05 mars 2022

Siège de Niort le 24 juin 1569- Le Fort Foucauld - Auguste Tolbecque 1875

Charles IX, pendant un voyage qu'il fit en Poitou en 1565, donne des lettres patentes qui établissent à Niort une Cour consulaire, à cause de l'immense commerce qui se faisait à Niort, surtout à l'époque des trois foires royales. Les guerres religieuses viennent interrompre la prospérité commerciale dont jouissait Niort. En 1568, d'Andelot pénètre en Poitou, à la tête d'une bande de calvinistes ; il fait sa jonction avec Coligny et menace Niort, qui se rend dès que les batteries sont établies pour ouvrir une brèche dans ses murs. ... [Lire la suite]

07 février 2022

CAMPAGNE DU DUC DE NEVERS EN BAS-POITOU 1588, reddition de Montaigu et Mauléon.

Lettre sur le siège et la prise des villes et châteaux de Mauléon et Montaigu par l'armée du roy, commandée par le duc de Nevers. Après que M. de Nevers eut envoyé lettres au roy Henri III et lui eut écrit de Chartres (1), il passa par Blois, où il écrivit aussi une lettre aux députés des trois Estats ; et mal satisfait de la lenteur avec laquelle ils travaillaient au recouvrement des deniers destinés à son armée, il s'y achemina. Comme il vit qu'elle estoit assez résolue à bien faire, il la fit marcher droit aux places qui... [Lire la suite]
05 février 2022

Charles Rouault, seigneurs du Landreau (Les Herbiers) vice amirale de Guienne pendant la 3ème guerre de Religion

La Vendée militaire et la portion du Bas-Poitou où se propagea le protestantisme ne doivent pas être confondus, leur terrain fut en partie commun, mais il ne le fut qu'en partie et les centres furent tout à fait différents. Là même où l'hérésie fut le plus contagieuse, elle ne gagna pas sans exception toute la noblesse, les exceptions se multiplièrent, nous le soupçonnons, à mesure que l'on entre dans le Bocage, dans les meilleures parties du Bocage ; et lorsqu'on arrive à ce qui fut le coeur de l'insurrection vendéenne et que l'on... [Lire la suite]
27 juin 2021

1569 Guerres de religion – Sièges et prises de Montaigu et Tiffauges par les Catholiques, Clisson levé par les Protestants

Jean III de Vendôme, fils du second mariage de Catherine de Thouars, hérita, du chef de sa mère, des terres et seigneuries de Tiffauges, Pouzauges, etc., etc. Il épousa, le 7 novembre 1469, Jeanne de Brézé, qui lui apporta 12,000 écus d'or et 1,000 livres de rente. Il fut chargé de garder la place et le château de Montargis; Nous avons de ce seigneur une lettre qu'il écrivit, le 6 septembre 1477, Du Plessis-Bourré (3), argentier du roi, gouverneur de Montaigu, au sujet de différends survenus entre la garnison de cette ville et... [Lire la suite]
26 janvier 2021

Joseph Amand de Vasselot (1762 - 1796), dernier seigneur du château de Saint Mesmin - Saint-André-sur-Sèvre 26 janvier 1794

En 1766, Jacques-René-François-Marie de Vasselot donnait à ferme dans son ensemble le marquisat, terre et seigneurie de Saint-Mesmin. Dans cet acte, le bailleur est dit demeurant ordinairement en son château du Chasteigner, paroisse de Jazeneuil, près Lusignan. C'est là, en effet, que naquirent, sauf un seul, tous les enfants de dame Alexis-Françoise; c'est là qu'elle mourut le 5 février 1777. Dix ans après, son mari la suivit dans la tombe, et leur fils aîné devint seigneur de Saint-Mesmin. Il se nommait Jacques-Alexis-Marie,... [Lire la suite]
01 janvier 2021

Sentier des crêtes - Sauvegarde de la chapelle des Alouettes séance du 3 mai 1921

Les Herbiers, petite ville de la Vendée, il ne faudrait chercher l'origine, de ce nom ni dans Herbauges, dont nous avons souvent parlé, ni dans les mots latins Herberta, de Herbertis, que lui donnent les Pouillés modernes. C'est pourtant une ancienne localité romaine, comme l'attestent encore les vestiges très reconnaissables de la voie romaine qui se prolongeait de Poitiers à Nantes par Mazières, Saint-Pierre-du-Chemin, Pouzauges, Saint-Michel-Mont- Mercure, et de là gagnait les Herbiers, jusqu'à Saint-Philbert- de-Grand-Lieu pour... [Lire la suite]
01 janvier 2021

Le château du Landreau sert d’hebergement à Catherine du Puy du Fou, pendant la restauration du château du Puy du Fou

C’est une importante seigneurie avec maison noble, sise à cheval sur les paroisses Saint-Pierre et Notre-Dame des Herbiers. De l'ancien château incendié en 1794, il reste un vaste quadrilatère ceint de douves, flanqué d'une tour aux quatre coins et bordé d'un côté d'une série d'arcades de granit, restes d'une galerie probablement construite sous Louis XII. Il est fait mention pour la première fois du Landreau en 1358 (2). Un Jean Raoul en rendait aveu. Ces Raoul, de la famille des seigneurs de Gastines portaient : die geules à... [Lire la suite]