26 décembre 2020

Louis XIII enlève le commandement de Saumur à Duplessis-Mornay

En 1617, le roi Louis XIII évince sa mère Marie de Médicis et exerce personnellement le pouvoir royal. L'une de ses premières décisions est de rendre le libre exercice du culte catholique à tout le Béarn passé à la Réforme protestante sous Jeanne d'Albret. C'est dans ces circonstances que se réunit à La Rochelle (25 décembre 1620), sans l'autorisation du roi, une nouvelle assemblée politique. Cependant les protestants n'étaient pas unanimes sur la conduite à tenir en cette circonstance. Dans une réunion à Niort, le 2 mars 1621,... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 21:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

26 décembre 2020

Assemblée générale des églises réformées de France, tenue à Saumur en 1611

Henri de Béarn, ayant obtenu Saumur comme place de sureté, y nomma comme gouverneur Duplessis-Mornay L'assassinat du roi Henri IV met un terme à la paix civile et la tolérance qui règne dans le Royaume de France entre catholiques et protestants depuis la fin des guerres de Religion en 1598. 27 mai - 12 septembre : assemblée générale protestante à Saumur, élaborant un plan d’organisation politique, fut accordée pour le remplacement des Députés généraux en exercice, s'ouvre le 27 mai 1611, présidée par Duplessis. Le bruit courait... [Lire la suite]
19 décembre 2020

Henri de La Trémoille, duc de Thouars - Marie de la Tour-d’Auvergne

Henry de la Trémoille, duc de Thouars et de Loudun (1 ), fils ainé du duc Claude et de Charlotte-Brabantine de Nassau, princesse d'Orange, naquit à Thouars le 22 décembre 1598. Il fut baptisé, dans la grande salle de l'ancien château de Thouars, le 15 mars 1601, et eut pour parrain le roi Henry IV, représenté par le comte de Parabère, son lieutenant général en Poitou (2). Le duc Henry ne fut pas un grand capitaine sa longue carrière ne s'écoula pas dans les camps et sur les champs de bataille, comme celle de son aïeul Louis II, le... [Lire la suite]
13 décembre 2020

15 mai 1642, Permission donnée par Henri de La Trémoille de bâtir un temple à Thouars.

Le premier temple de Thouars, situé près des halles, entre l’église Saint Médard et le couvent des Cordeliers, est un facteur de troubles entre les catholiques et protestants.   Henri de la Trémoille met fin le 20 mars 1640 à cette discorde en autorisant les réformés à construire un nouveau temple dans l’emplacement de leur cimetière près des murs de la ville, joignant à la rue conduisant du carrefour de Tiffauges au bateau de Saint jaques  « Henry, duc de la Trémoille et de Thouars, pair de France, prince de Talmond,... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 17:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
08 décembre 2020

L'abbaye Notre-Dame-de-Ré, Savary de Mauléon, Amable du Bois - Notice sur les Chartes Seigneuriales de l’Ile de Ré

Dans le Golfe des Santons, pendant tout le moyen âge, les habitants de l'île de Ré jouirent de privilèges spéciaux, concédés par leurs seigneurs, dans le but de les engager à ne pas abandonner l'île, bien qu'elle fût, à mainte reprise, dévastée soit par les inondations de l'Océan, soit par la piraterie des Normands et Anglais. Au début, ces privilèges existèrent à l'état d'usages dans la coutume locale; plus tard, afin d'éviter les contestations entre les seigneurs et leurs sujets, ils furent consignés par écrit dans des chartes... [Lire la suite]
29 novembre 2020

L'ABBAYE DE SAINTE-CROIX DE TALMOND SAINT HILAIRE - DESCRIPTION

La vie chrétienne monastique est d’origine orientale, et ne fut introduite en Occident, qu'au commencement du Ve siècle. Dans nos contrées, ceux qui se réunirent dans une même habitation, pour s'astreindre à la vie conventuelle, obéirent à un supérieur qu ils se donnèrent et dont la nomination devait être confirmée par l'évêque de la province et ratifiée par le pape. Le travail assidu de ces moines, l'habile administration de leurs revenus, et leur adresse à attirer les donations, augmentèrent tellement les richesses, des abbayes,... [Lire la suite]

08 novembre 2020

Marguerite de Valois Dame de Montaigu et Belleville en Poitou amie d’Agnès Sorel.

Marguerite de Valois dite « Mademoiselle de Belleville» également connue sous le nom de Marguerite, bâtarde de France, est la fille illégitime du roi de France Charles VI et de sa maîtresse Odinette de Champdivers. Marguerite de Valois, alors âgée de dix-neuf ans, si, comme tout porte à le croire, elle était née vers 1407, s'était retirée en Dauphiné, apanage du petit roi de Bourges, comme on l'appelait.  Ce prince, qui avait conservé un excellent souvenir de la Petite Reine et de sa fille, sa sœur naturelle, qui avait, pour... [Lire la suite]
07 juin 2020

La châtellenie de Marans à partir de 1218

Le plus ancien seigneur de Marans que les titres représentent est le sieur Poreclie de Mauzé (ego Porrechia Dominus Maraanti atque Museaci) En 1218, Reinaud de Précigni (Reginaldus de Precygne miles) maréchal de France sous Saint Louis, possédait la terre de Marans du chef de sa femme Letice, fille de Poreclie. En 1246, il y eut procès entre Letice et Agnès sa sœur, au sujet de Marans et de Mauzé. On lit Mansi dans le premier volume de l’inventaire des Chartes du Roi, c’est une faute. En conséquence d’un accord fait entre les deux... [Lire la suite]
23 mai 2020

Instruction donnée par Catherine de Médicis pour expliquer les motifs de la démolition de la forteresse de Montaigu

2 décembre 1586. Instruction donnée par Catherine de Médicis au sieur de La Roche, envoyé vers le prince de Condé (1) pour expliquer les motifs de la démolition de la forteresse de Montaigu (1). (Bibl. nat., mss. fr., anc. fonds 3974-101, f) M6.)  La Royne mère du Roy aiant entendu que Monseigneur le prince de Condé faisoit très grandes plaintes de la desmolition de la forteresse de Montégut (2) et saichant la ditte dame Royne comme les choses se sont passées sellon la volonté et commandement exprès du Roy sans qu'il y ait eue... [Lire la suite]
15 avril 2020

Histoire du Poitou, jugement de Louis d'Amboise, chevalier seigneur de Thouars

 Le parlement, qui siégeait à Poitiers, rendit son arrêt le 8 mai 1431, qui condamnait à mort le sire d'Amboise. Tel est le dispositif du jugement. Louis d'Amboise, chevalier, seigneur de Thouars, est « convaincu du crime de lèse-majesté, pour avoir entrepris et de se saisir de la personne du roi Charles VII, en arrêtant le seigneur « de la Trémouille, gouvernant le royaume, et par ce moyen à gouverner l'état et mettre gens à sa dévotion; et pour ce « est dit qu'il a forfait de corps et de biens : mais pour certaines causes,... [Lire la suite]