19 juillet 2021

1458 Charles VII donne les terres et seigneuries de Parthenay,Vouvant, Mervent, le Coudray-Salbart à Jean Bâtard d’Orléans

Vendôme, 22 octobre 1458. Lettres patentes de Charles VII octroyant les terres et seigneuries de Parthenay, Secondigny,Vouvant, Mervent, le Coudray-Salbart, Châtelaillon, Matefelon et autres …., à Jean Bâtard d’Orléans, comte de Dunois, et à ses héritiers mâles légitimes, pour en jouir après le décès qu’Arthur de Bretagne, comte de Richemont, connétable de France, à qui elles avaient été données par  lettre patentes du 9 avril 1435, et que Pierre de Bretagne sont tous deux décédés sans héritiers mâles. Enregistré le 19 janvier... [Lire la suite]

10 juillet 2021

Le Guet, l’arrière-Guet et la Garde en Poitou pendant la Guerre de Cent-Ans

Dès le début du régime féodal, il fallut organiser la garde dans les châteaux, refuges des populations contre les bandes armées. Elle fut concurremment assurée par des nobles et des manants. Le service des roturiers, très différent du service vassalique, est connu sous le nom de guet. Très vivante au XIe siècle, l'institution du guet était encore strictement observée dans la première moitié du XII" siècle. Elle déclina progressivement quand les efforts conjugués de la royauté et de l'Eglise, pour faire respecter la prohibition des... [Lire la suite]
10 juillet 2021

Panorama 360° de Oiron et Historique des seigneurs du château

 Cette simple notice, extraite d'un ouvrage plus étendu, une monographie qui ne sera peut-être jamais publiée, devrait avoir pour titre : Le Château d'Oiron, son église, son hospice et son bourg. C'est en effet le seigneur propriétaire du château qui a tout créé dans cette plaine immense, à peine ondulée, au sol argileux et calcaire, maigre et peu productif. Au moyen âge, les seigneurs du pays possédaient une résidence dont les ruines de Leugny établissent l'existence certaine au XV siècle, et même bien antérieurement; c'est... [Lire la suite]
11 avril 2021

Montreuil Bellay au bord du Thouet, dernière ville close de Maine-et-Loire. Siège mémorable en 1151 de Geoffroy Plantagenet

Vous connaissez la jolie rivière du Thouet, qui prend sa source à Secondigny, dans les deux Sèvres, et se jette dans la Loire, à Saumur, après avoir arrosé de ses nombreux méandres une région fertile. Or, l’un des points les plus charmants est sans conteste le site au milieu duquel est assis Montreuil-Bellay. Soudain, comme par enchantement, la rivière s’élargit en un vaste bassin, divisé en quatre bras par une série d’ilots, qui forment autant de bosquets pleins de fraicheur. Ici, l’ile aux Moines, qui rappelle le souvenir des... [Lire la suite]
01 avril 2021

États du Poitou convoqués à Saumur par le dauphin, au mois de juin 1417

Par lettres royales du 13 avril 1417, Charles, duc de Touraine, fut investi du titre de dauphin et du gouvernement du dauphiné. Le 29 avril 1417, Louis II, duc d'Anjou et roi de Sicile, mourut en son château d'Angers. Ce prince était âgé seulement de quarante ans et succombait à une pénible maladie Le 17 mai 1417, le prince Charles, déjà duc de Touraine et dauphin, reçut par lettres royales le duché de Berry, ainsi que le comté de Poitou, pour les tenir, l'un et l'autre, en pairie. Il est nommé lieutenant-général du royaume,... [Lire la suite]
31 mars 2021

1415 Siège de Parthenay d’Arthur de Richemont - Terres confisquées de Jean II l'Archevêque et données au dauphin Louis de France

Depuis l'assassinat du duc d'Orléans (1407), le duc de Bourgogne, son meurtrier, régnait en tyran dans Paris, gouvernant à sa volonté l'infortuné roi Charles VI plongé dans la démence, et le dauphin Louis tout occupé de ses plaisirs. Les ducs de Berry, de Bourbon, d'Alençon, les enfants du duc d'Orléans, les comtes d'Armagnac et d'Albret se liguèrent à Gien, le 15 avril 1410, et s'armèrent pour venger la mort de leur parent et ravir le pouvoir au duc de Bourgogne. Le sire de Parthenay, que le duc de Berry venait d'élever à la... [Lire la suite]

12 mars 2021

Note sur la famille maternelle de Jean de La Fontaine, Les Pidoux du Poitou et d'alliance entre les Richelieu

Au cours de mes recherches sur la famille de Richelieu (Du Plessis, branche cadette), j'ai été amené à m'occuper d'une autre famille poitevine, celle des Pidoux.  Or ces Pidoux sont les ancêtres maternels de La Fontaine. Ayant rencontré quelques détails nouveaux et assez précis sur eux, je crois pouvoir les donner au public, sans avoir nullement la prétention d'être complet. Voici tout d'abord les deux documents qui établissent des relations d'amitié et d'alliance même qui existaient entre les Richelieu et les Pidoux. « Me... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 22:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
15 janvier 2021

Le 15 Janvier 1794, de Saumur, le général Turreau organise la promenade des colonnes infernales pour détruire la Vendée

ARMÉE DE L’OUEST : Quartier général : Nantes. Louis Marie Turreau Général en Chef de l'Armée de l'Ouest (26 décembre 1793-18 mai 1794). Le général Turreau, nommé, par décret du 27 novembre, général en chef de l’armée de l’Ouest, arriva le 17 décembre à Angers. Marceau l’avisa le 22, que l’armée allait donner le coup de grâce aux Vendéens à Savenay, en le priant de venir se faire reconnaître devant l’ennemi. Mais Turreau ne rejoignit Nantes que le 29 ;  le 30, Kléber lui présentait un mémoire sur les moyens à employer pour... [Lire la suite]
11 septembre 2020

La veuve de Simon de Parthenay fait don des revenues des moulins de Secondigny chez le seigneur de Vouvant Geoffroy de Rancon

Guillaume IX le Troubadour eut pendant tout le cours de sa vie des guerres à soutenir contre les seigneurs de Parthenay ses vassaux et ne les soumit qu’avec beaucoup de peine. Après le décès de Simon l'archevêque, le comte de Poitou se porta subitement avec son armée devant les murs de Parthenay, et le 28 mars 1122 il se rendit maître de cette place. (Tour de la Porte Saint Jacques de Parthenay) Le jeune Guillaume Larchevêque, pris à l'improviste, eut pourtant le bonheur de s'échapper, et trouva un refuge chez les seigneurs de... [Lire la suite]
27 février 2020

Sigournais : Notes d’Histoire Vendéenne et Caractère religieux de la Vendée féodale.

Ce lieu est très ancien. Il s'est appelé Segurniacum ou Segorniacum puis plus tard Segorniaum, Segornyaum et Segorniaum. Ce n'est qu'au XV siècle qu'on voit apparaitre dans des écrits de français le nom de Sigornay qui, en 1643, se transforme en Sigournay. Il ne faut pas confondre Sigournais avec l'ancienne Segora comme semblent l'avoir fait MM. Aillerie et Audé. Celui-ci prétendait en effet que la route romaine conduisant de Nantes à Poitiers passait : 1° Mansio (Secondigny); 2° Caminum (Saint-Pierre-du-Chemin); 3° Segora... [Lire la suite]