23 novembre 2023

1241 Palais de Poitiers Conventions conclues entre le Hugues X de Lusignan, comte des Marches et Alphonse, comte de Poitiers.

Le roi Louis IX donna le comté de Poitou en apanage à son frère Alphonse. L'investiture eut lieu à Saumur, le 24 juin 1241. Puis les princes vinrent à Poitiers. Le comte Alphonas confirma la commune, prit possession de son nouveau domaine et reçut l'hommage des vassaux. Un seul, mais le plus puissant, Hugues de Lusignan, marchanda sa soumission. Pendant quinze jours, le roi dut négocier avec lui.  Une convention fut enfin signée à Poitiers (juillet 1241). 1241 Conventions conclues entre le comte des Marches et le comte de... [Lire la suite]

04 septembre 2023

1222 Hugues X de Lusignan, comte de la Marche et d'Angoulême, confirme la donation du prieuré de Vouharte à Charroux

Une vicairie de Vouharte existait au moins depuis le VIIe siècle. Elle est donnée, au début du Xe siècle, à l'abbaye de Charroux qui y créé un prieuré conventuel. Au cours des XIe et XIIe siècles, de nombreuses donations permettent au prieuré de devenir une seigneurie avec droit de haute justice. L'église est construite en plusieurs étapes au cours de cette période romane. Le clocher est, semble-t-il, construit en premier en s'appuyant, à l'ouest, sur le mur d'une ancienne église, celle-ci subsistant sans doute encore en partie au... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 13:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
30 août 2023

Sainte Sévère en Berry sous Jean sans Terre- Hugues X de Lusignan

L'héritière de Sainte-Sévère épousa vers 1170 ou 1180 au plus tard Roger Palestel ou Palesteau, seigneur de Dun-en-Marche (1). Par suite de ce mariage, la châtellenie de Sainte-Sévère devait cesser d'appartenir à la famille qui lui avait emprunté son nom, pour passer dans la famille Palesteau (8), l'une des plus considérables de la Marche, où elle possédait, par suite de mariages, les importantes seigneuries de Châteauclop et de Dun (3).  Roger Palesteau, le V du nom, d'après la chronologie établie par M. de Maussabré, est... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 18:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
26 août 2023

Tour de Mesgon - Origines et transformations du nom de Château Larcher

A cinq lieues de Poitiers, dans le canton de Vivonne, et non loin du chemin de fer de Paris à Bordeaux, existe un petit bourg pittoresquement assis sur les deux rives de la Clouère. Les ruines qui le couronnent semblent garder encore le souvenir des grandeurs qu'elles abritèrent autrefois.  Dans la succession de ses anciens seigneurs, cette modeste bourgade voit se presser des noms illustres, de ces noms qui ne sont pas seulement l'honneur d'une province, mais que l'histoire, à diverses époques, plaça parmi les plus glorieux.... [Lire la suite]
21 août 2023

Légendes limousines : Les Légendes de Montbrun, Richard Cœur de Lion – Hugues X de Lusignan seigneur de Crozant

Hugues IX de Lusignan, que les contemporains ont surnommé le Brun, et à qui la tradition attribue la fondation de Chateaubrun, suivit d'abord la fortune du roi de France, dans la lutte contre Jean-sans-Terre, et par un retour étrange de ses sentiments, on le vit, peu après, embrasser la cause du meurtrier d'Arthur de Bretagne.  Son successeur, Hugues X de Lusignan, s'unit, en 1227, aux seigneurs qui, pendant la minorité du roi Louis IX, avaient pris les armes contre la régente, Blanche de Castille. Poussé par l'orgueil de sa... [Lire la suite]
26 novembre 2022

1244 Transaction entre Alphonse comte de Poitiers et l'évêque de Saintes concernant les droits du comte de la marche sur le pont

 1242 De la bataille au roy de France contre le roy d’Angleterre.  Droitement le jour de la Magdaleine, le roy et son ost passèrent la rivière de Carente par le pont que le roy ot fait faire, et s’en retourna arrières de Taillebourc par le conseil de sa gent. Tantost comme il fu passé, les fourriers coururent vers Saintes en dégastant tout ce que il trouvèrent. Si comme les fourriers dégastoient tout avant eux, un espie vint au conte de la Marche qui luy dit que les fourriers au roy de France dégastoient tout le pays. ... [Lire la suite]

16 novembre 2022

Mars 1230 Isabelle d’Angoulême fonde pour elle et pour ses parents un anniversaire dans l'église de Notre-Dame de Lusignan.

 Sa charte de fondation et la confirmation par son mari existent encore en original dans les archives de Nouaillé. Ce sont deux pièces fort-courtes, d'une très-belle écriture. En voici la traduction :  Isabelle, par la grâce de Dieu, reine d'Angleterre, comtesse de la Marche et d'Angoulême, à tous ceux à qui ce présent écrit parviendra, salut dans le Seigneur. Sachez que nous, de la volonté et du consentement du seigneur Hugues de Lusignan, comte de la Marche et d'Angoulême, notre époux, nous avons donné et concédé en... [Lire la suite]
11 novembre 2022

Charroux, l’atelier monétaire d’Hugues de Lusignan, comte de la Marche

Un savant historiographe de ce pays, M. Robert, du Dorat, dit que cette petite ville fut l'atelier monétaire des comtes de la Marche et à l'appui une charte recueillie par Don Fonteneau constate le don fait le 30 juillet 1117 par Guillaume Ier, évêque de Poitiers, à la célèbre abbaye de Charroux, d'une rente de trois sous de Charroux, de l’église Saint Pierre d’Ambernac. Je ne crois pas que l'on puisse traduire autrement ces mots : Cui etiam ipsam censualem constituimus, ut ei per singulos annos tres solidos illius monete QUE... [Lire la suite]
03 novembre 2022

1239 Saintes – Donation par Itier, seigneur de Barbezieux de ses droits sur la châtellenie de Merpins à Hugues de Lusignan

1223 (n. s. 1224), 27 mars. Hugues de Lusignan, comte des Marches et de l'Engoulême Franchise du droit des salines de Montierneuf. Archives de Loir-et-Cher, original en parchemin, conservant les attaches de soie verte du sceau; manuscrit 5.419, f. 115, avec la reproduction du sceau; sommaire dans le manuscrit 13.880, f. 291 vo, et dans le manuscrit 273 de Vendôme. Hugo de Lezin, comes Marchie et Engolisme, universis presentes litteras inspecturis, salutem in Xristo. Hugues de Lusignan, comte des Marches et de l'Engoulême, à tous... [Lire la suite]
30 septembre 2022

9 juin 1242 Frontenay fut pris au bout de quinze jours et rasé par l’armée de Louis IX

La France, au XIIIe siècle, se trouvait, comme la majeure partie de l'Europe, couverte d'immenses forêts, coupées par des champs cultivés, des cités, des bourgs, des manoirs féodaux, et des abbayes ou monastères transformés en forteresses. Élevés à perte de vue sur la cime des montagnes, même entre les escarpements des rochers, ou situés dans les plaines, au bord des fleuves, les donjons se reconnaissaient de loin à leur triple enceinte crénelée, à l'ancienne tour saxonne, devenue comme l'épée, l'apanage de la noblesse : l'une... [Lire la suite]