24 mai 2021

Domfront, Argentan en Normandie sous les Plantagenêt- Naissance d'Aliénor d’Angleterre mère de Blanche de Castille

La voie romaine qui part de Bayeux, Augustodurum à la ville de Jublain, Noviodunum, et dont les vestiges subsistent encore, aide à retrouver, par la seule distance que donne la Table de Peutinger pour Aregenuae, la position de ce lieu, que la Table désigne comme capitale, et fixe cette position à Argentan. Plus tard, cette ville fit partie du duché d'Alençon, et avait un château fort dont il ne reste plus que de faibles ruines. Mezeray dit que Henri 1er Beauclerc, après avoir ravagé le comté d'Hiesmes, brûla la petite ville... [Lire la suite]

07 avril 2021

1034 Histoire de l’abbaye de Notre dame de Pontlevoy diocèse de Blois par Gelduin seigneur de Saumur, Ansbert, premier abbé.

L’abbaye de Pontlevoy est située dans une plaine assez fertile, sur les extrémités de la Sologne, entre les rivières de Loire et du Cher. Elle se trouve sur les confins de trois diocèses : Chartres, à présent Blois, Orléans et Tours. Elle a Blois à l’orient d’été, Montrichard à l'occident et Amboise au septentrion. Il est parlé de ce lieu dans le testament que firent, sous Louis le Débonnaire, deux religieux de Saint-Martin de Tours; du moins, c’est de ce lieu de Pontlevoy, que l’explique le père Mabillon, dans ses Annales de St-... [Lire la suite]
30 octobre 2020

1099 - Herbert, vicomte de Thouars et Geoffroy III, seigneur de Tiffauges donation au prieuré de la Chaize-le-Vicomte

HERBERT II DE Thouars, 1093-1104. Herbert II (ou Arbert) devint vicomte après la mort de son père Aimery IV. La charte de la réforme de l'abbaye d'Airvault par Pierre II, évêque de Poitiers, qui est datée de 1095, quoiqu'elle soit très-certainement de deux ans au moins antérieure à cette époque, indique Aimery et son fils Herbert comme promoteurs de cette réforme. (D. Fonteneau, t. xxvi, p. 169.) Dans la même année 1095, Herbert donne, du consentement de sa femme Agnès, le bois Albouin et d'autres biens à l'église de... [Lire la suite]
02 novembre 2019

1096, La croisade des barons - Première croisade et Prise de Jérusalem.

Le concile de Clermont avait fixé le départ des croisés à la fête de l'Assomption de l'année suivante. Pendant l'hiver, on ne s'occupa que des préparatifs : tout autre soin fut suspendu dans les villes et dans les campagnes. Telle fut l'influence de l'exemple donné par les Français, qu'il suscita des croisés dans tous les autres pays chrétiens de l'Europe, en Italie, en Allemagne, en Angleterre, jusqu'en Espagne et en Écosse. Il semblait, dit un contemporain, qu'il arrivât des croisés par tous les chemins. Le mouvement religieux... [Lire la suite]