06 septembre 2020

Les Fortifications de Frontenay l’Abattu relevées au XVe siècle et duché-pairie de Rohan-Rohan.

Frontenay, dit Armand Maichain (1), est une petite ville située à six lieues de Saint-Jean-d'Angély et à deux lieues de Niort, dont la juridiction est de grande étendue, et qui a été érigée en duché-prairie par le Roi Louis XIV, à la charge néantmoins que les appellations ressortiroient au siège royal de Saint-Jean d'Angély, comme elles faisoient de tout temps et ancienneté. Frontenay, qui dépendait des domaines des comtes de la Marche, au XIIIe siècle, était une forteresse féodale qui osa résister à Saint-Louis en 1242. Le roi de... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 20:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

24 août 2020

Système de défense de la Baie de l'Aiguillon sur la commune de Charron

L'aspect actuel de la baie de l'Aiguillon résulte des endigages successifs qui, du moyen âge à 1965 ont isolé près de 100 000 hectares de l'ancien Golfe des Pictons pour créer le marais Poitevin. Dès 1199, l’abbaye de Moreilles entreprend de mettre en valeur les marais qu’elle possède autour des anciennes îles de Moreilles et Chaillé-les-Marais. Pour ce faire, elle creuse un canal entre l’extrémité nord-ouest de l’ancienne île de Chaillé, et la baie de l’Aiguillon, dont les contours se trouvent alors probablement bien plus en amont... [Lire la suite]
17 août 2020

Jeanne d'Orléans, femme de Charles de Coëtivy, comte de Taillebourg en l'année 1503 visite au château de Magné-sur-Sèvre

Au porte du marais Poitevin, enserrée entre la Sèvre Niortaise et le bras du Sevreau, Magné reste une île reliée aux communes voisines par cinq ponts construits au siècle dernier. Magné, du latin Magnus signifiant grand, est l’ancien nom d’une riche famille romaine implantée sur une île du golfe des Pictons. La Sèvre s'appelle Severa en l'an 932 et sépare le Poitou de la vicaria Bassiacinsis in pago Aunisio. Cette viguerie, désignée sous le nom de Bassiacus, Bassiacensis, Basiacensis, Basiachinsis et Bachiacensis, était en Aunis... [Lire la suite]
24 juillet 2020

Chinon, enceinte et fortifications de la Ville-Fort

Comme beaucoup de villes de fondation ancienne, Chinon s'est trouvé constitué par la réunion de deux agglomérations d'origine différente : une ville féodale au pied du château, auquel elle était directement rattachée par une enceinte fortifiée, c'était la ville proprement dite, communément appelée la ville-fort ; plus à l'est, une autre agglomération d'origine religieuse s'était développée autour des reliques de saint Mexme et de son sanctuaire, ce fut le faubourg de Saint-Mexme, parfois désigné au XVIIIe siècle sous le nom de «... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
19 juin 2020

Le 14 juin 1375 Charles V établit des impôts pour la réparation de la garde des barbacanes et de l'île de Marans.

Le 14 juin 1375 à la requête de Péronnelle de Thouars, Charles V établit des impôts pour la réparation de la garde des barbacanes et de l'île de Marans. L'île de Marans, située sur la Sèvre, la grande artère fluviale du Bas-Poitou, était toute désignée, par sa situation, pour servir de lieu d'entrepôt entre les marchands du Poitou, d'une part, ceux de l'Aunis et de la Saintonge, de l'autre. Ce point devint donc forcément au moyen âge le centre d'une seigneurie importante, qui s'étendait de l'île de Maillezais à la mer. (Golfe des... [Lire la suite]
31 mai 2020

Notice historique sur la ville de Marans - Les Guerres de religion.

En 1568, les protestants se rendent maîtres de Marans après avoir attaqué Luçon. En 1569, les troupes catholiques reprennent le château, pourtant bien défendu car entouré d’eau et de marais. C’est aussi en traversant les marais que les protestants de La Noue reprennent Marans en 1570. En 1575, des propositions de paix se firent entre les deux partis ennemis; mais elles ne furent pas écoutées. Le baron de la Hunaudaye, délégué de Catherine de Médicis, promit l'évacuation immédiate des châteaux de Marans et de Benon. On ne voulut... [Lire la suite]

02 mai 2020

Jean sans Terre, roi d’Angleterre - Fortifications de LOUDUN - Porte du Martray

La mort de Richard Cœur de Lion en avril 1199 ouvrit une période troublée, car sa succession fut disputée entre son dernier frère, Jean sans Terre, et leur neveu, le jeune Arthur de Bretagne, fils de Geoffroi, tandis que Philippe Auguste profitait de ces dissensions et de la faiblesse de son nouvel adversaire, le roi Jean, pour s'attaquer aux domaines continentaux des Plantagenêts. Jean sans Terre a l'appui de sa mère, la reine Aliénord d’Aquitaine, qui, dès le 29 avril 1199, à Loudun, entourée de nombreux seigneurs de la région,... [Lire la suite]
30 avril 2020

La Porte de Cougnes – Entrée Solennelle des Souverains à la Rochelle

La première porte de Cougnes se situait à l’angle nord-est de l’enceinte médiévale. Elle fut construite en 1412 à l’emplacement où, dès le XIIe siècle, se situait l’entrée principale de la ville.  C'est par cette entrée que les souverains et les princes pénétraient dans la ville. Chaque entrée faisait l'objet d'une cérémonie solennelle. Elles étaient composées de deux grosses tours rondes. En 1558, l'ingénieur italien Scipion Vergano construit un ouvrage avancé. En 1576, la porte est réparée. Englobée dans les nouvelles... [Lire la suite]
07 mars 2020

Notice Historique sur Paul Esprit Marie de la Bourdonnaye Comte de BLOSSAC et Recherche sur la Promenade qui porte son nom

(Jardin public aménagé au 18ème siècle par le Comte de Blossac, intendant du Poitou. Le jardin est aménagé dans le goût français, de part et d'autre d'une grande allée. Des allées perpendiculaires donnent des vues sur la vallée du Clain. Le parc occupe une superficie de 9,5 Ha à l'emplacement de l'ancienne nécropole antique de Blossac-Saint-Hilaire. Durant l’Antiquité, les nécropoles sont toujours situées à l’extérieur de la ville antique, généralement le long des axes principaux. Poitiers n’en compte pas moins de six, fouillées... [Lire la suite]
26 février 2020

Voyage au temps du siège de Poitiers par l'amiral Gaspard de Coligny en 1569, d’après une gravure Italienne et déroulé.

Représentation fidèle de la Noble Ville de Poitiers dans la Gaule Celtique appelé aujourd’hui (Nouvelle) Aquitaine et don César nomme les habitants Pictons, avec le redoutable siège que soutint cette ville depuis le XXVIIe jour de juillet de cette année MDLXIX contre Gaspard de Coligny, sieur de Chastillon, Amiral de France, Les Princes de Navarre et de Condé, et autres Seigneurs Français Vassaux du Roi et Chefs de l’armée Protestante soutenus par des troupes Allemandes , sous les ordres du Comte de Mansfelt, jusqu’au VII de... [Lire la suite]