17 août 2020

AUNIS (Pays d' Pagus Alnisus, Alienensis, Alniensis).

Ancien pays de la France, dont la capitale fut d'abord Chatel-Aillon, puis la Rochelle il était compris entre la Sèvre et la Charente borné au Nord par le Poitou, au Sud par le pays de Brouage et la Saintonge, à l'Ouest par l'Océan, à l'Est encore par la Saintonge.  On a beaucoup discuté sur l'origine de ce nom d'Aunis que l'on rencontre pour la première fois à la fin du VIIIe siècle. L'opinion la plus vraisemblable est celle qui le rapproche du nom de sa capitale: Castrum qui vocatur Allionis (Chatel-Aillon). Il n'existe... [Lire la suite]

06 juillet 2020

Chronique de Maillezais – la translation des reliques de saint Rigomer demandées à Hugues, comte du Maine par l'abbé Théodelin.

Maillezais est aujourd'hui une petite ville, située dans une presqu'île marécageuse et malsaine, au confluent de la Sèvre et de l'Autize, elle semble n'avoir jamais été fort importante par sa population, mais elle fut très célèbre au moyen âge par l'abbaye de Saint-Pierre qu'y fonda, en 990, Guillaume Fier-à-Bras, duc d'Aquitaine.  Ce monastère, qui appartenait à l'Ordre de Saint-Benoît, fut d'abord construit dans une forêt dont il reste encore quelques parties, au lieu même où l'on voit aujourd'hui une église paroissiale... [Lire la suite]
26 mai 2020

Les médecins dans l'Ouest de la France aux XIe et XIIe siècles : L'abbaye de Bourgueil

Les historiens de la médecine sont à peu près muets sur la longue période médiévale. Les faits qu'ils rapportent sur la pratique de l'art de guérir, sont trop peu nombreux et de trop mince intérêt, pour nous permettre d'avoir une idée exacte de l'état de la médecine dans notre pays à cette époque. On a trop eu tendance à considérer cette suite de siècles comme ayant marqué un temps d'arrêt dans l'évolution du savoir et on en a négligé l'étude. Cependant, si les progrès scientifiques furent alors plus lents, ils ne furent jamais... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 10:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
17 mai 2020

Du XIe siècle à la restauration du XXIe, 1000 ans d’Histoire - 1225 Geoffroy la Grand Dent incendie l’église de Foussay.

Aujourd'hui que la Vendée est sillonnée de superbes routes, cette curieuse et historique contrée est devenue plus accessible à l'étude, et les amis des arts du moyen âge pourront désormais admirer à l'aise les trésors d'architecture enfouis dans le sein de son pittoresque bocage. Un d'eux, peu connu encore des archéologues et cependant digne d'attirer plus particulièrement l'attention, est sans contredit l'église Saint- Hilaire de Foussay. Nous disons l'église, et pourtant ce n'est guère que du portail que nous entendons nous... [Lire la suite]
08 mai 2020

Apothicaire - Thérapeutique populaire des maladies internes

 « Je n'ay faict ici qu'un bouquet de fleurs étrangères, n’y ayant fourni du mien que le filet a les lier (Montaigne) M. P. Travaillé a évoqué, il y a quelques années, dans le bulletin de la Société des Lettres, Sciences et Arts du Saumurois, quelques-uns des remèdes relatés par quelques vieux auteurs. Ce mémoire nous a suggéré l'idée de rechercher et de colliger les remèdes populaires en usage dans le Saumurois; de les comparer avec ceux qu'on rencontre également dans d'autres provinces, ou qui sont mentionnés dans les vieux... [Lire la suite]
22 avril 2020

HISTOIRE GENEALOGIQUE DE LA MAISON DE CHABOT - BRANCHE DES SEIGNEURS DE VOUVANT ET DE LA ROCHE CERVIÈRE

PIERRE I Chabot, présumé frère de Guillaume Chabot, seigneur du Petit château de Vouvant I'auteur de la branche du Bas-Poitou, est cité dans le Cartulaire de l'Hôtel-Dieu de Montmorillon avec sa femme et leurs enfants. Sa femme se nommait Pétronille ou Péronnelle (Petronilla) ; ils avaient quatre fils : Thibaud, Pierre, Airaud et Ranulphe ou mieux Radulphe (Raoul). Pierre donna aux pauvres de cette maison, du consentement de tous les siens, pour le salut de l'âme de son père et de sa mère et de tous ses parents, le bois et la... [Lire la suite]

11 juillet 2019

Le Prieuré de Foussais à Foussais-Payré (moines de Bourgueil - Guillaume Fier-à-Bras)

  A défaut des témoignages écrits qui certes ne manquent point, la richesse architecturale des restes de sa primitive église suffirait à prouver l'importance ancienne de cette localité. Vraisemblablement construit sur les débris d'une villa gallo-romaine, Foussay (Fusciacum) était naguère le chef-lieu d'un prieuré dépendant de l'abbaye de Bourgueil. Une charte du Xe siècle, peut-être de 990, nous apprend, en effet, que Guillaume Fier-à-Bras et son épouse Emma avaient cédé l'église Saint-Hilaire de Foussay au monastère de... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 01:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 mai 2019

LES POSSESSIONS de Thibaut Ier de Blois (THIBAUD LE TRICHEUR)

Thibaut Ier de Blois, mieux connu sous le nom de Thibaud le Tricheur (surnommé ainsi pour sa fourberie), né vers 910 et mort un 16 janvier entre 975 et 977, fut le premier comte héréditaire de Blois. Fils de Thibault le Vieux, vicomte de Tours et de Blois et de Regilindis ou Richilde dite «de Blois» (ou «de Bourges») de GOTHIE de POITIERS, fille du comte Hugues de Bourges.     Les quatre Comtés : Quelles qu'aient été les origines de Thibaud le Tricheur et la manière dont il a pu acquérir ses vastes possessions,... [Lire la suite]
28 février 2019

LA NAISSANCE DE BOURGUEIL ET DE MAILLEZAIS (987-990). Abbayes de l'abbé Gausbert

Dès avant sa promotion à la dignité abbatiale, Gauzbert fut appelé à coopérer à la naissance de deux grands monastères : Maillezais (43) et Bourgueil (44) ; ce fut vers les années 987-989 ainsi que nous tenterons de l'établir dans quelques instants. Pour Maillezais, l'initiative ne semble pas être venue de lui, comme il est arrivé pour un grand nombre de monastères de cette époque ; elle est venue du comte de Poitiers et duc d'Aquitaine, Guillaume fier-à-bras, en collaboration avec sa femme Emma, soeur d'Eudes de Blois. A... [Lire la suite]
Posté par thierryequinoxe à 15:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
26 février 2019

Gausbert, origines familiales et monastique avec Eudes I°comte de Blois, Emma et Guillaume comte de Poitiers et duc d'Aquitaine

L'ampleur de l'oeuvre monastique réalisée par Gauzbert s'explique en partie par ses attaches familiales. Sans vouloir nier la valeur propre de l'abbé et le rayonnement de sa personnalité, il faut reconnaître au facteur familial une importance capitale dans son action. Les documents contemporains ne se font pas faute de l'affirmer. Car Gauzbert, — nous le savons par la Chronique de Maillezais (20) et par les chartes de Bourgueil (21.) — appartenait à la famille comtale de Blois. Il n'est malheureusement pas possible de donner de... [Lire la suite]