16 avril 2020

Histoire généalogique de la maison de Chabot originaire du Bas - Poitou

 On donne en Poitou, et peut-être ailleurs, le nom de chabot à un petit poisson à grosse tête. Est-ce la difformité physique d'un membre de cette maison qui l'a fait comparer à ce poisson, et lui en a fait donner le nom ? Est-ce la possession d'un étang, rivière, cours d'eau quelconque, où ce poisson abondait, qui en a fait désigner ainsi le propriétaire ? Nous ne pouvons le dire; car la raison de ce nom, ou plutôt de ce surnom, qui est devenu le nom de la famille, nous est demeurée aussi inconnue que celle de beaucoup de noms... [Lire la suite]

13 avril 2020

Arrestation lors d’une partie de Chasse de Louis d'Amboise, Vicomte de Thouars, prince de Talmont pour lèse-majesté

PIERRE II, fils d'Ingelger et d'Isabeau , 1373. Il hérita de la vicomte de Thouars en 1397. Il fonda les Cordeliers d'Amboise en 1412; il y fut enterré en 1422. N'ayant pas laissé de postérité, ses biens passèrent à Louis d'Amboise, son neveu, fils d'Ingelger II.   Louis Ier d'Amboise 1426-1469   Vicomte de Thouars, prince de Talmont, comte de Quittes et de Benon, baron de l'Ile-de-Ré, Marans, Mauléon et Montrichard. La vicomté de Thouars, comptait, à elle seule, plus de 3 000 vassaux. C'était la plus importante... [Lire la suite]
04 avril 2020

Histoire de Fontenay le Comte : Les Mauléon, Geoffroy la Grand'dent de Lusignan – Mélusine et l’Hôtel Gobin (de la Sénéchaussée)

Avant que le système féodal pût régulièrement fonctionner, il s'écoula plus de cent années depuis ses débuts, et ce ne fut guère que dans la seconde moitié du Xe siècle qu'il fut en plein exercice, encore reçut-il plus d'une modification par la suite. Son premier résultat fut de fondre en un seul corps les diverses agglomérations de maisons rangées autour de la forteresse, et de faire de Fontenay un tout plus compact, enceint de fossés et de palissades, en dehors desquels se trouva le quartier de l'ancienne église Saint-Pierre, qui... [Lire la suite]
01 avril 2020

Histoire Généalogie des Seigneurs de Mauzé et de Marans

Guillaume BATARD. – Suivant Arcère, la noblesse des anciens seigneurs de Mauzé se perdait dans l'obscurité des temps. (1)  Dom Etiennot dit, avec moins d'emphase, qu'ils descendaient d'un bâtard du duc de Guienne, et que, longtemps possesseurs du château de Mauzé, ils en prirent le nom.(2)  Quel était ce bâtard dont les descendants devaient être puissants en Aunis? Il apparaît pour la première fois en 1047, comme souscripteur du don de l'Ile-de-Vix en bas Poitou (Golfe des Pictons), fait par Agnès, comtesse d'Anjou, à... [Lire la suite]
19 mars 2020

Episode d'Aliénor au château de Mauléon les Chauvigny

Sur la plate-forme, au couchant de l'église de St-Pierre, était autrefois le château Mauléon. Le château féodal de Montléon (Mons léonis, Monte léone, hauteur) est aujourd'hui à peu près disparu. On en aperçoit les vestiges à travers le pâté de maison qui, dès la fin du Moyen-Age, a commencé à couvrir ses ruines, entre la rue Montléon et l'impasse d'Harcourt. Il se composait, d'un quadrilatère restreint de 11 m. 50 sur 8 m. 50 environ. L'ancienne « tour Oger » devenue plus tard « tour de Montléon » était le principal corps de... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 23:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 mars 2020

Les anciens Ponts du THOUET - Airvault et le pont de Vernay.

A un kilomètre en amont d'Airvault, sur la route de Saint-Loup, qui d'ailleurs conduit à la gare d'embranchement, on remarquera un pont jeté sur le Thouet et qui porte le nom de pont de Vernay. Au pont de Soulièvre, on ne trouve aucun vestige de maçonnerie romaine et l'ouvrage actuel, qui date de la fin du XIIIe ou du début du XIVe siècle parait avoir été le premier pont en pierres élevé en ce point. Il a remplacé les ouvrages en bois édifiés en grumes à l'époque gauloise, en charpentes plus tard, qui se sont succédés depuis que... [Lire la suite]

01 mars 2020

Juillet- Aout 1224 - Prise de Niort, Saint Jean-d’Angely et La Rochelle (Louis VIII – Savary de Mauléon)

Peu après et en 1223 Philippe-Auguste venait de mourir (le 14 juillet 1223), et son fils Louis VIII l'avait remplacé sur le trône de France. Sacré le 6 août 1223, avec la reine Blanche qu'il avait épousé 23 ans auparavant. La cérémonie à lieu à la Cathédrale de Reims et est célébrée par l'Archevêque Guillaume de Joinville. C’est pendant le règne de son père que Louis VIII fut Surnommé « le Lion » en remportant sur Jean sans Terre, roi d'Angleterre, la victoire de La Roche-aux-Moines en 1214. Alors ce prince qui jeune, s'était... [Lire la suite]
28 février 2020

Réforme pontificale : le démembrement du diocèse de Poitiers par bulles du pape Jean XXII du 13 août 1317

L’Abbaye Saint-Pierre de Maillezais (Malleacum) fut fondé vers 990, par Guillaume IV Fier-à-Bras, duc d’Aquitaine, et par Emma, son épouse, qui appelèrent, pour l’habiter, des moines de l’abbaye de Saint-Julien de Tours. Elle fut érigée en évêché par une bulle du pape Jean XXII, datée du 13 aout 1317, et son diocèse fut formé au moyen d’un démembrement de celui de Poitiers. Dès son élévation à la papauté, Jean XXII se préoccupa de problèmes administratifs. L'un des aspects de la réforme pontificale fut le démembrement de plusieurs... [Lire la suite]
27 février 2020

Sigournais : Notes d’Histoire Vendéenne et Caractère religieux de la Vendée féodale.

Ce lieu est très ancien. Il s'est appelé Segurniacum ou Segorniacum puis plus tard Segorniaum, Segornyaum et Segorniaum. Ce n'est qu'au XV siècle qu'on voit apparaitre dans des écrits de français le nom de Sigornay qui, en 1643, se transforme en Sigournay. Il ne faut pas confondre Sigournais avec l'ancienne Segora comme semblent l'avoir fait MM. Aillerie et Audé. Celui-ci prétendait en effet que la route romaine conduisant de Nantes à Poitiers passait : 1° Mansio (Secondigny); 2° Caminum (Saint-Pierre-du-Chemin); 3° Segora... [Lire la suite]
16 février 2020

Château de Talmont – Guillaume de Lezay - Guillaume IX- Hugues VII de Lusignan - Louis VII et Aliénor d’Aquitaine (Time Travel)

Guillaume de Lezay, succéda en 1112 (37) à son père Goscelin, comme le prouve la présence, à cette date de son suzerain, Guillaume, comte de Poitiers, venu à Talmont dans le but évident de régler les comptes de la succession. Cependant, malgré nos recherches, nous n'avons pu trouver, de trace de ce baron, avant 1118, époque à laquelle il fut cité, comme témoin dans une charte du prieuré de Fontaines (40). A partir de cette époque seulement les documents deviennent moins rares.   Il en est un entr'autres, traduit du cartulaire... [Lire la suite]