22 décembre 2022

Château de Puymilleroux - LOUIS D'HARCOURT, vicomte de Châtellerault 1358-1388

Jean IV d'Harcourt épouse le 22 juin 1315 Isabeau de Parthenay- de l'Archevêque dame de Semblancay, de Montfort-le-Rotrou, d'Aspremont, de Vibraye et de Bonnetable, fille de Jean Ier de Parthenay dit l'Archevêque et de Marguerite de Meslay.   Leurs enfants sont :      Geoffroy d'Harcourt dit le Boiteux (mort en 1356),     Louis d'Harcourt,     Jean V d'Harcourt (1320-5 avril 1355 ou en 1356), Comte d'Harcourt, d'Aumale, de Vendôme et d'Astres, Vicomte de Châtellerault, qui... [Lire la suite]

04 novembre 2022

1364 De La Rochelle à Torun: aventure de barons en Prusse et relations économiques

Ce n'est pas sans étonnement que, dépouillant une liasse de pièces relatives au Périgord dans le fonds d'Albret des Archives départementales des Basses-Pyrénées, on découvre, dès les premières lignes d'un document de 1364, le nom de la ville polonaise de Torun, ancien château de l'Ordre teutonique et place marchande hanséatique (i).  Il faut pourtant se rendre à l'évidence ; et la lecture -de cette passionnante série de reconnaissances et de remboursements de dettes met bien en présence d'une de ces aventures de seigneurs... [Lire la suite]
27 avril 2022

En 1363, le prince de Galles parcourt sa nouvelle principauté d'Aquitaine pour recevoir les hommages féodaux.

Jean-le-Bon perdit la bataille de Poitiers [1356]. On vit alors son vainqueur traverser la haute Saintonge avec son royal prisonnier qu'il conduisait à Bordeaux. L'année suivante, après la trêve du 23 mars 1357, Cognac fut forcé d'ouvrir ses portes à des détachements Anglo-Gascons qui y tinrent garnison. Edouard III ne connut plus alors de limites dans l'exercice de son pouvoir souverain ; il confirma par ses lettres du 1er juillet 1358 données à Westminster, celles de son fils en faveur du captal de Buch (1). Il disposa aussi... [Lire la suite]
29 octobre 2021

17 septembre 1356 - rencontre de la Chabotterie entre le Prince Noir et l’arrière garde de Jean le Bon

Trois grands barons, qui accompagnaient le roi Jean le Bon, le sire de Craon, Raoul de Coucy et le comte de Joigny, par suite de l'encombrement restèrent la journée du 15 septembre à Chauvigny avec une partie de leurs gens. Le roi Jean coucha le soir à la Chaboterie (1), on a prétendu qu'à ce moment il ignorait absolument où se trouvait le prince de Galles et que ce dernier ne savait pas davantage ce qu'était devenue l'armée française (2). Le samedi 17 matin, ils passèrent à leur tour le pont pour rejoindre le roi, mais chemin... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 17:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
22 octobre 2021

Itinéraire de la Chevauchée du Prince Noir 1356 (Bourges-Romorantin-Tours)

  Les Anglais, profitant du mécontentement qu'avait soulevé en Normandie la captivité du roi de Navarre, y voyaient un prétexte suffisant pour envahir cette riche contrée, sous couleur de la défendre.  Le prince Noir, solidement établi dans nos provinces méridionales, se trouvait aux environs de Bourges le 26 et 27 août, dont il avait brûlé les faubourgs, lorsqu'il apprit que le roi Jean était à Chartres et qu'il faisait garder tous les passages de la Loire.  Il n'avait avec lui que 8,000 hommes, tandis que... [Lire la suite]
22 juillet 2021

Charles d’Artois (1328-1385) Jeanne, dame de Baussay en Loudunais

Charles d’Artois fut emprisonné au Château-Gaillard en 1334 avec ses frères, par leur oncle le roi Philippe VI. Délivré à l'accession au trône du roi Jean II (1350), il l'assista dans la guerre contre les Anglais, le suivit au siège de Saint-Jean-d'Angély en août 1351, fut membre de son conseil. Il est armé chevalier le même jour que son cousin Philippe de Navarre-Evreux, comte de Longueville. Parmi les « seigneurs du sang de France », il jura le traité de Valognes en septembre 1355. En Novembre 1355, il répondit à l’appel du roi... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 15:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

30 juin 2021

Châtellenie royale de Fontenay-le-Comte pendant la guerre de Cent Ans - Sir James Audley - Jean Chandos

AUDLEY ou AUDELEY (sir Jacques), Il a servi en France en 1346, à Crecy, où, il a combattu dans l'arrière-garde sous Richard Fitzalan, comte d'Arundel. En août 1350, il participe à la bataille navale de Winchelsea. Lorsque les hostilités ont repris entre l'Angleterre et la France en 1354, Sir James était constamment présent auprès du Prince noir et a acquis une grande réputation de valeur.  À la bataille de Poitiers, le 19 septembre 1356, il prend position devant l'armée anglaise et, après avoir longtemps combattu, est... [Lire la suite]
26 juin 2021

Renaud de Montléon, sac de Limoges 1370 - Assassina Robert de Grantonne, receveur de Poitou pour le prince de Galles

Renaud (1), fils de Guy, seigneur de Touffou, Abain, Nozières, Villars, Cussay, la Grimaudière, Dunière, fut chambellan et maître d'hôtel du roi Charles V et gouverneur de Mirebeau. Il fut aussi chambellan de Hugues de Lusignan, roi de Chypre, avec lequel il combattit contre les Infidèles. Le 2 décembre 1342, Hugues en fit son porte-bannière (2).   Vinrent la guerre de Cent Ans et ses désastres. Le Poitou fut occupé par les Anglais à la suite du traité de Brétigny en 1360.   La véritable notion du patriotisme... [Lire la suite]
31 décembre 2020

1369, moulin de la Garde, Jean Belon, capitaine de la Roche sur Yon, livra la place forte à Jean Chandos

En 1360, le traité de Brétigny-Calais est signé, stipulant que toute place forte située dans l'Ouest et le Nord de la France(en somme les anciens fiefs perdus des Plantagenêt) vient à l'autorité anglaise.  Le château de la Roche sur Yon restera quand même sous autorité française, jusqu'en 1369. Jean Belon, capitaine de la Roche sur Yon pour le duc d’Anjou, livra la place forte aux Anglais contre 6000 livres. Arrêté peu après et conduit à Angers, accusé de félonie, il fut enfermé dans un sac et jeté dans la Loire, où il mourut... [Lire la suite]
07 mai 2020

Traité de Brétigny Conclu le 8 MAI 1360, Ratifié à Calais par Jean II et Edouard III le 24 Octobre 1360

Quand le traité de Londres eut été rejeté, le roi d'Angleterre, avec son fils, le prince de Galles, et son cousin, le duc de Lancastre (1), passa en France (novembre 1359) et marcha sur Reims, puis sur Paris. Il s'établit à Montlhéry le 31 mars 1360. Alors, les pourparlers recommencèrent. Il semble évident que les négociateurs anglais voulurent s'écarter le moins possible des conditions inscrites dans le traité de Londres. Le 1er avril, Jean II donna pleins pouvoirs à son fils aîné, Charles, duc de Normandie et régent du royaume,... [Lire la suite]