18 septembre 2021

1235 - Charte testamentaire de Béatrix, dame de Machecoul, de Luçon et de la Roche sur Yon aux religieux des Fontenelles

Garsire II de Retz (1105-1160) et son frère Raoul Ier de Retz (1106-1162) partage la seigneurie de Retz : tandis que Garsire et sa descendance continuent de régner sur la seigneurie de Retz, Raoul hérite de la seigneurie de Machecoul en 1160 et prend alors le nom du domaine pour devenir Raoul Ier de Machecoul. Raoul de Machecoul,devenu seul maître de la Roche-sur-Yon et de Machecoul, il les transmit à son fils Bernard vers l'an 1200.   Aanor ou Eléonore de Tonnay, femme de Bernard, eut trois enfants. Raoul, Bernard, Béatrix.... [Lire la suite]

02 février 2021

2 et 3 février 1794, Les trois batailles de Chauché ; Charles Sapinaud de La Rairie, Charette et Grignon.

Fuyant les colonnes d'Haxo, Charette est de nouveau attaqué par Joba avec 1 500 hommes et est battu à deux reprises à Saint-Fulgent le 9 janvier et aux Brouzils trois jours plus tard. Légèrement blessé par une balle à l'épaule et n'ayant plus que 400 à 1 000 hommes, il se cache fin janvier au couvent du Val de Morière, à Touvois. Plusieurs fois Charette et les officiers de son état-major vinrent se faire soigner chez les religieuses du Val-Morière. La division du général Grignon occupe alors Saint-Fulgent et Les Essarts. Rescapé... [Lire la suite]
23 novembre 2020

Origine du Bourg-sous-la-Roche-sur-Yon

A peine les moines étaient-ils assis dans leur nouveau prieuré, qu'ils devinrent l'objet de générosités nouvelles. Bernard de la Roche, seigneur du lieu, voulant pourvoir à son salut et à celui de ses parents, confirma la donation précédente, et y ajouta de sa part l'église de St-Hilaire, bâtie en dehors de la Roche (de foris Rocha), avec toute la paroisse, la faculté d'y établir un cimetière, et le droit de bâtir un bourg où et quand ils le jugeraient à propos.  C'est l'origine du Bourg-sous-la-Roche (1).  De plus, il... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 09:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
19 octobre 2020

Le Bois Sacré du Petit Luc et Les mottes féodales où coule aux pieds la Boulogne (Historial de la Vendée vues du ciel 360°)

La Boulogne, La longueur de son cours est de 81,6 km.  Elle prend sa source en Vendée, sur la commune de Saint-Martin-des-Noyers, trace son cours à la limite des communes des Essarts et de La Merlatière, puis remonte vers le nord. Elle arrose notamment les communes de Boulogne, Les Lucs-sur-Boulogne et Rocheservière en Vendée, puis entre en Loire-Atlantique, où elle arrose Corcoué-sur-Logne, Saint-Colomban et Saint-Philbert-de-Grand-Lieu, avant de se jeter dans le lac de Grand-Lieu. Avant le bourg de Saint-Philbert, elle... [Lire la suite]
01 août 2020

Les opérations de la colonne des généraux Ferrand et Huché (Guerre de Vendée 1794)

On a beaucoup écrit sur les méfaits, "présumés" selon certains, des troupes républicaines en Vendée durant la Révolution et en 1994, un désormais vieux professeur d’histoire parisien, M. Jean-Clément Martin, rappelait que les éventuels massacres y ayant été perpétrés "ne furent tenus - faut-il le rappeler - que par des terroristes urbains dans l’hiver 1793-1794 et par des colonnes infernales dans le printemps 1794 . Il ajoutait que les comportements que ces troupes ont pu avoir, avant ou après cette période, ne sont à considérer que... [Lire la suite]
27 novembre 2019

Maurice de La Pintière - Place Du Corps De Garde à Vouvant

Né en 1920, à Vouvant, en Vendée, Maurice de La Pintière avait manifesté très tôt ses aptitudes pour le dessin, ne serait-ce qu’en caricaturant ses professeurs. Après des études à Fontenay-le-Comte au collège Saint Joseph puis La Roche-sur-Yon. l’Abbé Pierre ARNAUD au collège Richelieu est à l’origine d’une première commande sur La Guerre de Vendée. Il entre en 1940 à l’Ecole nationale des Beaux-Arts à Paris. Non seulement, il met son art de caricaturiste au service de la guerre contre les occupants, mais il entre en Résistance,... [Lire la suite]

08 octobre 2019

Exposition Mélusine les secrets d'une Fée Historial de la Vendée

Du 22 novembre 2019 au 1er mars 2020 On pourra voir à l’Historial de Vendée (au nord de La Roche-sur-Yon) l’exposition "La fée Mélusine, secrets d’une légende ". Mélusine est une fée serpente, bâtisseuse de châteaux. Le mystère de la fée Mélusine décrypté aux Lucs-sur-Boulogne:   En marge de l’exposition, des animations sont proposées jusqu’en mars. En décembre, la première aura lieu dimanche 8 et s’intitulera « Mélusine, entre ombre et lumière ». Pendant les vacances de Noël, l’Historial de Vendée... [Lire la suite]
11 septembre 2019

5 septembre 1104 : Le château de Thouars est incendié par les comtes d’Anjou

13e vicomte de Thouars, GEOFFROY III de Thouars, 1104-1123.  Geoffroy III, fils de Aimery IV, d’abord seigneur de Tiffauges, succéda à Herbert II, son frère, dans la vicomté de Thouars, d’après le mode en usage pour ce grand fief. La succession des vicomtes de Thouars a cette particularité que le frère succédait à l'aîné et à la mort de ce dernier, la vicomté retournait ensuite au fils de l'aîné. (on ne sait pas positivement quand il commença à régner, mais il occupait le trône vicomtal en 1123) Lorsque Geoffroy revint... [Lire la suite]
10 février 2019

L'Historial de la Vendée - Le Mémorial de la Vendée ; situé aux Lucs sur Boulogne, lieu de mémoire de la Vendée

L'Historial de la Vendée est un musée retraçant l'Histoire de la Vendée, de la Préhistoire au début du XXIe siècle. Il se trouve près du Mémorial de la Vendée au cœur de l'espace naturel de la vallée de la Boulogne, c'est-à-dire, plus précisément, aux Lucs-sur-Boulogne. Il a ouvert ses portes le 26 juin 2006 après trois années de travaux, la première pierre ayant été posée le 22 septembre 2003 par Philippe de Villiers, président du conseil général de la Vendée de 1988 à 2010. Le nouvel équipement muséographique réunit aujourd'hui... [Lire la suite]
02 février 2018

Les RUINES de COMMEQUIERS , Château du chevalier et seigneur Louis II de Beaumont-Bressuire

Sur la route des Sables à Challans, en s'arrêtant  au Pas-Opton, on prend, sur la droite, le chemin de Commequiers, où l'on arrive après deux kilomètres de parcours. Les ruines de Commequiers sont les restes d'un magnifique château-fort établi en forme de parallélogramme.    L'origine du nom de Commequiers est assez difficile à déterminer, d'autant plus qu'il est écrit de diverses façons dans les vieux documents. Quelques-uns des plus anciens nous le montrent sous la forme de Kimicheriis et de Kemiqueriis,... [Lire la suite]