16 janvier 2021

Vieux château de MORTAGNE pendant la Guerre de Vendée - Louis Sapinaud de La Verrie

Le 11 mars le tocsin sonnait un peu partout au clocher des églises du bocage. 12 mars 1793, soulèvement de Saint Florent le Vieil. 14 mars, le chevalier Louis Sapinaud de la Verrie, 1er chef de division de l'Armée du Centre, bat les garnisons de Tiffauges et des Herbiers et leur enlève 3 pièces de canon ; il établit son quartier général à l'Herbergement de l'Oie.  Mortagne, ville républicaine, est prise par Sapinaud de Boishuguet.Elle devient siège de l’artillerie vendéenne dirigée par MARIGNY, rassemblée sur la place du... [Lire la suite]

31 décembre 2020

1369, moulin de la Garde, Jean Belon, capitaine de la Roche sur Yon, livra la place forte à Jean Chandos

En 1360, le traité de Brétigny-Calais est signé, stipulant que toute place forte située dans l'Ouest et le Nord de la France(en somme les anciens fiefs perdus des Plantagenêt) vient à l'autorité anglaise.  Le château de la Roche sur Yon restera quand même sous autorité française, jusqu'en 1369. Jean Belon, capitaine de la Roche sur Yon pour le duc d’Anjou, livra la place forte aux Anglais contre 6000 livres. Arrêté peu après et conduit à Angers, accusé de félonie, il fut enfermé dans un sac et jeté dans la Loire, où il mourut... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 08:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
29 décembre 2020

La Vendée de Jean Yole

(Yole et Bourrine du Marais) Morceau du Poitou, coupé n'importe comment ou à peu près, à la mesure d'un département, la Vendée est un assemblage de petits pays de structure et de pittoresque les plus divers : marais, plaine, bocage « C'est par son histoire seule que la Vendée forme un bloc, comme c'est, d'ailleurs, un seul moment, un moment héroïque de son histoire qui a donné à ce nom, pris à une petite rivière inconnue, une signification, une gloire, une vie. De ce pays avant tout secret, habité par des âmes secrètes, qui... [Lire la suite]
29 décembre 2020

Abbaye des Fontenelles - Béatrice de Machecoul, dame de La Roche-sur-Yon et la légende de l'ogresse du manoir de Talmont.

La légende fait pleurer l’âme de Béatrice dans les grands cloîtres, lorsque les rafales secouent les grands chênes et hurlent sous les arceaux gothiques. Béatrice fit creuser un souterrain qui se divisait en sept branches, pour aller à une petite chapelle située à Ambois. Elle s’y rendait chaque jour par le premier souterrain marchant à pieds nus sur le sol jonché d’épines. Elle y restait toute la journée en prière, ne se nourrissant que de racines.   Voici la légende racontée, répétée encore, il y a quelques années, par les... [Lire la suite]
28 décembre 2020

1203 Maurice de Blason évêque de Poitiers, visitant son vaste diocèse, se trouvait aux Essarts pour régler un différend.

Les Essarts, Sanctus Peirus de Essartis. Ce dernier mot, qu'on trouve déjà écrit ainsi dans une charte de 1222, indique un établissement relativement moderne, c'est-à-dire qui n'a rien à démêler avec nos premières époques historiques, mais s'est constitué peu à peu après avoir commencé sur un espace défriché ou essarté au milieu des forêts dont l'aspect et le paysage se ressentent encore. Ce bourg relevant comme chef-lieu de canton de l'arrondissement de la Roche-sur-Yon, seigneurie dépendante de la vicomté de Thouars, fut jadis... [Lire la suite]
27 décembre 2020

La Roche sur Yon, ville impériale, la Statue équestre de Napoléon Ier

La Roche sur Yon, nom de la bourgade ancienne qui devient Chef-lieu de Vendée par décret impérial du 5 Prairial an XII (25 mai 1804)   La commission nationale du patrimoine et de l’architecture du Ministère de la Culture a approuvé le classement de la statue équestre de Napoléon et de son socle au titre des monuments historiques. L’édifice se compose de deux parties. La première partie est composée d’une statue en bronze d’une dimension de 4,66 m de haut, de 5,40 m de long et de 1,70 m de large. La seconde partie est le... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 18:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

23 novembre 2020

Origine du Bourg-sous-la-Roche-sur-Yon

A peine les moines étaient-ils assis dans leur nouveau prieuré, qu'ils devinrent l'objet de générosités nouvelles. Bernard de la Roche, seigneur du lieu, voulant pourvoir à son salut et à celui de ses parents, confirma la donation précédente, et y ajouta de sa part l'église de St-Hilaire, bâtie en dehors de la Roche (de foris Rocha), avec toute la paroisse, la faculté d'y établir un cimetière, et le droit de bâtir un bourg où et quand ils le jugeraient à propos.  C'est l'origine du Bourg-sous-la-Roche (1).  De plus, il... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 09:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
19 novembre 2020

Castrum de Rocha super Oyonem (la Roche sur Yon) prieuré saint Lienne

A l’Age du Fer, probablement dès l’époque gauloise, le rocher La roche devint une Enceinte, cultuelle ou défensive même, puisqu’un véritable souterrain-refuge existe à Aiguebouille, au niveau du côté à pic qui surplombe la rivière. Mais il est probable qu’il n’a été creusé  qu’à l’époque des invasions normandes, c’est-à-dire vers le VIIIe ou le IXe siècle. Les Gallo-Romain ne semblent pas avoir séjourné à La Roche, ni avoir fréquenté la haute vallée de l’Yon. Cependant, au Nord de la Ville, et des souterrains du Moulin-Neuf et... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 novembre 2020

LA LÉGENDE DE SAINT LIENNE, disciple de saint Hilaire (Rocca Super Oyonem)

En 994, la seigneurie de  Rocca Super Oyonem (la Roche-sur-Yon) ne possédait guère que son château, fièrement campé sur la colline: les premiers arbres de la forêt l'isolaient du reste du pays. Quelques toits de chaume se groupaient à l'intérieur des hautes murailles, abritant les habitants malheureux, dont la vie tout entière se consumait en plaintes sur les calamités passées et en craintes pour celles à venir. C'est alors qu'Ingélénus obtint les reliques de saint Lienne, en grande vénération dans la ville de Poitiers. Près... [Lire la suite]
15 novembre 2020

Les Archives départementales de la Vendée ARCHIVES ANTÉRIEURES A 1790.

Les Archives départementales de la Vendée, comme celles des autres départements de France, sont créées par la loi du 5 brumaire an V (26 octobre 1796). Cette loi prescrit le dépôt, au chef-lieu de département, des archives jusqu'alors rassemblées dans les chefs-lieux des districts, eux-mêmes supprimés le 5 fructidor an III (22 août 1795). Elle représente l'histoire de la Vendée sur plus de 900 ans. Leur rôle est de classer, inventorier, rénover, valoriser et communiquer celles-ci.   Louis-Marie Filaudeau , archiviste de la... [Lire la suite]