16 juillet 2020

Carte postale d’antan 360 – Pause du 137e régiment d’infanterie de Fontenay à la gare de Mortagne sur Sèvre

À l’occasion du centenaire de l’armistice de 1918, Gérard Baud, passionné d’histoire locale, raconte les pérégrinations du 137e régiment d’infanterie de Fontenay, entre 1914 et 1918. 3 302, ce sont les pertes du régiment fontenaisien, le 137e RI, lors de la Première Guerre mondiale. Elles se déclinent comme suit : 85 officiers, 2 587 sous-officiers et hommes de troupe et 630 disparus. Le 137e RI quitte Fontenay-le-Comte par le train, dans la nuit du 6 au 7 août, pour débarquer à Vouziers (Ardennes). Les soldats, sac... [Lire la suite]

08 avril 2020

ESSAIS HISTORIQUES SUR LE TALMONDAIS, Les vicomtes de Thouars

A la mort de Raoul IV de Mauléon, Aimeri IX, vicomte de Thouars, se mit sur les rangs pour recevoir l'héritage de ce seigneur et ajouter, à un des plus gros fiefs de France, celui de la famille des Mauléon. 23 - AIMERI IX, VICOMTE DE THOUARS, fils de Guy I (1253-1258)   Cette transmission ne se fit pas sans nombre de difficultés, car Alfonse, comte de Poitou, avait, comme cela était son droit, du moins jusqu'au règlement définitif du rachat, déjà saisi les biens de Raoul, et voyait avec grand déplaisir s'augmenter encore... [Lire la suite]
07 février 2020

L’histoire de la Vendée - TIME TRAVEL

Toute l’histoire générale de la Vendée s’efface devant ce que les chouans ont appelé « La grande Guerre », et il est difficile de prononcer ce mot de « Vendée » sans qu’aussitôt l’esprit se reporte aux luttes sanglantes de la période révolutionnaire. Nous ne ferons donc qu’esquisser à traits rapides les principaux faits de l’histoire générale, réservant nos plus amples développements pour l’insurrection vendéenne. Qui connaissait la Vendée avant 1793?  Aucune grande tradition, aucun passé. Les invasions, la civilisation... [Lire la suite]
20 juillet 2018

Fontaine le Comte, l’abbaye Augustine des comtes du Poitou

Placé sur la voie de Tours ou Via Turonensis, Poitiers est un lieu de passage privilégié pour les pèlerins de Saint-Jacques venus du nord de la France et de l'Europe. La première mention de ce site est un acte de 1080 environ qui parle de la "fontaine du comte" (fons Comitis). L'origine de la commune remonte à un don de terres et de forêts fait entre 1127 et 1137 par Guillaume X, comte de Poitiers et duc d'Aquitaine, à Geoffroi de Loriol, archevêque de Bordeaux. Guillaume VIII de Poitiers le Paladin ou le Toulousain (1099-1137),... [Lire la suite]