08 juillet 2022

Octobre 1422, le dauphin se proclame roi de France sous le nom de Charles VII

Charles régent, ayant eu avis que le duc de Bretagne, l’un des chefs du parti bourguignon, marchait sur l’Aunis avec une armée qui devait livrer la Rochelle aux Anglais, quitta Bourges le 26 septembre 1422, où il vivait confiné depuis huit mois. (Pièce justificative 1) Le prince se dirigea par Issoudun, Châteauroux, Buzançais, Chauvigny et Poitiers. Après avoir résidé, du 1er au 4 octobre à Poitiers, il prit, de jour en jour, son gîte à Couhé, Chef-Boutonne, Chizé, Surgères et Bourgneuf.  (1) Le 10 octobre, il était à La... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 10:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

19 juin 2022

Les premiers seigneurs de Châtel Aillon de l'an mil

C’est dans des chartes de 968 et 988 qu’on voit que sur la côte existait une de ces vigueries créées par Charlemagne, et que les vieux titres mentionnent sous les noms de vicaria Sancti Johannis de Castello Allioni, in pago Alniense. Cette vicairie comprenait les villœ Siniacus (Surgères?), Verdiacus (Vouhé), Antezan et Saziliaco (Sarzay) et Villa Daoli ( Saint-Denis-du-Pin ? ), et son chef-lieu était la ville de Chatelaillon. Chatelaillon fut fortifié à la mode du temps et prit le nom de son possesseur, Alon ou Alion. Vers 995 on... [Lire la suite]
18 décembre 2021

Des Séjours de Henri de Navarre (Henri IV) à La Rochelle.

Le VIIIe volume des Lettres de Henri IV, publiées dans la collection des documents inédits contient un supplément aux tomes antérieurs. Les lettres supplémentaires écrites de la Rochelle surtout dans la partie afférente au premier volume sont beaucoup plus nombreuses que celles insérées dans la publication principale. En les parcourant je ne pouvais m'empécher de penser à l'avidité avec laquelle les aurait lues un érudit que nous regretterons longtemps, M. Jourdan pour son livre souvent projeté de Henri IV à la Rochelle. Je ne crois... [Lire la suite]
12 décembre 2021

1586 Les Conférences de Saint-Brice (Charente) entre Henri IV et Catherine de Médicis

Il n’y a peut-être pas d’évènement historique, autre que ces conférences, dont les auteurs de l’histoire de France et les chroniqueurs des trois provinces d’Angoumois, Poitou et Saintonge, aient parlé avec une plus grande impartialité ; mais, chose éminemment regrettable, tandis que la plupart de ces auteurs se bornaient à une brève narration de cet évènement, les autres tronquaient l’ordre des faits, ne parlaient que d’une partie, soit du commencement, soit de la fin des conférences, donnaient des dates erronées ou n’en... [Lire la suite]
26 novembre 2021

Septembre 1371, Prise par les Anglais du châtel de Moncontour pendant la guerre de Cent ans

Pendant la guerre de Cent ans, les Anglais deviennent maîtres de toute la Guyenne et d'une partie du Poitou. Moncontour, qui commande un des principaux passages du Poitou et marque la limite des possessions françaises et anglaises, est un des objectifs des deux armées. Les guerres des Anglais qui désolèrent la contrée, surtout dans la période de 1369 à 1374, furent très dommageables à l’abbaye de Saint Jouin De Marnes et durent causer beaucoup d'embarras à Jean de Montmajour. Proche du château de Moncontour, elle était située... [Lire la suite]
31 août 2021

1182, 7 juillet, Notice du jugement rendu par Pierre Bertin, prévôt de Benon, sur l'ordre de Richard Coeur de Lion

Notice du jugement rendu par Pierre Bertin, prévôt de Benon, sur l'ordre de Richard Coeur de Lion, comte de Poitou, pour terminer le procès intenté par Mormeau de Surgères à Josselin de Mortemart (1182-1198), abbé de Nouaillé, au sujet du moulin de la Géraudie et du fief de Turmée, dont les abbés de Nouaillé avaient pris quelque partie. L'abbaye de Nouaillé est maintenue en possession. Notum sit omnibus tam presentibus quam futuris quod querela que. diu versabatur inter Ioscelinum, abbatem. Nobiliacensem,et Morinellum de Surgeriis... [Lire la suite]

17 septembre 2020

Éléonore d’Aquitaine, Richard Cœur de Lion et Le prieuré de Saint-Bibien d'Argenson - Chartes de l’abbaye de Fontevraud

Avec l'établissement du régime féodal, un lien de plus en plus serré s'établit entre les seigneurs et la forêt, à tel point qu'il suffisait d'être un justicier de certaine classe pour avoir droit à la forêt; à tel point aussi que les seigneurs confisquèrent même parfois à leur profit les droits d'usage, et que, quand ils venaient à les confirmer entre les mains des usagers, ils semblaient octroyer de nouveaux droits. Détenteurs de tout le domaine public dans le sud-ouest de la France, les ducs d'Aquitaine eurent dès les temps les... [Lire la suite]
20 août 2020

Sainte Trinité Puyravault, Podium rebelli, prieuré donné à l’abbaye de Vendôme

Sainte Trinité Puyravault, Podium rebelli, prieuré donné à l’abbaye de Vendôme avant 1040, diocèse de La Rochelle, cant Surgères, arrond Rochefort. Origine du nom : du latin podium, « hau- teur », et de rebelli, « rebelle ». Le Prieuré fut fondé en 1040 lorsque la comtesse Agnès de Poitiers femme de Geoffroy Martel fit don de l'église à l'abbaye de la Trinité de Vendôme. Le comte d'Anjou donne à l'abbaye, parmi ses biens situés en Saintonge : d'une part le bois de Saint-Aignan et celui de Coulommiers, qui comptent cent manses,... [Lire la suite]
05 août 2020

Voyage archéologique d’une Villa Gallo-Romaine à Saint Saturnin du Bois (Golfe des Pictons)

Dans le cadre d’un projet de lotissement communal, le service départemental d’Archéologie du conseil général de la Charente-Maritime conduit une fouille dans la commune de Saint-Saturnin-du-Bois située entre Mauzé et Surgères. La fouille qui a débuté en 2008, a permis de mettre au jour un établissement rural daté de l’époque gallo-romaine ainsi que plusieurs témoignages archéologiques d’une occupation pouvant être datée du haut Moyen Âge.   (Visite Virtuelle 360 du chantier archéologique) Des animations... [Lire la suite]
31 juillet 2020

1372 Guerre de cent-Ans - les jeux des chevaliers pendant la campagne de Philippe le Hardi - Poitou, Angoumois, Aunis, Saintonge

Lorsque le roi Charles V eut décidé la guerre contre les Anglais, et résolu de les chasser des provinces qu'ils occupaient en Poitou, en Aquitaine, dans l'Aunis, la Saintonge, etc., Philippe-le-Hardi, duc de Bourgogne, qui avait contracté l'engagement de l'aider de toutes ses forces, partit le 15 juillet du château de Montbard (1), l'une de ses résidences au duché, pour prendre les derniers ordres de son frère. Il arriva le samedi 24 à Vincennes, et passa une dizaine de jours avec le roi. Aout 1372. Il en repartit le mercredi 4... [Lire la suite]