23 décembre 2020

15 mars 1202, d'Airvault, Jean sans Terre écrit aux Loudunais de faire pleine confiance à son envoyé, Pierre des Roches

Le savant M. Thomas Wrigt n'hésite pas à faire Pierre des Roches natif de Poitiers, mais sans donner la preuve de cette origine. Ce qui est positif, c'est qu'en Angleterre, il fut considéré comme Poitevin, qu'il s'y montra toujours le protecteur des Poitevins, et que le premier bénéfice ecclésiastique qu'il obtint fut le prieuré de Loches , auquel Jean Sans-Terre ajouta, le 30 juillet 1199, tous les droits de collation des prébendes du chapitre de Loches, que lui et ses prédécesseurs, les comtes de Touraine et d'Anjou, avaient pu... [Lire la suite]

22 novembre 2020

INSCRIPTIONS. MÉTRIQUES Composées par ALCUIN pour les monastères de Saint-Hilaire de Poitiers et de Nouaillé

Alcuin, conseiller de Charlemagne et, à partir de 796, abbé de Saint-Martin de Tours, Alchwin, ou Alcuin, descendait d'une noble famille saxonne: Il naquit, vers 735, dans la ville d'York, en Northumbrie. Ses premières années s'écoulèrent, sinon près du vénérable Bède, le docte historien de l'Angleterre, du moins aux côtés de son meilleur disciple, Ecgbrighl ou Égberct, qui devint archevêque d'York. Le Northumbrien fit dans les lettres et dans les sciences des progrès si rapides que, à sa mort arrivée vers 768, Egberet laissa... [Lire la suite]
20 novembre 2020

Les Moutiers sur le Lay (Bas-Poitou) – Légende de Brice de Tours, évêque de Tours

Non loin des Moutiers-sur-le-Lay, sur la commune limitrophe de Sainte-Péxine. Se trouve une grotte modeste, dite de Saint-Bris ou Saint-Brice, qui n'a guère d'inté­ressant que son nom, et qui, à cause de ce nom même, a intrigué et intrigue encore les curieux d'histoire régionale. Constatons d'abord qu'il n'y a rien de commun entre Saint-Brice et Sainte-Pexine, que troissiècles séparent vraisemblablement, Sainte-Péxine, peu connue et identifiée par la plupart des hagiographes avec Sainte-Pazanne et Sainte-Pezenne, aurait vécu au VIIe... [Lire la suite]
16 novembre 2020

LA LÉGENDE DE SAINT LIENNE, disciple de saint Hilaire (Rocca Super Oyonem)

En 994, la seigneurie de  Rocca Super Oyonem (la Roche-sur-Yon) ne possédait guère que son château, fièrement campé sur la colline: les premiers arbres de la forêt l'isolaient du reste du pays. Quelques toits de chaume se groupaient à l'intérieur des hautes murailles, abritant les habitants malheureux, dont la vie tout entière se consumait en plaintes sur les calamités passées et en craintes pour celles à venir. C'est alors qu'Ingélénus obtint les reliques de saint Lienne, en grande vénération dans la ville de Poitiers. Près... [Lire la suite]
31 octobre 2020

Pérégrinations en Poitou - François Villon à Niort et Saint Maixent, Rabelais à Maillezais

Rabelais s'était donc décidé à quitter les Cordeliers de Fontenay-le-Comte pour entrer chez les Bénédictins. Les canons et décrets ecclésiastiques ne laissaient pas aux religieux la faculté de passer à leur guise d'un ordre dans un autre. Une autorisation du Saint-Siège était nécessaire pour ces mutations. Rabelais, grâce à l'appui que lui prêta vraisemblablement son ordinaire l'évêque de Maillezais, obtint du pape Clément VII un induit, lui permettant d'entrer dans l'ordre de Saint-Benoît, en l'église de Maillezais (1).   ... [Lire la suite]
23 juin 2020

Légende historique du Miracle des Clefs de Notre-Dame de Poitiers

L'influence d'Aliénor d'Aquitaine, fille et héritière des anciens comtes nationaux, fut plus puissante que les armes pour ramener la soumission du Poitou et affermir le pouvoir des Plantagenets. Elle résidait ordinairement à Poitiers. Pendant l'absence du roi Richard, son fils, en Terre-Sainte (1190), elle veilla avec soin sur ses intérêts. Devenue après sa mort (1199) usufruitière du comté de Poitou, en vertu d'un arrangement intervenu avec son autre fils le roi Jean sans Terre, elle songea à s'attacher par un bienfait tout... [Lire la suite]

23 janvier 2020

Le pèlerinage de Saint-Jacques – Des voies romaines aux routes Royales qui menaient à Compostelle

A partir du IXe siècle, commence la coutume des pèlerinages. On en compte plusieurs qui se dirigent les uns sur Rome (tombeau de l'apôtre Pierre) ou sur Jérusalem (Saint-Sépulcre), les autres sur Compostelle en Gallice (tombeau de Jacques le Majeur). Mais le pèlerinage le plus célèbre est celui de Saint-Jacques.  « Roumieux », ceux qui vont à. Rome; « Paulmiers », ceux de Jérusalem; « Pèlerins » (pèlerins par excellence), ceux de Compostelle. Les routes qui menaient à Compostelle étaient au nombre de quatre : 1° La route... [Lire la suite]
21 décembre 2019

Poitiers : Histoire de l’église Saint-Hilaire-le-Grand reconstruite avec des subsides accordés par Clovis.

Le Temple ou Baptistère Saint-Jean, où saint Hilaire, dut recevoir le baptême, et où, probablement aussi, saint Haire baptisa son disciple saint Martin, la plus ancienne église de Poitiers est celle de Saint-Hilaire-le-Grand, située au sud-ouest de la ville, presque au bord du plateau escarpé qui domine la vallée de la Boivre et la ligne de la voie ferrée. En cet endroit, dans la seconde moitié du IVe siècle, le vaillant évêque des Gaules, à son retour de Phrygie, éleva lui-même un modeste oratoire, qu'il dédia à deux généreux... [Lire la suite]
21 décembre 2019

Quel était l'état de la Gaule à la fin du IIIe siècle ap. J. C quand HILAIRE était l’évêque de POITIERS ?

Saint Hilaire est né à Poitiers, nous le savons par saint Jérôme : « Gallus ipse et Pictavus genitus ». Il a été évêque, nous dit-il lui-même, quelque temps avant le Concile de Milan de 355. Son activité se place sous le règne des empereurs Constance, Julien et Valentinien. Il meurt en 368. Il se situe donc dans les deux premiers tiers du IVe siècle. Il était Gaulois. Quel était l'état de la Gaule à ce moment ? A la fin du IIIe siècle ap. J. C. elle avait eu à souffrir, notamment en 276 de la première vague des invasions... [Lire la suite]
25 octobre 2019

Ension, une des plus anciennes fondations monastique qui s'éleva dans les Gaules. (l’abbaye de Saint-Jouin de Marnes en Poitou)

Ension, une des plus anciennes fondations monastique qui s'éleva dans les Gaules. (l’abbaye de Saint-Jouin de Marnes en Poitou - Deux-Sèvre) A la sortie de la petite ville de Moncontour, lorsque le voyageur prend la route de Saint-Jouin-de-Marnes, il voit surgir à l'horizon l'église de l'ancienne et puissante abbaye qui a donné son nom à la bourgade. Saint-Jouin-de-Marnes est coquettement assise sur une colline qui limite une longue plaine et domine la vallée de la Dive. Ce bourg, du canton d'Airvault, à neuf kilomètres de cette... [Lire la suite]