29 janvier 2023

Montaigu, 4 ventôse an II- 22 février 1794 Prieur de la Marne

 Le Comité de salut public l'envoie par arrêté du 9 nivôse an II (29 décembre 1793) dans le Morbihan et en Loire-Inférieure pour y organiser le gouvernement révolutionnaire.   Arrivée à Lorient le 19 nivôse an II (8 janvier 1794), il reste dans le Morbihan jusqu'au rappel de Jean-Baptiste Carrier.   Mandé à Nantes par le Comité de salut public pour le remplacer, Prieur partage son temps entre les deux départements de ventôse en floréal an II (février-mai 1794), sauf une brève excursion avec l'armée qui le mène... [Lire la suite]

08 novembre 2022

Avril 1622 Louis XIII à Challans et au château d’Apremont- Décès d’Arnaud gouverneur du fort Louis de La Rochelle à Fontenay

Au cours de son expédition contre les protestants dans le marais de Riez, au mois d’avril 1622 Dès le 15, le roi Louis XIII se porta de Challans vers les Habites, au-devant de M. de la Rochefoucauld qui avait couché à Aspremont avec ses troupes. Ils firent leur jonction sur une lande entre les Habites (1) et Commequiers.  Le roi resta deux jours pleins à Aspremont à se reposer de ses fatigues et à faire reposer son armée qu'il y passa en revue. Un Te Deum d'actions de grâces fut chanté dans l'église, du lieu.  Le... [Lire la suite]
22 mai 2022

Liste des nobles de la ville de Poitiers et des sénéchaussées du Bas-Poitou en 1789

LISTE DES NOBLES DE LA VILLE DE POITIERS ET DES SÉNÉCHAUSSÉES DU BAS-POITOU QUI ONT FAIT PARTIE DE L'ASSEMBLÉE DE LA NOBLESSE TENUE A POITIERS EN 1789, OU QUI ONT DONNÉ PROCURATION POUR LES Y REPRÉSENTER. VILLE DE POITIERS. Anastase-Alexis-Eulalie de Beufvier, marquis du Paligny, grand sénéchal du Poitou. Charles-Alexis de Beufvier, seigneur de la Secherie. Charles-Michel-Trudène de la Saline, conseiller au parlement de Paris. Charles-Gabriel-René d'Appelvoisin, marquis de la Roche-du-Maine. Monseigneur le comte d'Artois... [Lire la suite]
11 mai 2022

L’abbé M. Baudry recherche les traces de notre passé sur la commune du Bernard en Bas-Poitou

Le dolmen de la Frébouchère des farfadets, appelé aussi Pierre-Couverte Le dolmen de la Frébouchère aurait été construit par les fées et les farfadets. Servant régulièrement à fêter les noces des fermes alentours, on y dansait sur sa table de couverture, chantait et buvait. Excédés par le tapage, les farfadets auraient jeté une malédiction sur la ferme voisine dont les bêtes moururent par épidémie. Aussi le propriétaire décida de quitter la ferme en détruisant tout et certains disent que c’est à cette occasion que la dalle fut... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 14:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 février 2022

ROHAN-SOUBISE perd l’ile de Ré le 15 septembre 1625

Le second fils de Catherine de Parthenay a laissé une triste renommée dans notre province du Bas-Poitou. A l'audace de son frère il joignait la dissimulation, parfois la cruauté ! On peut dire de Soubise qu'il fut « plus reitre que gentilhomme ». Aussi son nom était-il devenu un terme de mépris, un objet de terreur : il y a peu d'années, dans certains cantons de notre bocage, quand une mère voulait gronder un de ses enfants et lui faire honte, elle l'appelait « Petit Soubise ».   Henri de Rohan avait confié à Soubise le soin... [Lire la suite]
13 février 2022

1130 PROCÈS ENTRE LES ABBAYES DE MAILLEZAIS ET DE FONTGOMBAUD

Sur les confins de l'Aunis et du Bas-Poitou, deux petites rivières, la Sèvre Niortaise au sud et l'Autize au nord, forment, en se réunissant, un angle dont le sommet dirigé vers l'Océan répond au cours de la Sèvre ; celle-ci, grossie de son affluent, va se jeter dans la mer à l'Anse de l'Aiguillon. Au douzième siècle, l'Océan pénétrait dans ce pays plat qui est sillonné aujourd'hui de nombreux canaux, et y découpait un petit archipel nommé « Lacus duorum corvorum (1) ». Sur l'une des îles qui le constituaient, se dressait la riche... [Lire la suite]

13 février 2022

Les Femmes en BAS-POITOU dans l’Histoire

Discours prononcé à la 53e séance publique annuelle de la Société des Antiquaires de l'Ouest.(5 janvier 1890). C'EST plus particulièrement à vous, Mesdames, que je dédie ces pages, modeste livre d'or du sexe charmant dont s'enorgueillit notre beau pays de Vendée. Sans doute, j'eusse trouvé à cet égard dans l'histoire de votre cité plus d'un sujet intéressant à mettre en lumière. Mais vous savez ce qu'écrivait, un jour, mon illustre compatriote Benjamin Fillon : « De tous les lieux dont l'archéologue s'efforce de reconstituer les... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 11:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
11 février 2022

En 1588, le duc de Mercœur vint assiéger Montaigu – Démantèlement des Fortifications en vertu du traité de Fleix

 A huit lieues de Nantes, sur les confins du Poitou, dans cette partie de la Vendée nommée le Bocage, est située la petite ville de Montaigu. Bâti dans un endroit assez pittoresque, au bord d’une petite rivière dont le rivage est couvert d’aulnes, Montaigu aujourd’hui n’a rien de remarquable, si ce n’est des restes de douves profondes encore bien conservées, et quelques maisons ruinées par le feu dans les guerres de la Vendée. On ne voit presque plus de vestiges du château fort, qui, bâti sur un rocher comme un nid d’aigle,... [Lire la suite]
07 février 2022

CAMPAGNE DU DUC DE NEVERS EN BAS-POITOU 1588, reddition de Montaigu et Mauléon.

Lettre sur le siège et la prise des villes et châteaux de Mauléon et Montaigu par l'armée du roy, commandée par le duc de Nevers. Après que M. de Nevers eut envoyé lettres au roy Henri III et lui eut écrit de Chartres (1), il passa par Blois, où il écrivit aussi une lettre aux députés des trois Estats ; et mal satisfait de la lenteur avec laquelle ils travaillaient au recouvrement des deniers destinés à son armée, il s'y achemina. Comme il vit qu'elle estoit assez résolue à bien faire, il la fit marcher droit aux places qui... [Lire la suite]
03 février 2022

L’Histoire en héritage, témoignages du début de l’insurrection Vendéenne de 1793 à Montaigu sous Goupilleau

Le 11 mars 1793, on apprit au district que vingt à trente paroisses s'étaient réunies à Saint-Philbert-de-Grand-Lieu, pour se porter sur Machecoul, et annonçaient le projet d'envahir les districts voisins. L'administration prit alors le parti de se retirer au château et d'y faire porter les archives. Tous les corps constitués furent en même temps requis de s’y rendre pour y rester en permanence. Le premier soin fut de prévenir le département de l'insurrection dont on était menacé, et de l'inviter à prendre les mesures nécessaires... [Lire la suite]