24 octobre 2021

Entrées Solennelles à Loches - 1261, le roi de France saint Louis visite la collégiale Saint-Ours.

On trouve dans les registres des délibérations de la municipalité de Tours la relation des honneurs rendus par les habitants de cette ville aux rois, reines, princes, archevêques, gouverneurs de la province et autres seigneurs qui possédaient, par privilège le droit de joyeuse entrée. Nous avons cité quelques-unes de ces pompeuses cérémonies dans nos recherches sur l'origine du théâtre en Touraine (2) ; nous avons aussi fait connaître les cérémonies observées à l'entrée des archevêques de Tours (3) ; l'accueil trop flatteur que ces... [Lire la suite]

27 juin 2021

1569 Guerres de religion – Sièges et prises de Montaigu et Tiffauges par les Catholiques, Clisson levé par les Protestants

Jean III de Vendôme, fils du second mariage de Catherine de Thouars, hérita, du chef de sa mère, des terres et seigneuries de Tiffauges, Pouzauges, etc., etc. Il épousa, le 7 novembre 1469, Jeanne de Brézé, qui lui apporta 12,000 écus d'or et 1,000 livres de rente. Il fut chargé de garder la place et le château de Montargis; Nous avons de ce seigneur une lettre qu'il écrivit, le 6 septembre 1477, Du Plessis-Bourré (3), argentier du roi, gouverneur de Montaigu, au sujet de différends survenus entre la garnison de cette ville et... [Lire la suite]
07 mars 2021

Le Pont Henri IV de Châtellerault, monument Historique du XVIe siècle.

Les monuments anciens, consacrés à un usage public, doivent être envisagés sous divers aspects dont l'ensemble, réuni, condensé et soumis à une étude approfondie, conduit à des déductions profitables à la vérité. Et les faits sont d'autant plus certains qu'ils sont justifiés par des textes contemporains dont l'authenticité défie la critique. Tout d'abord il convient d'étudier ces monuments au point de vue de leur forme et de leurs dispositions architecturales appliquées à l'usage, aux besoins et à la destination auxquels ils... [Lire la suite]
24 mai 2020

Vouvant 1588 au temps des guerres de Religion – Le seigneur de Malicorne gouverneur du Poitou

Au temps des guerres de religion, Vouvant tint pour les catholiques. Les seigneurs de la Trimouille et la Boulaye se présentèrent à la tête d'un parti protestant devant la ville, et attaquèrent deux des portes; repoussés une première fois ils tentèrent de mettre le feu, avant de tenter une escalade en plein jour, mais le comte de Malicorne qui commandait les assiégés; soutint l'assaut et les obligea à se retirer, laissant 200 morts sur le terrain. Jean de Chourses (seigneur de Malicorne et gouverneur du Poitou de 1585 à 1603). ... [Lire la suite]
23 mai 2020

Instruction donnée par Catherine de Médicis pour expliquer les motifs de la démolition de la forteresse de Montaigu

2 décembre 1586. Instruction donnée par Catherine de Médicis au sieur de La Roche, envoyé vers le prince de Condé (1) pour expliquer les motifs de la démolition de la forteresse de Montaigu (1). (Bibl. nat., mss. fr., anc. fonds 3974-101, f) M6.)  La Royne mère du Roy aiant entendu que Monseigneur le prince de Condé faisoit très grandes plaintes de la desmolition de la forteresse de Montégut (2) et saichant la ditte dame Royne comme les choses se sont passées sellon la volonté et commandement exprès du Roy sans qu'il y ait eue... [Lire la suite]
30 avril 2020

La Porte de Cougnes – Entrée Solennelle des Souverains à la Rochelle

La première porte de Cougnes se situait à l’angle nord-est de l’enceinte médiévale. Elle fut construite en 1412 à l’emplacement où, dès le XIIe siècle, se situait l’entrée principale de la ville.  C'est par cette entrée que les souverains et les princes pénétraient dans la ville. Chaque entrée faisait l'objet d'une cérémonie solennelle. Elles étaient composées de deux grosses tours rondes. En 1558, l'ingénieur italien Scipion Vergano construit un ouvrage avancé. En 1576, la porte est réparée. Englobée dans les nouvelles... [Lire la suite]

21 février 2020

De la chasse au vol des seigneurs à la vénerie dans le Poitou - Voyage dans le temps et aperçu Historique de la Fauconnerie

La fauconnerie, qui jouissait autrefois d'une si grande vogue en Europe, est encore très recherchée, de nos jours, par les Arabes et les Orientaux. « C'est un art, dit M. Pierre Amédée Pichot, de la Revue Britannique, qui a eu ses maîtres parmi les princes, ses adeptes parmi les rois. »  Dans le vieux monde, les Anglais, les Russes et les Hollandais ont conservé les traditions et la pratique de la chasse au vol. Les instincts chasseurs du faucon ont été, de bonne heure, utilisés par l'homme, et il est certain que l'art du... [Lire la suite]
19 février 2020

Guerres de Religion, Soubise de la Charente à la Gironde

Les premières années du XVIe siècle virent, éclore une révolution religieuse qui devait changer la face du monde au dire des novateurs ou tout au moins amener certaines perturbations dans les couches sociales. Des hommes éloquents prêchèrent une nouvelle religion qui eut vite des adeptes, Martin Luther en Allemagne, Jean Calvin en France. D'abord acceptée avec enthousiasme par un grand nombre de gentilshommes parce qu'elle s'annonçait comme un puissant dissolvant de la vieille société féodale, elle favorisait aussi leur haine contre... [Lire la suite]
17 janvier 2020

Les Guerres de Religion en Saintonge, la citadelle catholique de Brouage - Charles IX -Henri III- Agrippa d'Aubigné- Henri IV

Il n'est pas possible de nommer Théodore Agrippa d'Aubigné sans rappeler ce que fut ce compagnon d'Henri IV, à la fois soldat courageux et écrivain brillant. Théodore Agrippa d'Aubigné naquit au château de Saint-Maury, près de Pons, en Saintonge, l'an 1552. Son père était seigneur de Brie en Saintonge. Sa mère était célèbre par l'intelligence et la culture de l'esprit ; d'Aubigné, dont la naissance lui coûta la vie, conservait précieusement un commentaire écrit par elle du texte grec de saint Basile. Lui-même était né pour l'étude... [Lire la suite]
20 décembre 2019

Ruines du Château de Mélusine à Lusignan : Côme Ruggieri astrologue et conseiller florentin de Catherine de Médicis

La demeure de prédilection de la Melusine, était, disait-on, le château de Lusignan dont-on lui attribuait la fondation; dans la suite, ses apparitions qu'on disait fréquentes en firent un lieu redouté, et souvent le voyageur en retard hâtait le pas en silence, et se détournait même de son chemin, dès qu'il apercevait les hautes tours de Lusignan. Au seizième siècle, cette croyance était encore dans toute sa force. Lorsque Catherine de Médicis, après avoir fait, à Jazeneuil, la paix entre le roi Henri III et son frère le duc... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 15:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,