10 mars 2020

Château de Tiffauges, Mariage de Prégent de Coëtivy avec Marie de Montmorency-Laval dite Marie de Rais (Time Travel 1441)

D'après un privilège accordé aux provinces de Poitou et de Saintonge, la confiscation des biens n'y pouvait être prononcée que pour le crime de lèse-majesté 1. Les Plusqualec, ayant été pris les armes à la main, devaient donc subir le jugement rendu contre eux à La Rochelle le 10 mars 1441. S'ils échappèrent en partie aux conséquences de cette mesure rigoureuse, ils ne purent cependant pas s'y soustraire en ce qui concerne Taillebourg. Ils le détenaient d'ailleurs irrégulièrement, puisque leur oncle les en avait dépossédés par... [Lire la suite]

07 janvier 2020

Le Cardinal de Richelieu et le marquis de Vauban dans le golfe de Brouage. Construction de la citadelle des marais salants

La mer s'est maintenant retirée de la plus grande partie du bassin brouageais, et de nouveaux champs de sel vont être créés sur les terres émergées entre Marennes, l'îlot d'Hiers et les hauteurs de Saint-Froult et de Moëze (1). C'est dans la région de ces terres nouvelles que nous assisterons, au cours des siècles suivants, à l'essor le plus remarquable de l'industrie saunière de Saintonge et au développement des transactions maritimes alimentées par le commerce du sel. Le XVe siècle vit peut-être l'apogée de l'industrie... [Lire la suite]
19 juillet 2018

Les Forteresses de la Mer : la Tour de Broue

Les ruines de ce donjon, bâti sur une colline qui révèle sa trace et la forme traditionnelle d’une motte féodale haute de 27 mètres dominant l'ancien golfe de Brouage, sont tout ce qui subsiste d'un puissant château-fort dont les origines remontent au XIe siècle. À cette époque, les marais ne s'étaient pas encore formés, et l'océan battait les remparts de cet important édifice défensif. Broue formait alors un port maritime, une paroisse et une châtellenie, dont l'enrichissement était dû au commerce du sel. Le château était organisé... [Lire la suite]
29 juin 2018

Ciconia ciconia, les sentinelles des marais salants de Brouage (tour de Broue)

Dans l'ancien golfe Saintongeais jadis marais salant La «Mer de Broue» — Au XIe siècle, « Broatga » désigne, dans le cartulaire de Notre-Dame de Saintes, un chenal situé entre les terres de Marennes et celles de Saint-Jean d'Angle et de Saint- Agnant, et déjà bordé de riches marais salants. Ce nom de Brouage s'apparente à celui de la Tour de Broue, bâtie au fond de l'ancien golfe marin : tous les marais, plus ou moins conquis par l'homme, qui s'étalent au pied de la Tour et que pénètrent les ramifications nombreuses du chenal de... [Lire la suite]