Les Goliards aux services des Plantagenêt dans le Poitou (Parthenay – Vouvant) (1)

Les Goliards, dont le nom vient de leur patron burlesque Golias (Goliath), sont les clercs errants du moyen-âge. Ils vivaient, à travers la chrétienté, à la façon des trouvères et troubadours, d’abbaye en châteaux, chantant leurs poésies pour gagner leur écuellée. Ce sont exactement les trouvères de la langue latine.

(Château de Parthenay)

Leurs humbles poésies, tantôt moqueuses, tantôt mélancoliques, font un tableau caricatural et humoresque mais sincère et frappant de l’église au moyen-âge. Elles ignorent les règles et convenances qui se sont imposées depuis. On est étonné de la liberté de parler et de penser dont usaient les gentils clercs-poètes à l’époque où l’église n’avait pas encore à faire front contre les réformateurs.

Leur poésie, en latin, parfois en allemand ou en français, est connue par des recueils (Cambridge, Bâle, Saint-Omer, Ripoll en catalogne), dont le plus célébre fut retrouvé en 1803 à la bibliothèque de l’abbaye de Benediktbeurn (Haute-Bavière). Il fut publié en 1847 sous le nom de Carminan Burana (Chants de Beuern).

 

Les Goliards aux services des Plantagenêt dans le Poitou (Parthenay – Vouvant) (3)

https://www.lemonde.fr/ete/article/2011/07/19/les-goliards-les-rigolards-du-moyen-age_1550402_1383719.html

Mémoires de l'Académie d'Orléans

Europe : revue mensuelle

 

==> Le Goliard Gautier Map raconte l'histoire de Lancelot du lac à Henri II et Aliénor d'Aquitaine.