10 février 2021

Église Notre-Dame-des-Anges d'Angles - Légende de la Malbête - René Antoine Ferchault seigneur de Réaumur

 L'église d'Angle du canton des Moutiers-les-Maufaits avec ses faisceaux de piliers Massifs et surmontés d'informes chevaliers Sans bras, sans tête et tout rongés de moisissure, ses voûtes vers le ciel s'élançant hardiment. Sa dalle où sur les morts la foule s'agenouille, un assez vaste souterrain refuge a son entrée dans une crypte romaine, qui se trouve sous l’église. On sait, au reste, que cette église est une œuvre attribué aux fées. A gauche, dans la direction du Nord, au fond de la crypte, existe, en effet, « une... [Lire la suite]

05 septembre 2020

Time Travel 1642, procès du contrat de baillette - François Brisson, Henri de Béthune évêque de Maillezais, Françoise de Foix

En 1642, François Brisson, président et sénéchal au siège royal de Fontenay le Comte, forma une société (1) Cette société entreprit le desséchement des marais de Vouillé, de Sableau, de Marans, de Vix, de Maillezais (2), de Courdault et de Benet (3). Dans leurs différentes entreprises, ils furent tenus de respecter les propriétés, et ils ne purent en envahir aucune. Le roi leur permit de dessécher; mais il fallut qu’ils traitassent de gré à gré avec les propriétaires. Delà, les traités faits par Brisson avec l'évêque de... [Lire la suite]
24 août 2020

Le 15 octobre 1646, intervenaient les statuts des marais du Petit-Poitou, homologués par arrêt du Parlement du 1er août 1654.

En 1654, une société de propriétaires et de capitalistes entreprit de dessécher toute la partie de ces marais située sur la rive droite de la Sèvre. Pour exécuter cette entreprise, il fallait trouver un moyen de conduire les eaux à la mer par des canaux dont la direction ne pouvait être que de l'est à l'ouest ; et, pour contenir le volume énorme des eaux, il fallait un canal très-large et très-profond, sur une longueur de plus de 30,000 mètres.  La direction de ce canal devait être parallèle au cours de la Sèvre, et par... [Lire la suite]
21 août 2020

Le 28 janvier 1599, Pierre Brisson, sénéchal de Fontenay-le-Comte, déplore les destructions dans le golfe du Poitou.

 François 1er avait érigé par son édit de 1544, le siège particulier de Fontenay en comté et sénéchaussée, pour être l’état de sénéchal tenu de robe longue et avoir connaissance de toute matière civile, criminel et politique. Michel Tiraqueau, qui était lieutenant au siège de Fontenay, fut pourvu de l’office de sénéchal qu’il réunit à celui de lieutenant. A sa mort son office de sénéchal demeura éteint et supprimé, suivant l’ordonnance d’Orléans. En 1576, Henri III rétablit l’office de sénéchal de Fontenay, Pierre Brisson... [Lire la suite]
05 avril 2020

JUSTICE DE POITOU. L'ancienne sénéchaussée de Poitou

L'ancienne sénéchaussée de Poitou contenoit autrefois toute la province, et n'avoit point d'autres bornes que les limites d'icelle. Le sénéchal de robe courte avoit plusieurs lieutenants : le premier, au principal siège qui est Poitiers, que l'on a toujours appelé le lieutenant-général de Poitou ; les autres, aux sièges de Châtellerault, Montmorillon, Civray, Lusignan, Saint-Maixent, Fontenay et Niort. De cette ancienne sénéchaussée on a tiré quatre petites, en différents temps : deux de robe courte, qui sont Châtellerault et... [Lire la suite]
29 janvier 2020

Prise et Siège de Fontenay-le-Comte durant la cinquième guerre de Religion (1574)

La paix, achetée au prix de tant de sang, allait être violemment rompue par le plus infâme attentat. Les premiers mois de 1572 avaient été assez tranquilles, et la cour épuisait tous les semblants d'une hypocrite amitié envers ses anciens ennemis. Le roi de Navarre reçut même la main d'une fille de France, la belle Marguerite. Les noces furent célébrées avec les démonstrations les plus flatteuses, et Catherine de Médicis entoura ses victimes de soins si assidus, qu'elle parvint à leur cacher le poignard suspendu sur leurs têtes. ... [Lire la suite]