premier castrum. Nous n'avons nullement l'intention de descendre dans la... [Lire la suite]
19 décembre 2018

Fouras de la Charente depuis la domination Romaine jusqu’à l’An Mil- Les voies antiques. L’invasion normande

Chapitre V Fouras et l’embouchure de la Charente depuis la domination Romaine jusqu’à l’An Mil, Les voies antiques. L’invasion normande.     Tandis que Saintes, Mediolanum des Santons sani ou liberi, se couvrait d’édifices sous l’administration romaine, avec une amirauté à Marennes ou à Saujon, sur la Seudre, le pagus ou pays des Arixos. Arixos, division correspondant à l’Aulnis, dut conserver les ports de Fouras et de Châtelaillon, avec les grandes rades que l’on pratique encore. De tout temps, l’embouchure de la... [Lire la suite]