15 mars 2020

Le Château de Villiers en Plaine dans le temps

Situé dans la plaine de Niort, Villiers-en-Plaine est un village dont l’histoire témoigne de nombreuses péripéties.  A l’origine, Villac était une cité lacustre implantée sur les rives d’un lac disparu vers 1350. Au Moyen Age, elle prend le nom de Villiers pour devenir au XVIe s. Villiers-en-Plaine. Le château féodal est érigé au IXe siècle  par les envahisseurs normands débarqués de l’ile de Maillezais, devenus seigneurs de la localité. En 1242, à l'époque de la bataille de Taillebourg, le castellum de ... [Lire la suite]

10 mars 2020

Château de Tiffauges, Mariage de Prégent de Coëtivy avec Marie de Montmorency-Laval dite Marie de Rais (Time Travel 1441)

D'après un privilège accordé aux provinces de Poitou et de Saintonge, la confiscation des biens n'y pouvait être prononcée que pour le crime de lèse-majesté 1. Les Plusqualec, ayant été pris les armes à la main, devaient donc subir le jugement rendu contre eux à La Rochelle le 10 mars 1441. S'ils échappèrent en partie aux conséquences de cette mesure rigoureuse, ils ne purent cependant pas s'y soustraire en ce qui concerne Taillebourg. Ils le détenaient d'ailleurs irrégulièrement, puisque leur oncle les en avait dépossédés par... [Lire la suite]
25 février 2020

Paysages et monuments du Poitou – Tour du Cordier, vestige des fortifications de Poitiers et le photographe Jules Robuchon

Jules-César Robuchon, né à Fontenay-Le-Comte le 30 octobre 1840 et mort à Poitiers le 14 février 1922. Installé d'abord à Fontenay-le-Comte, ensuite à Poitiers. Sculpteur, puis graveur, et enfin photographe. Il s'était donné pour tâche « de fouiller tous les coins et recoins de notre province, d'y saisir par la photographie tous les paysages et monuments dignes d'intérêt ». Il avait reçu en 1864-65 les encouragements d'Arcisse de Caumont et d'Adolphe Joanne. Il est l'auteur de Paysages et monuments du Poitou, 13 vol. in-folio,... [Lire la suite]
18 février 2020

Henri IV au château du Parc de Soubise, de la famille Parthenay – l’Archevêque (Time Travel 1587)

Je n'apprendrai à personne que la vénerie a de tous temps été en grand honneur sur la terre de Poitou. Jacques du Fouilloux, le galant et spirituel veneur du XVIe siècle, qui savait, à ses heures, aussi habilement manier la plume que le couteau de chasse, nous a conté dans un livre, à la fois plein d'érudition et de verve gauloise, les fastueuses prouesses cynégétiques des seigneurs de cette époque. Les annales de la Société de la Morelle (1), cette vaillante ancêtre de notre Rallye-Vendée, contemporaine, ne sont pas moins riches... [Lire la suite]
10 février 2020

L'Hermenault, Château épiscopal des évêques de Maillezais (Time Travel)

On est peut-être d'accord sur l'étymologie de l'Hermenault. Cette dénomination vient-elle d'heremus, lieu désert et inculte, d'heremani, hommes pourvus d'un bénéfice, ou est-elle un dérivé de celle d'Ernenoald portée par un abbé mentionné dans la notice d'un jugement rendu le 5 mai 692 par Clovis III, ou d'Hermamvald, empruntée à quelque Franc qui établit sa demeure sur l'emplacement où les abbés de Maillezais élevèrent plus tard leur maison de plaisance 1)? Il serait téméraire d'émettre une opinion définitive. Il nous est plus... [Lire la suite]
09 février 2020

Nouveau Belvédère Mélusine - Barrage de Mervent - Panorama 360

La fée Mélusine personnage culte de la mythologie française D’après les contes populaires et chevaleresques du Moyen-Age, la fée Mélusine reçut une malédiction par sa mère, la fée Pressine. Chaque samedi ses jambes se scelleraient et prendraient l’apparence d’une queue de serpent. Mélusine épousa Raymondin de Lusignan, neveu du comte de Poitiers et lui fit promettre de ne jamais la voir le samedi. De cet amour elle enfanta 10 fils, tous beaux et biens bâtis. Suspicieux, son mari la trahit en rompant son serment et la fée s’envola... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 15:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

08 février 2020

Le prieuré de Mouzeuil saint Martin (Time Travel)

La route de Fontenay à Luçon s'échelonne par Mouzeuil, Nalliers, Ste.-Gemme-de-la-Plaine. Prioratus et ecclesia parochialis S. S. Trinitatis de Mozolio, de Mosolio, Mouseil, Mouzeuil. Ce bénéfice dépendait de l'abbaye de Maillezais, et le titulaire était sacristain de l'abbaye. A certaines fêtes, il devait balayer lui-même l'église abbatiale. Le prieuré de Mouzeuil fut fondé vers 1050. La chronique populaire attribue cette fondation à Mélusine ou Mélisande, femme d'un prétendu prince de Talmond, qui aurait sa sépulture dans... [Lire la suite]
07 février 2020

L’histoire de la Vendée - TIME TRAVEL

Toute l’histoire générale de la Vendée s’efface devant ce que les chouans ont appelé « La grande Guerre », et il est difficile de prononcer ce mot de « Vendée » sans qu’aussitôt l’esprit se reporte aux luttes sanglantes de la période révolutionnaire. Nous ne ferons donc qu’esquisser à traits rapides les principaux faits de l’histoire générale, réservant nos plus amples développements pour l’insurrection vendéenne. Qui connaissait la Vendée avant 1793?  Aucune grande tradition, aucun passé. Les invasions, la civilisation... [Lire la suite]
06 février 2020

La Cathédrale Notre-Dame de Luçon et la famille de Richelieu

 Avec René de SALLA (1579-1584) commence ce que l'on a appelé avec raison l’inféodation de l'évêché de Luçon à la puissante maison du Plessis-Richelieu (1). Dans ces temps troublés, le roi, qui ne pouvait payer autrement les services, distribuait les évêchés et les bénéfices à des seigneurs laïques; quelquefois même, les protestants avaient part à de pareilles largesses. Cet abus, fréquent à l'époque où nous sommes arrivés, ne disparut qu'au siècle suivant. Les seigneurs, ainsi pourvus d'un évêché, le faisaient administrer... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 23:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
03 février 2020

Les Fortifications de Chartres – La Porte Guillaume détruite en 1944 (Time Travel)

Ce fut ici, de tous temps, l’arrivée de Paris à Chartres. Selon les auteurs locaux, il aurait existé en ces lieux, une grosse et haute tour, formant donjon, à l’instar du château féodal, protégeant les habitants de la ville basse, ainsi que les métiers de la rivière. Cette construction serait-elle à l’origine de la puissante basse-cour qui précédait la porte ou à la place de celle-ci ? Avant l’année 1181, la ville de Chartres n’avait pour fortifications que des remparts en terre. Pierre de Lorraine, successeur de l’évêque... [Lire la suite]