14 avril 2020

Brigandage en Poitou de Guillaume l'Archevêque, seigneur de Parthenay et Hugues de la Marche, comte de Lusignan.

Henri III d’Angleterre fils du roi Jean sans Terre d'Angleterre et d'Isabelle d'Angoulême monta sur le trône en 1216 à l'âge de neuf ans. Le début de son règne fut dominé par ses conseillers Hubert de Burgh et Pierre des Roches.  Comme le roi était encore jeune, la régence échut au comte de Pembroke (1216-1232). Le Poitou convoitée par le roi de France et que ne pouvait défendre le roi d'Angleterre, trop occupé dans son île à résister à ses barons. La sécurité n'existait donc nulle part ; Guillaume l'Archevêque, seigneur de... [Lire la suite]

17 mars 2020

Les Seigneurs de Moncontour – Time Travel 2 mai 1242 – Geoffroy de Lusignan à la Grand Dent, Louis IX saint Louis

Foulques le Rechin dit, dans son histoire des comtes d'Anjou, que son grand-père Foulques Nerra, mort en 1040, avait fait édifier les forteresses de Mirebeau, Moncontour et Faye-la-Vineuse. Cette affirmation n'est pas contredite par l'étude archéologique des parties anciennes du donjon de Moncontour qui peuvent fort bien remonter aux premières années du XIe siècle.  Il ajoute aussi que le fils de Foulques, Geoffroy Martel, avait livré en 1033 près de Moncontour une bataille contre les Poitevins, où leur comte Guillaume... [Lire la suite]
16 mars 2020

Fontenay le Comte – Terrasse du parc Baron - Panoramique du Temps - Alphonse de Poitiers maître du Poitou

  Alphonse, frère de Louis IX, avait reçu en apanage le comté de Poitou. L'investiture eut lieu à Saumur, le 24 juin 1241. Puis les princes vinrent à Poitiers. Le comte Alphonse confirma la commune, prit possession de son nouveau domaine et reçut l'hommage des vassaux. Un seul, mais le plus puissant, Hugues de Lusignan, marchanda sa soumission. Pendant quinze jours, le roi dut négocier avec lui. Une convention fut enfin signée à Poitiers (juillet 1241). Après le départ du roi, le sire de Lusignan, comte de la Marche, qui... [Lire la suite]
25 octobre 2019

Ension, une des plus anciennes fondations monastique qui s'éleva dans les Gaules. (l’abbaye de Saint-Jouin de Marnes en Poitou)

Ension, une des plus anciennes fondations monastique qui s'éleva dans les Gaules. (l’abbaye de Saint-Jouin de Marnes en Poitou - Deux-Sèvre) A la sortie de la petite ville de Moncontour, lorsque le voyageur prend la route de Saint-Jouin-de-Marnes, il voit surgir à l'horizon l'église de l'ancienne et puissante abbaye qui a donné son nom à la bourgade. Saint-Jouin-de-Marnes est coquettement assise sur une colline qui limite une longue plaine et domine la vallée de la Dive. Ce bourg, du canton d'Airvault, à neuf kilomètres de cette... [Lire la suite]
16 octobre 2019

ETUDE FÉODALE : Le château de Montcontour du XI au XVIII siècle (Foulques Nerra)

L'origine de Montcontour est entourée d'obscurités. Ce nom, écrit, suivant les époques, de façons très diverses, et dont l'étymologie ne satisfait personne, ne peut, par lui-même, jeter aucune lumière sur les commencements de l'histoire du château, ni de la ville. Les uns, attribuant au comte d'Anjou, Foulque Nerra, la construction du donjon, nomment le terrain sur lequel il fut bâti Mons Consularis, le Mont du Comte (1). D'autres, croyant ce lieu la propriété de Samuel de Mortemer surnommé « Le Chanteur », chantre de l'Église de... [Lire la suite]
29 août 2019

3 Octobre 1569, Troisième guerre de Religion, bataille de Moncontour dans le Poitou. (Panorama 360°)

Montcontour, en latin Mons-Contorius, Moncontorium. Ce bourg était au XIVe siècle, défendu par une forteresse qui fut prise par les Anglais après un siège de six jours, et reprise par Du Guesclin en 1371. Moncontour est célèbre par la victoire que le duc d’Anjou, depuis Henri III, y remporta sur l’amiral Coligny en 1569. La bataille gagnée par le duc d’Anjou (depuis Henri III), commandant l’armée catholique, sur l’amiral Coligny, chef de l’armée protestant, le 3 octobre 1569. Après la journée de Jarnac, Coligny, qu’aucun revers ne... [Lire la suite]