Visite Virtuelle Historique - château de Pouzauges - Catherine de Thouars et Gilles de Rais

Résumé : Au-dessus de la petite ville de Pouzauges, les ruines du château sont dominées par un donjon roman du XIe siècle, de plus de 25 m de haut. Composant la courtine, avec 12 tours, il est un exemple remarquable de l'architecture civile romane ce qui lui vaut d’avoir été classé monument historique dès 1862.
Son histoire est tout aussi exceptionnelle. Possédé au XIe siècle par une famille de Pouzauges, il entre dans les possessions des vicomtes de Thouars,  dont l’une des représentantes, Catherine de Thouars se marie avec Gilles de Rais et  amène le château de Pouzauges dans le giron grâce à leur mariage. Elle vient y résider après la mort de son époux. Sous l'égide de Catherine, le donjon subit de nombreux aménagements pour le rendre propice à l'habitation. Un nouvel étage est rajouté ainsi qu'un escalier à vis le reliant à tous les autres. Plusieurs fenêtres sont percées en remplacement des anciennes meurtrières afin de faire pénétrer la lumière à l'intérieur et des cheminées sont créées. Ce château fait partie d’un ensemble médiéval remarquable.

Jean-Clément Martin

 

1066. Le sire de Pouzauges est au nombre des seigneurs Poitevins qui accompagnent Guillaume-le-Bâtard dans la conquête de l'Angleterre.

1099. Maurice de Pouzauges (Mauricius Podalgiarum).

1227. Belle-Assez (Bella-Satis), dame de Pouzauges, donne à l'abbaye de l'Absie, en Gastine, tous les droits qu'elle avait sur les biens de Giraud Goscelin , et autorise en même temps les moines de cette abbaye à posséder des propriétés dans la circonscription de sa seigneurie.

André Joussaume, d'une famille qui occupa alors de grandes terres.

Alix de Mauléon, fille du célèbre Savary de Mauléon, porte Pouzauges dans la maison de Thouars par son mariage avec GuyIer le-Brun, vicomte de Thouars.

1295. - 1301. Hugues de Thouars, 3e fils de Guy II, vicomte de Thouars et de Marguerite de Brienne, envoyé avec Jean II, sire d'Harcourt, par le roi de France à la Rochelle et dans le pays d'Aunis, pour garder les côtes et s'opposer aux entreprises d'Édouard 1er, roi d'Angleterre.

Miles Ier, son fils, Renaud, son petit-fils et Miles II , son arrière-petit-fils , lui succèdent dans la baronnie de Pouzauges.

Le sire de Pouzauges, Renaud probablement, tenant pour l'Angleterre, était parmi les défenseurs de Thouars assiégé par Du Guesclin, en 1372. Rentré dans le parti du roi de France, il se joignit à l'armée du duc de Bourbon pour son expédition en Aquitaine contre les Anglais, en I385. Froissard, dans ses chroniques, donne avec détail le récit d'une joute brillante tenue, à Vannes, en 1381, devant le duc de Buckingham, entre trois chevaliers français dont faisait partie Renaud et trois chevaliers anglais.

« Là se mirent sur la place les François tout d'un lez et les Anglois d'autre; et ceux qui dévoient jouter étoient à pied et armés de toutes pièces, de bassinets à visière et de glaives à bon fer de Bordeaux, et d'épées de Bordeaux tout pourvus. Or s'ensuivent les faits d'armes.  Premièrement, le sire de Puisances, de Poitou, et le sire de Vertaing de Hainaut, deux barons de haute emprise et de grand hardiment, s'en vinrent l'un sur  l'autre et tout à pied, tenant leurs glaives assurés, et passèrent le bon pas, et point ne s'épargnèrent, mais s'assirent les glaives l'un sur l'autre en poussant : le sire de Vertaing fut féru sans être blessé en chair, mais il férit par telle manière le sire de Puisances que il transperça les mailles et la poitrine d'acier et tout ce qui étoit dessous, et trait sang de sa chair , et fut grande merveille que il ne le navra plus avant. Après recouvrèrent ils les autres coups et firent toutes leurs armes sans dommage, puis allèrent reposer et laissèrent faire les autres et regardèrent.  

Miles II, fut établi gouverneur du château de Fontenay-le-Comte par lettres du Roi du 30 janvier 1411. Quelques jours après, la ville fut prise par les gens tenant en Poitou le parti des Bourguignons.

La branche de Thouars-Pouzauges finît à Miles II, qui n'eut de son mariage avec Béatrix de Montjean qu'une fille, Catherine de Thouars, dame de Pouzauges, de Tiffauges, princesse de Chabanais, baronne de Confolens, épouse  en premières noces (1420) de Gilles de Retz, maréchal de France, si connu sous le nom de BARBE-BLEUE, et en secondes noces, après l'exécution de Celui-ci, de Jean 1er de Vendôme, vidame de Chartres, auquel elle porta ses grands biens.

plan château Pouzauges visite virtuelle

1439, octobre. Gilles de Retz, accorde à Pierre Chabot, son homme de confiance, le complice et l'agent de ses crimes, qui figura dans le procès de son maître, une rente de trente livres mise sur la halle de la seigneurie de Pouzauges.

Pendant son premier mariage, Catherine de Thouars pour se soustraire aux brutalités de Gilles de Rais, se réfugia au château de Pouzauges. Elle vivait encore en 1460, et Jean de Vendôme en 1470.

1554 4. Louis de Graville, amiral de France, baron de Tiffauges et de Pouzauges.

Pouzauges passa ensuite à l'illustre maison de Gouffier; Claude Gouffier, grand écuyer de France, duc de Roannais, en était baron de 1525 à 1570; puis par acquisition aux Grignon, au commencement du 17e siècle. Ceux-ci la vendirent à Charles Mesnard, marquis de Toucheprès, maréchal de camp des armées du Roi, qui épousa Marie Grignon.

Charles Mesnard n'ayant point eu d'enfants, la terre de Pouzauges, au moyen du don mutuel que Marie Grignon et lui s'étaient fait, rentra dans la maison de Grignon. Elle passa à celle de Frottier de Bagneux, qui en est propriétaire actuellement, par le mariage de Marie-Zénobie Grignon, fille de Gabriel-Salomon Grignon, marquis de Pouzauges, avec Louis Frottier de Bagneux, le 27 avril 1773.

 La baronnie de Pouzauges, son donjon de la famille de Thouars. <==.... ....==>

(1)

(2)

(3)    

 (4)

(5)

(6)

(9)

(10)