12 février 2022

LETTRES DE GARANTIE aux acquéreurs de biens ecclésiastiques, données à Niort par les chefs Huguenots le 29 janvier 1569.

Le grand Conseil des confédérés protestants, tenu à Niort, et auquel assistaient le Maire de la Rochelle et six membres du Corps de ville, qui y avaient accompagné Jeanne d'Albret, décrète que tous les biens ecclésiastiques, existant dans les provinces occupées par les protestants, seront vendus au profit de la cause, et, pour inspirer confiance aux acquéreurs, la reine de Navarre et son fils, Condé et les principaux seigneurs du parti, prennent l'engagement d'affecter à leur garantie tous leurs biens personnels. ( Arcère. – H.... [Lire la suite]

11 février 2022

En 1588, le duc de Mercœur vint assiéger Montaigu – Démantèlement des Fortifications en vertu du traité de Fleix

 A huit lieues de Nantes, sur les confins du Poitou, dans cette partie de la Vendée nommée le Bocage, est située la petite ville de Montaigu. Bâti dans un endroit assez pittoresque, au bord d’une petite rivière dont le rivage est couvert d’aulnes, Montaigu aujourd’hui n’a rien de remarquable, si ce n’est des restes de douves profondes encore bien conservées, et quelques maisons ruinées par le feu dans les guerres de la Vendée. On ne voit presque plus de vestiges du château fort, qui, bâti sur un rocher comme un nid d’aigle,... [Lire la suite]
22 décembre 2021

Le château et la ville de Mauléon pendant les Guerres de Religion

Les guerres de religion, commencées vers 1560, couvrirent le Poitou et les environs de Mauléon de ruines matérielles et morales; la plupart des églises, cures, édifices religieux, furent incendiés. Bon nombre de prêtres du diocèse de Maillezais, dont beaucoup de curés des environs de Mauléon rassemblés à Poitiers en 1593 et 1594, prient le roi d'avoir égard « aux grandes callamitez infinies, pertes, saccagements, pilleries et brusleryes qu'ils ont soufferts, puis 1569 jusques à présent, leurs églises et maisons pillées, saccagées,... [Lire la suite]
15 décembre 2020

Philippe DUPLESSIS-MORNAY (1549-1623), Gouverneur de la place de Saumur

Philippe de Mornay, Seigneur du Plessis – Marly, est l'une des très grandes figures du protestantisme français au XIVe siècle. Diplomate et homme d'Etat au service du Roi de Navarre, le futur Henri IV, il fut le champion d'une politique nationale destinée à combattre à la fois le parti de la Ligue et celui de l'Espagne. Duplessis-Mornay (1) a été un soldat qui s'est battu presque la moitié de sa vie, un diplomate qui a été sans cesse en éveil devant l'honneur et l'intérêt de son pays, un administrateur qui a donné à sa ville de... [Lire la suite]
16 août 2020

Le 9 septembre 1469, parties de chasse de Louis XI et Charles de France hôtes du sire de Malicorne au château de Maigné

Le 9 septembre 1469, Louis XI et le duc de Guyenne son frère, après leur réconciliation faite au passage du Braud non loin de l’embouchure de la Sèvre Niortaise, furent les hôtes du sire de Malicorne, au château de Maigné près de Coulonges-les-Réaux.   Il se fit dans l'île de Magné de grandes parties de chasse en leur honneur.       Puyravault Septembre 1469 – Entrevue de réconciliation entre Louis XI et son frère Charles de France duc de Guyenne, au Braud. <==.... .... ==> Septembre 1469 Louis XI... [Lire la suite]
06 juillet 2020

Chronique de Maillezais – la translation des reliques de saint Rigomer demandées à Hugues, comte du Maine par l'abbé Théodelin.

Maillezais est aujourd'hui une petite ville, située dans une presqu'île marécageuse et malsaine, au confluent de la Sèvre et de l'Autize, elle semble n'avoir jamais été fort importante par sa population, mais elle fut très célèbre au moyen âge par l'abbaye de Saint-Pierre qu'y fonda, en 990, Guillaume Fier-à-Bras, duc d'Aquitaine.  Ce monastère, qui appartenait à l'Ordre de Saint-Benoît, fut d'abord construit dans une forêt dont il reste encore quelques parties, au lieu même où l'on voit aujourd'hui une église paroissiale... [Lire la suite]

02 juillet 2020

L’abbaye Saint-Jouin de Marnes, Mérimée - découverte archéologique des reliques portées par crainte des Normands

L’abbaye Saint-Jouin de Marnes, Mérimée - découverte archéologique des reliques portées par crainte des Normands de saint Martin de Vertou, saint Judicaël, Saint-Méen   En 1016 environ, Foulques Néra autorisa l'abbé de Saint-Jouin-de-Marnes, Girard, à bâtir deux églises dans sa nouvelle ville, l'une dédiée à Notre-Dame et à Saint-Jouin et l'autre sous le vocable de Saint-Hilaire. La charte de cette fondation est souscrite par le puissant comte, par sa femme Hildegarde et par son fils Geoffroy, surnommé plus tard Martel. ... [Lire la suite]
26 février 2020

Voyage au temps du siège de Poitiers par l'amiral Gaspard de Coligny en 1569, d’après une gravure Italienne et déroulé.

Représentation fidèle de la Noble Ville de Poitiers dans la Gaule Celtique appelé aujourd’hui (Nouvelle) Aquitaine et don César nomme les habitants Pictons, avec le redoutable siège que soutint cette ville depuis le XXVIIe jour de juillet de cette année MDLXIX contre Gaspard de Coligny, sieur de Chastillon, Amiral de France, Les Princes de Navarre et de Condé, et autres Seigneurs Français Vassaux du Roi et Chefs de l’armée Protestante soutenus par des troupes Allemandes , sous les ordres du Comte de Mansfelt, jusqu’au VII de... [Lire la suite]
24 février 2020

Notice Historique sur le château de Tours et Archéologie Médiévale

Henri II, roi d'Angleterre et comte de Touraine, voulant avoir, dans la ville de Tours, un point d'appui plus solide que la tour Hugon, construisit en 1160, dans l'angle N. 0. de l'ancienne cité, une nouvelle forteresse. Les dispositions de ce château ne sont pas connues ; l'on sait seulement qu'il était défendu au nord et à l'ouest par les anciens murs gallo-romains, et qu'au centre s'élevait un donjon carré A flanqué à chaque angle de deux contreforts (pl. III). Il occupait l'emplacement sur lequel se voyaient autrefois le... [Lire la suite]
19 février 2020

Louis XIII – Marie de Médicis - Richelieu devient Cardinal - Place aux Porches à Fontenay le comte (Time Travel 1622)

Louis XIII succède à Henri IV son père, Marie de Médicis sa mère étant  régente (1). On prévoyait la division qui devait éclater entre les protestants et les catholiques. L’amour de Marie pour les prêtres italiens décida plus tard de sa conduite. Poitiers organise une milice municipale. Marie, connaissant les tendances religieuses de cette ville, fait tous ses efforts pour la conserver, ainsi que Niort. La Trémouille et Rohan, à la tête des calvinistes dans le Poitou, font revivre un parti qu’on croyait anéanti. Tous les... [Lire la suite]